The Miskolc Experience par Therion

Serafina dans Critiques, Musique le 23 juillet 2009, avec aucun commentaire
Critiques

Epica a sorti son Classical Conspiracy en Juin. Souvenez vous, il s’agissait d’un double CD enregistré lors du festival d’opéra de Miskolc (Hongrie) où Epica avait joué une partie classique et une partie métal. Bon, leur CD était assez décevant et je vous renvoie à la critique que j’en ai fait. Cependant, Epica était l’invité de Miskolc en 2008. Mais en 2007 la ville hongroise accueillait Therion. Therion, c’est le groupe fer de lance du Métal Symphonique. Therion a 20 ans de carrière dans le sympho derrière lui, a produit un nombre énorme de morceaux, sans cesser de progresser. Bref Therion c’est mon groupe favori.

Therion: The Miskolc Experience

L’opus se présente sous la forme d’une jolie boite en carton, avec un superbe artwork. Dans cette boite, deux CD et un DVD, le tout étant vendu pour une vingtaine d’euros. Je le dis souvent, mais au moins, niveau prix, c’est tout à fait correct quand on pense par exemple à Within Temptation dont le DVD Black Symphony était vendu seul dans les 25 €. Un petit livret comporte, outre quelques jolies photos, les explications de Christofer Johnsson (a.k.a le fondateur et seul membre permanent de Therion) à propos du choix des morceaux classiques. Ce texte est relativement intéressant, car il permet au néophyte de se rendre un peu compte de ce qu’est un morceau classique (temps des mesures exotiques par exemple) ou de mieux comprendre les choix du groupe.

Bien évidemment, ce n’est pas le booklet qui est le plus intéressant.  Le concert est séparé en deux parties. Dans les deux parties, les membres de Therion jouent accompagné d’un orchestre de 40 musiciens et 60 choristes (ou le contraire je ne me rappelle plus). La part classique tout d’abord comporte des reprises de Verdi, Morzart, Dvorak , St Saens et Wagner ainsi que Clavicula Nox, une composition de Therion qui fait ici office d’introduction. Dans cette partie, contrairement à ce qu’avait pu faire Epica, un réel arrangement est fait sur les morceaux pour intégrer les éléments plus Métal.

Therion: The Miskolc Experience

Au final le mélange passe très bien. Tous les morceaux n’ont pas le même attrait ceci dit. Dvorak et Verdi sont tous deux extrêmement rythmés, puissants, tandis que les passages de Rienzi de Wagner comportent de longs passages de solistes masculins, qui au final font un peu une coupure entre les deux. Et puis bon, des bouts d’opéra comme ça sans ce qu’il y a autour (bah oui c’est quand même une histoire à la base) quand on ne connait pas bien l’original, ce n’est pas génial.

Therion: The Miskolc ExperienceOn notera la présence de Lori Lewis, la chanteuse de Therion sur la tournée Gothic Kabalah, qui montre encore une fois a quel point elle a de la technique et une sacré voix. Oh elle n’est certes pas aussi mignonne que Simone Simons, mais vocalement parlant, la rousse ne lui arrive même pas à la cheville.  Les autres solistes font par contre partie de l’orchestre hongrois. Bien évidemment, la qualité est au rendez vous. Par conter, cette partie n’est pas la meilleure en DVD. En effet, l’introduction est relativement longue et lente. Ça redevient intéressant pour Dvorak, mais certains passages (notamment dans Rienzi) sont plutôt long et peu intéressants. Ce n’est pas forcément très dynamique du coup (solistes statiques etc …). Cependant ce n’est pas non plus désagréable mais je doute que vous regardiez souvent cette partie.

La deuxième partie n’est autre que la partie Therion Songs. Le choix des morceaux peut un peu surprendre. En effet, ce ne sont pas forcement les plus connues ou les meilleures à mon avis. On retrouve cependant les grands succès de Lemuria /Sirius B et bien sur l’indétrônable Rise of Sodom and Gommorah. La partie commence d’ailleurs avec le détonnant Blood of Kingu, chanté par le très charismatique Mats Leven qui est l’un des meilleurs chanteurs de la sphère Métal à mon avis. Bon, afin de ne pas « choquer » le public, tous sont en costard ou en robes de soirée, ça fait un peu bizarre mais ça rend plutôt bien.  Seul bémol, il n’y a ni Snowy Shaw ni Katarina Lilja (les deux autres chanteurs sur la tournée Gothic Kabbalah).  Cette absence est compréhensible. En effet, la majorité des morceaux ici joués n’ont qu’un seul vocaliste masculin principal (parfois même aucun). Quant à Katarina, ce n’est pas une chanteuse lyrique. Mais bon c’est quand même regrettable.

Cette partie est donc beaucoup plus dynamique que la précédente et donc plus agréable à regarder. L’orchestre donne véritablement une dimension majestueuse aux morceaux de Therion. On voit véritablement la différence avec un groupe comme Epica. L’orchestre sait être mis en avant quand il faut et se taire quand c’est nécessaire. Certains morceaux, tel Draconian Trilogy ou encore Eternal Return n’auraient pas choqué dans la partie Classique.

Therion: The Miskolc Experience

Les bonus du DVD sont assez peu nombreux. Il y a un reportage d’une vingtaine de minutes sur le festival, les répétitions, etc. Le reportage est en anglais non sous-titré. Il est cependant relativement intéressant car il montre les coulisses du show. On trouve aussi 20 minutes du concert Therion goes Classic qui a eu lieu fin 2007. Il s’agit là de morceaux de Therion joués intégralement par l’orchestre symphonique hongrois (c’est à dire que les membres du groupe ne sont pas présents). Si cela rend très bien, comme il s’agit d’un enregistrement pour la télévision la qualité n’est donc pas des meilleures.

Enfin, d’après ce que j’ai pu lire sur le net, le DVD a un relatif mauvais son si vous n’avez qu’un son stéréo ou 2.1. En effet, contrairement à ce qui est ecrit, le DVD est en 5.1. Etant donné que c’est l’installation que nous avons, je ne peux pas dire. Mais en tout cas, ca rend vraiment très bon avec un home cinéma type 5.1.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?