The Classical Conspiracy par Epica

Serafina dans Critiques, Musique le 31 mai 2009, avec 11 commentaires
Critiques

Epica est un groupe de Métal Symphonique fondé en 2002 par Mark Jansen (ex After Forever). Depuis le groupe a pu s’imposer et est reconnu comme l’un des meilleurs de la scène Sympho, scène qui a tendance à tourner en rond depuis quelques années. En trois albums ils ont réussi à se renouveler tout en gardant un son « Epica », reconnaissable et efficace. Mais il leur manquait un live. Et en plus, vu que nous parlons d’un groupe de Métal Symphonique, quoi de mieux qu’un live avec un orchestre. Oui c’est la mode dans le genre, et il faut dire qu’il s’y prête bien. Epica en version studio incluant déjà des chœurs et des violons, l’orchestre était l’évolution logique. Miskolc leur en a donné l’occasion.

The classical conspiracy

Miskolc c’est une petite ville en Hongrie qui chaque année organise un concert de métal classique, enfin, plutôt un Opera Festival. En 2007 ils ont accueillis Therion (qui sort l’album la semaine prochaine) et en 2008 Epica. Alors il faut tout de même préciser que c’est une occasion relativement spéciale. Comme son nom l’indique, le public est en grande partie la pour de l’opéra et non pour du métal. Pour cette raison, pour ne pas trop effrayer le public, le groupe a été restreint au minimum syndical de grunts.

Donc sous cette très jolie pochette se trouvent deux CD. La partie Classical et la partie Conspiracy si on veut (sauf que 4 morceaux de la Conspiracy sont sur le premier CD, pour des raisons matérielles je suppose). Epica a donc repris 13 morceaux « classiques », en tout cas, tout sauf Métal. Vous n’en aurez que 12 sur le CD pour la bonne raison que le groupe n’a pas eu les autorisations pour diffuser leur reprise de O fortuna. On se rabattra sur les bootlegs. Vous retrouverez donc du Verdi, du Dvorak, du Vivaldi, etc. Bon on trouve aussi Pirates de Caraïbes et Star Wars, allez comprendre.

En soit, reprendre des classiques, pourquoi pas après tout. Sauf qu’au final, Epica n’y apporte pas grand chose. On entend certes la batterie qui est la seule à se détacher, mais à part ça, ces morceaux sont déjà connus et ne sont pas réellement personnalisés. Ce qui me fait m’interroger sur l’utilité de cette partie. A moins que vous ne connaissiez pas du tout le classique, il y a peu de chances que vous l’écoutiez souvent. Simone Simons ne chante que sur quelques titres, et si c’est l’occasion de prouver (si besoin était) qu’elle a une sacré voix, elle est quand même très loin d’une chanteuse lyrique « professionnelle ».

Au final il n’y a pas grand chose à dire de cette partie, qui ne me marquera probablement pas. Des groupes de métal qui reprennent des classiques, ce n’est pas spécialement original mais surtout certains groupes ont pu placer la barre très haut. On pense à Apocalyptica ou Therion, pour ne citer qu’eux. Malheureusement pour Epica, je trouve leurs personnalisations assez ‘fades’. Passons donc à la partie qui nous intéresse le plus je suppose.

Simone Simmons - The Classical Conspiracy

La partie Epica contient donc 16 chansons provenant de leurs trois albums. A cause de la particularité du festival, certaines chansons ont été occultées (The Obsessive Devotion) pour grunts trop présents, d’autres ont été modifiées telle Living a Lie totalement chantée par Simone. Bon que dire. Je ne sais pas trop par où commencer. Si vous me connaissez vous savez a quel point j’aime Epica. Et bien quand vous aimez un groupe, quand c’est votre groupe n° 2 sur votre top-liste, si il y a bien un exercice difficile, c’est d’écrire une critique négative.

Car oui, si la première partie ne m’a pas gênée, je ne l’ai pas spécialement aimée non plus. Ça va, mais sans plus. Le problème c’est la deuxième partie. Les compositions sont jouées de manière très propres, comme sur CD. Trop propres justement. Mince ils ont 20 choristes et 40 musicos derrière et il n’y a quasiment aucun réarrangement. C’est un peu dommage, car du coup, je ne comprend pas trop l’intérêt de faire un live avec 60 personnes si c’est pour que l’orchestre s’entende à peine… Les chœurs sont très discrets, il n’y a aucune intégration réelle de l’orchestre. Ils jouent comme si ils étaient avec leur orchestre de session (soit quoi 6 personnes….). Là où Within Temptation avec Black Symphoniy avait réussi à transcender des morceaux très très moyens par une orchestration niquel et des arrangements ultra efficaces, Epica malgré un meilleur matériel de base ne réussit pas à exploiter toute la puissance de l’orchestre.

Prenons Safeguard to paradise, une très jolie ballade sur leur album, seulement jouée au piano. On aurait pu penser à un renfort de violons et autres trucs bien larmoyants pour appuyer la puissance des paroles de cette chanson (qui est probablement l’une des plus tristes d’Epica). Bah non. On garde le piano tout seul. Ca fait un peu cheap. Bon certaines chansons rendent très bien, mais elles manquent de puissances et quand on voit ce qu’a pu donner Within Temptation à coté, on se dit que Epica a bien du chemin à faire.
Est-ce une question de post-production ? Je ne sais pas.

Simone Simmons - Classical conspiracy

Et je ne parlerais pas du chant. Simone a progressé oui. Qu’elle chante différemment les morceaux du premier album qui a près de 6 ans maintenant, je le conçois tout à fait. Elle était très jeune et peu expérimentée à l’époque. Qu’elle ne soit pas capable de chanter correctement Chasing the Dragon, je ne le conçois pas. Entre les souffles qui lâchent, les notes à la mauvaise hauteur, Chasing the Dragon et d’autres « ballades » sont joyeusement massacrées comparées à la version studio et perdent toute leur intensité.

On évitera de mentionner les lignes de chant pas du tout maitrisées sur les morceaux adaptés genre Living a Lie, à la limite, ils peuvent s’expliquer par le manque de temps. Par contre les tics de voix , les notes non tenues sur des morceaux fréquemment joués… J’ai du mal. Sans parler que certaines parties ont, parait-il, dûes être retapées en studio. Pour quelles raisons ? Ce n’est pas officiel, mais suffisamment de bootlegs circulent sur la toile pour que vous vous en fassiez une idée

Au final… Je suis assez amèrement déçue. J’en attendais plus d’Epica. L’orchestre n’est pas exploité à son maximum, le chant alterne entre très bon et très mauvais, les compos sont « propres » mais cela s’arrête là. On peut d’ailleurs regretter l’absence de DVD, mais bon, 15 euros pour deux CD et un digipack très joli, ça va. Bref, ca m’apprendra. Le CD-DVD de Therion à Miskolc sort dans moins d’une semaine. Espérons que Therion soit lui à la hauteur de mes espérances.

Enfin, l’album n’est pas sur Deezer, donc pour vous faire une idée je ne peux que vous proposer leur myspace.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
11 commentaires, donnez votre avis !
  • martlet a écrit le 31 mai 2009 à 16 h 26 min:

    Un avis négatif écrit par un(e) fan, sans tomber pour autant dans le « c’était mieux avant » non-argumenté, ce n’est pas courant. :)

    Bon perso je ne suis pas un fan d’Epica, j’aime bien sans plus. Mais la critique en elle-même vaut la lecture.

    « Elle était très jeune et expérimentée à l’époque »

    hu ?

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 31 mai 2009 à 18 h 34 min:

    @Martlet « pas experimentée »* j’ai oublié un mot en effet.

    Sinon je deteste aussi le « c’était mieux avant » XD

    RépondreRépondre
  • Mininja a écrit le 17 juin 2009 à 0 h 21 min:

    Héhé, mon dernier achat, ça tombe bien…
    J’aurais du lire avant de dépenser mes thunes dans un tel massacre…
    J’ai beau avoir apprécié certains morceaux, le reste est fade et sans couleur…
    A croire qu’ils étaient invités pour mettre l’ambiance à l’enterrement du chien du voisin… ==

    RépondreRépondre
  • @ns1bl3 a écrit le 2 novembre 2012 à 13 h 22 min:

    Personnellement, je suis aussi fan d’Epica. C’est un de mes groupes préféré de métal, si ce n’est MON groupe de métal préféré, j’adore la voix de la chanteuse. Je viens de découvrir votre site web (honte à moi) et vos articles…

    Je n’aime pas également cet album, par contre j’aime tous les autres du groupe.

    Epica est votre 2e groupe préféré… qui est le premier ?

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 3 novembre 2012 à 18 h 11 min:

    @@ns1bl3: C’est Therion ;)

    RépondreRépondre
  • @ns1bl3 a écrit le 3 novembre 2012 à 19 h 49 min:

    Ah, j’irais voir à quoi ça ressemble ^^
    J’ai vu qu’Epica est en concert en France début décembre, mais Lille comme Paris ça fait un peu loin, je ne sais pas si j’irais… je suis du sud de la France…

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 3 novembre 2012 à 19 h 51 min:

    @@ns1bl3: Je te conseille de commencer par Vovin ou par Celebrators of Becoming si tu veux te faire une idée. Mais ca devrait te plaire si tu aimes Epica :D
    Et effectivement quand on est dans le sud, ils passent pas a Lyon ?
    J’t'avoue que nous on se tate pour celui de Paris (mais on n’est qu’a 2h)

    RépondreRépondre
  • @ns1bl3 a écrit le 3 novembre 2012 à 19 h 53 min:

    Je suis aussi seulement à 2 heures… d’avion ;)

    Pour Therion, j’écoute surtout là les 9 morceaux qu’ils ont à disposition sur leur myspace… ça m’a l’air pas mal ^^

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 3 novembre 2012 à 21 h 08 min:

    @@ns1bl3: dans le sud le plus court ça doit être Lyon, bon après ça dépend où dans le sud ^^

    RépondreRépondre
  • @ns1bl3 a écrit le 3 novembre 2012 à 21 h 12 min:

    À nice. Mais epica ne passe pas à Lyon il me semble…

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 3 novembre 2012 à 21 h 17 min:

    @dabYo: @@ns1bl3: Epica passent pas a lyon sur cette tournée qui est d’ailleurs très courte… 1 date en suisse, deux en france et tout le reste aux UK …

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?