Nous voici donc de retour du Motocultor Festival 2012 qui s’est déroulé dans la ville bretonne de Theix les 17, 18 et 19 août. Contrairement au Hellfest, nous ne sommes pas des habitués du lieu et c’était la première fois que nous y allions pour avoir une petite dose de Metal en plein air avant la rentrée, le festival marquant plus ou moins la fin de la saison. Au programme une affiche plutôt très intéressante, avec notamment ArkonaSeptic Flesh ou encore le combo final Behemoth et Immortal. Mais aussi pour nous l’occasion de découvrir une nouvelle manifestation, aux ambitions et à l’ampleur bien plus modestes que son grand frère de Clisson. Retour sur trois jours bien ensoleillés.

Motocultor Festival 2012

Theix est une ville de taille relativement modeste, à priori un poil plus grande que Clisson, et elle aussi entourée de champs. Logique puisqu’on vient ici pour de l’openair. Pas de vignes cette fois, un petit bois semble entourer la parcelle de terre utilisée pour le camping, et on accède au tout après avoir traversé une sorte de lotissement et quelques champs. D’une manière générale, le site est beaucoup plus isolé que son homologue, et il faudra s’armer de patience pour retourner à la civilisation à pieds. Le petit bois qui entoure le tout sera malgré quelques barrières très vite envahi par les métaleux en quête d’endroits pour se soulager, ou s’abriter du soleil, c’est selon. Et on ne pourra malheureusement pas leur reprocher.

The Shadow, The Water, and The Canicule

La première réaction que nous avons eu en entrant dans les enceintes du festival, c’est qu’il n’y avait pas d’ombre. Il faut dire qu’à 12h, le soleil proche du Zénith, après une bonne heure de marche pour réussir à rentrer, il fait très, très chaud et on sue à très, très grosses gouttes. Pas d’arbre, aucun abri, seule la clôture autour du site projette une ombre qui ne permet pas à plus d’une personne d’en profiter en même temps… Bref, qu’il n’y ait rien près des scènes est tout a fait compréhensible, qu’il n’y ait rien sur tout le site, beaucoup moins.

Metal Market du Motocultor Festival Open Air 2012

Mais la goute qui faisait déborder le vase, c’est qu’il n’y avait pas non plus de point d’eau pour se rafraichir. Et ça, dit comme ça, ça n’est carrément pas excusable. Le festival a eu la chance d’avoir un temps optimal, et il faisait très chaud pour de la Bretagne. 30/35 degrés au soleil, sans doute, au minimum. Qu’il n’y ait pas eu de gros problème à ce propos est proche du miracle, sans doute parce que les métaleux sont habitués aux conditions qualifiables d’extrêmes.

Il était certes permis d’entrer avec une bouteille, et, en cas de besoin, de la faire remplir gratuitement au bar. Malheureusement, il y avait très peu de communication à ce niveau, et il fallait vraiment se renseigner pour le savoir. Sans parler du fait qu’en général les vigiles jettent de manière systématique les bouteilles de plastique… Bref, on qualifiera ça plus de rustine, de damage control, que d’une véritable alternative. D’autant que la queue pour accéder au bar prenait parfois un bon quart d’heure. Ces points sont clairement les plus graves, et sur lesquels il est vraiment difficile de fermer les yeux.

Urinoirs du Motocultor Festival Open Air 2012

On pourra reprocher d’autres écueils dans l’organisation, une file d’attente si longue pour acheter des tickets de boisson qu’elle semblait avoir plus de succès que les concerts le premier jour par exemple. Une ouverture avec deux heures de retard et des groupes annulés aussi. Une évaluation un peu trop optimiste des capacités en toilettes, avec en tout et pour tout cinq cabinets sur le festival même, un peu moins encore dans le camping. La liste est plus ou moins longue, mais sans pour autant être vraiment handicapante de ce côté. On peut fermer les yeux sur ce genre de détails dans la mesure où le festival est relativement petit et en pleine expansion.

D’ailleurs, on l’a très vite ressenti, l’organisation du festival a fait de son mieux pour corriger le tir lorsque cela était possible, augmentant la taille du bar par exemple ou en ouvrant des pissoirs dans l’urgence. Conscient des problèmes et loin de les minimiser, les organisateurs ont assurer que l’ensemble des problématiques avaient été comprises et seraient prises en compte pour le Motocultor 2013. Et ça, c’est déjà un bon signe.

Autre point à signaler tout de même, car c’est rare, l’organisation a osé interdire le verre sur le site du camping, et les espaces étaient relativement très propres et bien nettoyés. Les toilettes à copeaux étaient aussi bienvenues. Cela aurait été idéal s’il y en avait eu un peu plus.

Groupe et sono au rendez-vous

Motocultor Festival Open Air 2012Si l’organisation des à côtés était perfectible, côté musique par contre, c’était tout bon. On passe bien évidemment sur les quelques annulations qu’a subi le festival, entre Electric Wizard pour des raisons de santé et les deux premiers groupes pour des raisons de sécurité. Les concerts étaient tous à l’heure, et pour la plupart, dans d’excellentes conditions. Un petit micro qui pète de ci de là, rien de grave et d’inhabituel pour des festivals en soi. Quand on voit qu’au Hellfest, Therion avait passé une chanson quasi complète sans micro principal, on relativise très vite sur les petits problèmes rencontrés par le Motocultor.

La sono était donc au rendez-vous et d’une bonne qualité d’une manière générale, sauf peut être pour quelques groupes où les basses pouvaient sembler un peu trop présentes, avec par exemple Arkona le vendredi soir ou encore Immortal en clôture. Maintenant, est ce que ça vient du festival ou de la musique des groupes, très Black pour les deux, la question reste ouverte. L’openair n’apporte jamais le meilleur des sons qui puisse y avoir, mais il était clairement au niveau.

Mais ça, c’était sans compter l’accessibilité des scènes. Avec sa taille humaine, le festival permettait en effet d’assister aux concerts dans d’excellentes conditions. Pas besoin de se dépêcher pour pouvoir voir l’excellent show de Behemoth qui rempli les tentes des gros festivals à saturation: vous aviez facilement une très bonne place, avec un groupe assez près pour être apprécié dans les meilleurs conditions.

Motocultor Festival Open Air 2012

Les musiciens sont là, souvent à moins de 10 mètres, et assister à leur prestation prend une toute autre dimension. Vous n’êtes pas une simple sardine. Et on ne parlera même pas des plus petits groupes qui permettaient tous d’être facilement dans la fosse.

Programmation éclectique et équilibrée

A côté des très bonnes conditions pour assister aux concerts, il faut aussi avouer que nous avons eu une plutôt bonne programmation. Le budget artistique du festival a doublé depuis l’édition précédente, et ça se ressent. Si il n’y avait qu’une petite poignée de groupes qui nous intéressaient vraiment, voir notre Jesus Built My Motocultor, ça a aussi été l’occasion de faire de bonnes découvertes. Forcément, les conditions étant bonnes, il devient tout de suite plus facile de jeter une oreille à un groupe inconnu.

Masha Scream de Arkona au Motocultor 2012On a ainsi pu goûter à ce mélange assez particulier qu’est le Post-Core avec Devil Sold His Sold, ou encore les deux excellents groupes de Heavy Metal français qu’étaient War Machine et Oil Carter. Il y avait au programme du Black bien sûr, et d’autres genres un peu moins dans nos cordes, du Core, du Death ou du Thrash. Mais jamais plus de deux groupes inintéressants d’affilé, ce qui était plutôt pas mal compte tenu du nombre de scènes. Et c’est, en tout cas à l’heure actuel, un des rares festivals à y arriver en France de cette dimension.

L’autre avantage, il faut l’avouer, c’est que l’affiche était plutôt complémentaire avec celle du Hellfest 2012. Il y a certes quelques doublons, tels Behemoth que nous nous étions donc permis de rater à Clisson, mais d’une manière générale, ce n’est que de l’inédit. Enfin, pour cette année. Il faut dire qu’en se plaçant à la fin de l’été, ce ne sont plus les mêmes groupes qui sont en tournée, un très bon point.

 Motocultor Festival 2013 en vue

Bref, vous l’aurez compris, si l’organisation n’était pas toujours au top, l’expérience musicale elle l’était et nous a franchement ravi. En tout cas largement assez pour leur faire confiance et y retourner l’année prochaine.

Bracelets Motocultor Festival 2012Avec près de 12 000 entrées au compteur pour les trois jours, soit plus du double de la fréquentation de l’année précédente, le Motocultor 2012 a marqué un gros coup. En dépassant le cap de l’équilibre de près de 1000 places, l’organisation peut d’ores et déjà voir d’une façon plus sereine la prochaine édition, ce qui ne sera pas pour leur déplaire compte tenu de leurs précédents déboires. Prévu pour le moment sur la commune de Séné, la prochaine édition devrait rester à taille humaine, ce qui n’est pas une mauvaise chose, et tenter une fois de plus de se placer en tant que complément du Hellfest.

Un objectif largement réussi cette année. Et en attendant le Motocultor 2013, place aux live-reports et photos des trois jours qui seront publiés dans la semaine.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • Lou a écrit le 22 août 2012 à 23 h 18 min:

    Dommage qu’on ait pas réussi à se voir au final, mais si vous avez apprécié votre séjour c’est le principal :)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?