Dernièrement sur if is Dead:

C’est Lundi, que lisez vous ? #7

Chaque semaine partageons nos lectures du moment

Serafina dans Actualités, Livres le 4 juillet 2011, avec 8 commentaires
Actualités

Depuis quelque temps, la blogosphère littéraire a instauré cet article rituel du lundi, sur les lectures de la semaine. Alors certes, ifisDead a surtout été centré sur le Hellfest 2011 cette semaine, mais cela n’a pas empêché certains de lire !

dabYo

Victimes et BourreauxCette semaine encore, j’aurai consacré une bonne partie de mon temps libre à la correction et mise en page du HellReport 2011. Du coup, je n’ai que peu avancé dans ma lecture de l’anthologie Victimes et Bourreaux aux éditions Mnémos.

J’ai d’abord pu terminer la nouvelle de Jeanne-A Débats qui m’a laissé perplexe. L’univers et l’histoire sont intéressants, mais il y a tant de termes propres à l’histoire qu’on passe son temps à essayer de comprendre ce qui s’y passe. Il est presque nécessaire de lire la nouvelle deux fois pour pouvoir l’apprécier, dommage.

Et ensuite venu celle de Jean-Philippe Jaworski. L’auteur est très apprécié depuis quelques temps, c’était mon premier avant goût. C’est là la plus longue nouvelle du roman, mais bien que j’ai trouvé sa fin très intéressante, j’ai quand même eu l’impression qu’elle trainait un peu trop en longueur. Une revisite d’une scène du SDA bien sympathique, cela dit.

Enfin, dernière de la semaine, celle de Sam Nell. Avec une narration assez chaotique, j’ai eu du mal à situer les premières pages de la nouvelle, cela dit, je l’ai tout de même assez apprécié. C’est désormais à celle de Lionel Davoust que je m’attaque.

illman

Dans la semaine qui s’est écoulée j’en ai profité pour me relire l’excellent manga de baston de Togashi, Yu Yu Hakusho. J’ai aussi bien progressé sur Le puit de l’ascencion de Sanderson. Les personnages sont de plus en plus poussés et l’intrigue de plus en plus intéressante. Bref au moins celui-ci je ne devrais pas peiner à le terminer, ce que je compte bien faire dans la semaine

LuxtExMachina

Ce week end j’ai terminé l’Aube des dragons de la série La ballade de pern. La chronique devrait arriver la semaine prochaine, mais étant chargé cette semaine, il y a peu de chances qu’elle sorte là. C’est un livre que j’ai beaucoup aimé, qui mélange un peu les genres de sciences fiction et de fantasy. Pour la suite je pense commencer La volonté du dragon de Lionel Davoust, livre se passant dans le monde d’Evanégyre si je ne me trompe pas. J’avais déjà pu lire une nouvelle dans le recueil L’importance de ton regard, et ce que j’y avais vu m’avait beaucoup plu. J’ai hâte de retrouver cet univers.

Serafina

Cette semaine, j’ai uniquement avancé le tome 1 de Chasseuse de Vampire de Nalini Singh. Il me reste 60 pages sur les 500 je pense donc finir dans les prochains jours. Aucun doute, le tome continue sur sa lancée et bien que le coté tension sexuelle se fasse ressentir sur la fin du tome on est a mille lieues des mauvais exemples de Merry Gentry. Bref, je pense que je peux vous le recommander sans trop de risques.


8 commentaires

Hellfest 2011: Jour 3 [HellReport11]

Serafina dans Concert, Musique le 2 juillet 2011, avec 3 commentaires

C’est partie pour le dernier article de ce HellReport 2011, celui qui concerne le troisième et dernier jour du Hellfest 2011, le dimanche. Comme chaque année quasiment, c’est notre journée la plus chargée, celle où nous enchaînons le plus de concerts. C’est bien entendu celle aussi où l’on ressent le plus de fatigue, les nuits du camping, même lorsque les métalleux bourrés nous épargnent leurs débats, ne sont jamais de tout repos. Heureusement, les fêtards aussi la ressentent, et cette avant dernière nuit au camping fut des plus calmes.

Jour 3 du Hellfest 2011

La journée commence malheureusement par une légère averse et du vent, ce qui nous fait craindre le pire. Bien heureusement, si la journée sera loin d’être aussi chaudes que celle de l’édition 2010, c’est plus ou moins sans accros météorologique qu’elle se déroulera. Ça tombe bien et devrait nous permettre de partir avec une bon souvenir en tête de cette édition. Comme d’habitude, si vous souhaitez voir l’ensemble de nos photos de la journée, c’est vers notre articles sur les photos du troisième jour du Hellfest 2011 que vous devez vous tourner. Place aux concerts.


Morne
Zuul FX
Turisas
Red Fang
SUP
Arkona
Firewind
Orphaned Land
Loaded
Ghost
Pain of Salvation
Anathema
Mr. Big
Judas Priest
Korpiklaani
Therion
Ozzy Osbourne
Kyuss Lives!

Lire la suite de l’article Hellfest 2011: Jour 3 [HellReport11]


C’est devenu une habitude, chaque année le week-end précédent la fête de la musique l’équipe d’if is Dead se dirige vers la ville de Clisson pour assister à la grande messe du Metal en France: le Hellfest. Vous devez avoir pris l’habitude maintenant, après les photos du 1er jour, celles du deuxième, nous voilà partis pour la dernière ligne droite du HellReport 2011 avec la fournée de photos prises par l’équipe lors de la troisième et dernière journée du Hellfest 2011.

On a des Trüe Heävy Mëtäl Fän dans l'équipe, eh ouais

Pour rappel, Serafina a obtenu une accréditation pour faire des photos, du coup, on vous en présente un peu moins mais d’une meilleure qualité. En général, lorsqu’elles sont belles, c’est qu’elles ont été prises depuis la fosse réservée, dans le cas contraire, notamment lorsque le groupe nous plait, dans des conditions plus normales.

Photos de Zuul FX au Hellfest 2011

Photos de Turisas au Hellfest 2011

Photos de Arkona au Hellfest 2011

Photos de Orphaned Land au Hellfest 2011

Photos de Pain of Salvation au Hellfest 2011

Photos de Anathema au Hellfest 2011

Photos de Judas Priest au Hellfest 2011

Photos de Therion au Hellfest 2011


On continue notre HellReport 2011 avec le live-report du deuxième jour du Hellfest 2011. Après une première journée plutôt légère, rythmée par la pluie, la deuxième nuit sur le camping aura été marquée par des mecs bourrés débattant de la présentation ou non de DSK aux primaires socialistes. Que voulez vous, le métalleux aidé d’une bonne descente de bière est toujours partant pour un bon débat, surtout s’il a lieu à 5h du matin.

Hommage à Patrick Roy au Hellfest 2011

C’est donc après une nuit plus ou moins agitée qu’a commencé cette seconde journée du festival. Le temps n’est toujours pas au beau fixe, venteux et couvert. La journée ne nous gâtera pas et c’est une alternance de pluie et de soleil que nous allons vivre. Tout juste le temps de mettre quelque chose d’étanche que le soleil était de nouveau là. Bref. Pour rappel, vous pouvez consultez nos photos de la deuxième journée du Hellfest 2011 sur ce billet. Place aux concerts.


Lyzanxia
Crucified Barbara
Total Fucking Destruction
Angel Witch
Mekong Delta
Hammerfall
UFO
Skyforger
Comeback Kid
Apocalyptica
Black Label Society
U.S. Bombs
Bolt Thrower
Scorpions

Lire la suite de l’article Hellfest 2011: Jour 2 [HellReport11]


Qui imaginerait Fitz abandonner Oeil-de-Nuit ? Qui imaginerait Jon abandonner Fantôme ? Personne. Pourtant, en dehors des romans de fantasy dans la vrai vie, 60 000 animaux de compagnie sont abandonnés avant les départs en vacances : chien, chats, qui mourront de faim de soif ou d'accident.

Lire la suite de l’article Non à l’abandon avec 30 millions d’amis.


C’est Lundi, que lisez vous ? #6

Chaque semaine partageons nos lectures du moment

Serafina dans Actualités, Livres le 27 juin 2011, avec 6 commentaires
Actualités

Depuis quelque temps, la blogosphère littéraire a instauré cet article rituel du lundi, sur les lectures de la semaine. Alors certes, ifisDead est surtout centré sur le Hellfest 2011 pour encore quelques jours, mais nous n’oublions pas nos racines de lecteurs !

dabYo

Cette semaine, entre la correction des articles sur le Hellfest et la la fin de la première saison de Game of Thrones, j’ai pu un peu avancer l’anthologie Victimes et Bourreaux aux éditions Mnémos. Oui oui, toujours elle, c’est d’ailleurs plus par manque de temps qu’autre chose.

Victimes et BourreauxJ’ai donc fini la nouvelle de Justine Niogret, qui m’a laissé plus que perplexe: je ne dois pas aimer les chevaux. Ensuite, c’était au tour de Maïa Mazaurette. On retrouve bien son style agressif et dérangeant que j’aime tant. Si vous ne connaissez pas l’auteur, je vous conseille notamment son roman tout juste sorti en poche chez Folio SF: Dehors les chiens, les infidèles.

Puis vint celle de Pierre Bordage, on m’en avait dit beaucoup de bien, c’est vrai qu’elle a de très bons côtés, mais je l’ai presque trouvée… trop longue. Pour seize pages, c’est presque un comble, mais j’ai trouvé le tout un poil répétitif. Ensuite, Nathalie Dau avec qui j’ai pu discuter aux Geekfearies d’Orléans. La nouvelle m’a beaucoup plu. Un petit côté dramatique agréable.

Là je suis entrain de lire celle de Jeanne-A Debats, et j’avoue être perplexe: est elle entrain d’étendre un univers déjà existant ? Les noms, les termes, se bousculent à chaque phrase tant et si bien qu’on doit très se rappeler et gérer une quinzaine de personnages ! Pour une nouvelle, c’est beaucoup trop, et je ne parle même pas des éléments qui gravitent autour. Dommage car ça a l’air super intéressant comme univers.

illman

J’ai rien lu cette semaine. J’ai fait mon coma post-Hellfest, en rêvant que j’étais suffisamment en forme pour continuer Le puit de l’ascension de Sanderson.

Serafina

Pour être synchro avec la fin de la première saison de la série Game of Thrones, j’ai donc terminé le tome 2 de cette saga géniale qu’est le Trône de Fer, tome 2 pour découpage français mais seulement tome 1 pour le vrai découpage. Il n’y a pas a dire, c’est absolument génial, ces premiers tomes sont d’une qualité inégalée, sauf peut être par la suite de la saga.

J’ai aussi un peu avancé dans mon Chasseuse de Vampire Tome 1 de Nalini Singh qui semble donc confirmer sa première impression de bonne Bit-Lit rafraichissante. J’espère le finir dans la semaine.

Et vous, qu’avez vous lu cette semaine ?


C’est devenu une habitude, chaque année le week-end précédent la fête de la musique l’équipe d’if is Dead se dirige vers la ville de Clisson pour assister à la grande messe du Metal en France: le Hellfest. Après les photos du premier jour de ce Hellfest 2011, ainsi que le report des groupes que nous avons pu y voir, c’est avec les photos du deuxième jour que nous continuons ce HellReport 2011. Pour rappel, au menu cette année, un petit article sur les photos, puis un report complet le jour qui suit, ce sera mardi normalement pour la deuxième journée du Hellfest 2011.

Photos Hellfest 2011 Jour 2

Pour rappel, Serafina a obtenu une accréditation pour faire des photos, du coup, on vous en présente un peu moins mais d’une meilleure qualité. En général, lorsqu’elles sont belles, c’est qu’elles ont été prises depuis la fosse réservée, dans le cas contraire, notamment lorsque le groupe nous plait, dans des conditions plus normales.

Photos de Lyzanxia au Hellfest 2011

Photos de Crucified Barbara au Hellfest 2011

Photos de Hammerfall au Hellfest 2011

Photos de Skyforger au Hellfest 2011

Photos de Apocalyptica au Hellfest 2011

Photos de Black Label Society au Hellfest 2011


C’est devenu un rituel. Sur la fin du mois de juin, les derniers jours du printemps, nous partons pour Clisson, la petite cité médiévale de la région nantaise accueille en effet des metalleux des quatre coins de la France et du monde pour trois jours de concerts lors du Hellfest ! Le festival a vendu dans les 80 000 billets sur trois jours, soit 30 000 personnes par jour. Il faut savoir aussi que le Hellfest 2011 est la dernière édition sur le terrain qui accueille le festival depuis ses débuts. L’année prochaine, les scènes se situeront sur l’emplacement de l’actuel camping. Mais en attendant, on reprend donc rapidement nos marques et on plante notre tente au même endroit que d’habitude, à quelques tentes Quechua près.

Hellfest 2011 Jour 1

Cette année, c’est au total près de 90 000 personnes qui ont franchi les grilles du festival sur l’ensemble des trois jours, encore plus que l’année dernière donc, mais surtout devant la dernière édition du Wacken. Notre équipée inclus aussi illman pour qui c’était le premier Hellfest et nous avons gracieusement eu droit à notre petite accréditation presse. Vous aurez donc droit à des photos un peu plus jolies que l’année dernière, en majorité prise par votre humble serviteur, Serafina. L’organisation du fest’ était toujours aussi bonne cette année, et ce malgré la pluie, la formule n’a d’ailleurs quasiment pas changer par rapport à l’édition 2010. A vrai dire, à part la disparition du sponsor Monster au profit de Red Bull, les changements n’étaient pas flagrants, avec comme seule apparition marquante un bras motorisé pour filmer les deux Mainstage. Assez dérangeant au début, on finira par l’oublier.

Le vendredi n’est pas le jour le plus chargé pour nous. On a bien entouré quelques groupes par-ci par-là sur notre running-order, mais le premier jour habituellement celui où les concerts à suivre ne sont pas légions pour nous, et tant mieux car le temps ne sera pas au rendez-vous. Dès le coup de midi , la pluie commencera à tomber sur le festival. Pas bien méchante, légère mais tout de même assez désagréable pour nous faire préférer les concerts sous les tentes. Mais commençons par le début pour ce premier HellReport 2011. Pour ce qui est de l’ensemble de nos photos, rendez vous sur notre autre article, Photos du Hellfest 2011: Jour 1.


Klone
Svart Crown
Dodheimsgard
Church of Misery
Alter Bridge
The Damned Things
Maximum the Hormone
Primordial
Karma to Burn
Vader
Iggy and the Stooges
Rob Zombie
Monster Magnet

(suite…)


C’est devenu une habitude, chaque année le week-end précédent la fête de la musique l’équipe d’if is Dead se dirige vers la ville de Clisson pour assister à la grande messe du Metal en France: le Hellfest. L’année 2011 n’y a pas dérogé, et c’est donc avec des photos que nous allons démarrer ce HellReport 2011. Au menu, cette année, un petit article sur les photos, puis un report complet le jour qui suit, demain donc pour la première journée du Hellfest 2011.

Hellfest 2011: Jour 1

Cette année, et contrairement à l’année dernière, Serafina a obtenu une accréditation pour faire des photos, du coup, on vous en présente un peu moins mais d’une meilleure qualité. En général, lorsqu’elles sont belles, c’est qu’elles ont été prises depuis la fosse réservé, dans le cas contraire, notamment lorsque le groupe nous plait, dans des conditions plus normales.

Photos de Klone au Hellfest 2011

Photos de Svart Crown au Hellfest 2011

Photos de Dodheimsgard au Hellfest 2011

Photos de Church of Misery au Hellfest 2011

Photos de The Damned Things au Hellfest 2011

Photos de Primordial au Hellfest 2011

Photos de Karma to Burn au Hellfest 2011

Autres


Le tome 2 de l’Ennemi dans l’Ombre de David Weber est la suite plus que directe du premier tome, la version originale ne comptant d’ailleurs qu’un unique volume. Toujours traduit par Michel Pagel, illustré par Genkis et disponible aux éditions l’Atalante, il s’agit d’un roman de Hard Science-Fiction se déroulant dans l’univers d’Honor Harrington. Après ma chronique sur le début du mini-cycle, vous pourrez vous doutez que je n’étais pas spécialement chaud pour entamer cette suite. Je vous ferez grâce du synopsis pour ne pas vous spoiler le tome 1.

 L’Ennemi dans l’ombre, Tome 2, de David Weber

En commençant ce second tome, je m’attendais à ce que l’on continue sur la lancée du chapitre précédent, mais là même pas, on se retrouve avec de nouveaux personnages dans la boucle ce qui augmente encore leur nombre, au delà de la limite de ma mémoire des noms. C’est beaucoup trop foisonnant et Michelle Henke, notre fameuse amiral du Pic d’or, est loin d’avoir le rôle que lui prête le quatrième de couverture. Je vais même aller plus loin, si les personnages s’était appelé Manticore1, AmiralManticore1, Havrien1… Ça n’aurait pas fait grande différence. Le seul personnage à peu près notable, c’est Josef Byng, un taré de la flotte de guerre solarienne qui fait une nemesis parfaite pour Manticore. En clair c’est dispersé et ça amène au point suivant.

Pendant ma lecture de ce volume, j’ai enfin mis le doigt sur ce qui ne me plait pas avec cet auteur. Il fait tout trop trainer en longueur, pour moi les trois quarts des deux tomes ne servent qu’à mettre en place une guerre qui va éclater. Lorsque je suis arrivé au dernier paragraphe, je me suis dit : « Tout ça pour ça ?!? ». Vu qu’il nous laisse sur notre faim, c’est proche du cliff-hanger, de la provoc, pour acheter la suite. Au final, j’ai eu l’impression de lire une intro de 900 pages. Un parfum d’inachevé plane sur l’histoire et c’est une sensation plus que désagréable, d’autant que je suis désormais loin d’avoir envie de lire la suite.

 L’Ennemi dans l’ombre, Tome 2, de David Weber

Alors, oui, l’univers est ultra cohérent, super fouillé et réaliste, pour de la SF j’entends, l’intrigue est extrêmement complexe mais ça ne suffit pas à faire prendre la sauce si on la raconte en prenant trop son temps. Sans compter les références à des évènements d’autres bouquins de l’honorverse qui continue à nous perdre, comme la bataille de Manticore, dont on entend vaguement parler à de nombreuses reprises et sur laquelle la seule information disponible est qu’elle a été meurtrière.

Niveau rythme, la première moitié est carrément molle et j’ai vraiment eu du mal à suivre, la faute à l’absence d’événement intéressant, vu que les personnages ont tendance à se perdre en discussions. En comparaison, la seconde partie, où le ton commence à monter entre les camps, se dévore à une vitesse folle. C’est cher payé pour 250 pages de bonne lecture.

L’Ennemi dans l’ombre, Tome 2, de David WeberLa couverture, toujours par Genkis est plutôt sympa, cela reste dans le ton du premier tome et de la série en générale, du moins chez l’Atalante. Dommage que je n’arrive pas à identifier les personnages qui l’ornent. Mon petit doigt me dit que le traducteur, Michel Pagel, a pas du trop s’amuser avec la surabondance de dialogues.

Après la lecture de ce second tome, là c’est clair, je ne vous conseille pas ce cycle de l’univers d’Honor Harrington, à part si vous êtes un fan hardcore qui veut tout savoir de cet univers. En l’occurrence, très peu pour moi, ça m’a même convaincu de faire une pause dans la SF pour me relire un peu de Fantasy. L’Ennemi dans l’ombre de David Weber est roman en deux tomes qui a certes de bons côtés, mais pour lesquels l’investissement est trop important pour véritablement valoir le coup.