C’est encore une fois sur un soleil rayonnant que démarre la journée. Après les bons concerts de la veille ce deuxième lever est il faut le dire un peu plus difficile. La chaleur est déjà au rendez-vous et on sent bien qu’aujourd’hui cela va se passer encore une fois entre nous et la chaleur pour une bonne partie de la journée.

Tsjuder au Hellfest 2014

On se lève sans pression aucune puisque si hier on ne voulait pas rater Mars Red Sky, le début de cette journée est bien moins chargé. Un petit café au Metal Corner et nous revoilà parti pour une journée de poussière, de soleil et de sauna sous les tentes.

Temple of Baal au Hellfest 2014

Temple of Baal au Hellfest 2014

dabYo - On commence cette seconde journée en revenant à nos bonnes vieilles habitudes: un concert de Black Metal sous la Temple. Temple of Baal est un groupe français que je n’avais jamais écouté, qui mêle quelques éléments de Death à leur Black. C’est plutôt sympathique à l’écoute et va permettre de se réveiller tout doucement et de nous remettre de nos émotions. Les compos sont sympathiques et on passe un bon moment, bien que scéniquement ce soit encore un peu timide.

Benighted au Hellfest 2014

illman - Les deatheux français profitent de leur large fanbase pour leur faire donner de la voix sous l’Altar, et ils en ont profité pour me réveiller. Je ne suis pas un grand fan du groupe mais je reste admiratif devant le monde venu les voir et qui sont resté à fond le temps du set.

Borgne au Hellfest 2014

Borgne au Hellfest 2014

illman - Heu… Là je plaide coupable, j’ai confondu ce groupe avec Blacklodge. Et Borgne est à des années lumière de leur niveau. C’était très basique donc pas très intéressant. Seraf’, désolé de t’avoir donné des faux espoirs sur ce groupe.
dabYo - C’est allongé comme une merde que je vais écouter le Black Metal ambient de Borgne. Un très bon moment qui m’aura permis de me reposer, je ne garde qu’un souvenir très flou de musique bien lourde. Idéal pour piquer un petit somme tripesque sous la tente.

Burning Heads au Hellfest 2014

illman - Depuis le temps que j’entends parler de ce groupe de punk orléanais, fallait bien que j’arrive à aller voir Burning Heads. Du coup c’est fait et c’était vachement bien. Je ne connaissais pas les chansons mais elles sont plutôt entrainantes, normal pour du punk et ils communiquent pas mal avec le public. Par contre, comme pas mal de groupe français, ils n’ont pas pu s’empêcher de parler de foot, même si c’était en mal. Malgré tout, c’est une bonne surprise.

Trollfest au Hellfest 2014

Trollfest au Hellfest 2014

dabYo - Le samedi c’est Folk sous la Temple au Hellfest depuis plusieurs années maintenant, et cette année les premiers folkeux à passer sont Trollfest. Le soleil est de plomb dehors et la température a vraiment monté tant et si bien que les conditions pour assister à un concert ne sont clairement pas les plus sympathiques qu’il soit. Il y a tellement de monde pour voir le combo que même en passant par l’arrière de la sono on ne peut qu’entrevoir le groupe. Un peu rageant, d’autant que la température à l’intérieur de la tente est insupportable.

Trollfest au Hellfest 2014Trollfest nous assène un Folk tout ce qu’il y a de plus classique et festif. C’est sympa à écouter, sans doute plus sympa avec de meilleurs conditions, mais loin d’être franchement inoubliable. On notera de très nombreuses vannes et une reprise de Toxic de Britney Spears, seule cover que j’ai réussi à reconnaître (sic).

Après un tel bain de chaleur, on aura qu’une hâte: retrouver de l’ombre et boire. Boire beaucoup. Avec un petit regret de ne pas avoir préféré aller voir Subrosa sous la Valley.

Subrosa au Hellfest 2014

illman - Venu de Salt Lake City, ce combo Doom Sludge incorpore deux violons électriques, une voix féminine et les chœurs qui vont avec. J’ai adoré sur album et le live était à la hauteur des espérances, j’ai juste eu du mal à en profiter vu qu’on crevait de chaud.

Misconduct au Hellfest 2014

illman - Retour à la Warzone pour les punk rocker de Misconduct qui était aussi venu si j’ai bien compris pour tourner un clip. C’est efficace mais le public est loin d’être au taquet, pourtant ça se donne sur scène et les chansons sont relativement efficaces. J’ai bien aimé et je sais que je ne suis pas le seul mais je n’en garderait pas un souvenir impérissable.

Skyclad au Hellfest 2014

Skyclad au Hellfest 2014

dabYo - On continue dans le Folk avec un groupe qui a le titre pompeux de créateur du genre. Bon, franchement, j’avoue que je ne connais rien des chansons de Skyclad, j’arrivais donc sans opinion pour voir le groupe. Malheureusement, j’ai bien vite vu que ça ne serait pas ma came.

La musique n’est pas franchement folichonne, en tout cas rien que ne me donne envie de rester. Mais le pire c’est clairement la prestation scénique du groupe, désespérante à souhait. J’avais l’impression d’être devant un concert d’un groupe de pop irlandaise. Assommant, on part au plus vite sous la Valley voir Witch Mountain, qui ne nous convaincra pas plus.

Witch Mountain au Hellfest 2014

Extreme au Hellfest 2014

illman - La bande à Gary Cherone et Nuno Bettencourt est venue à Clisson et leur Hard Rock a plutôt fait mouche. Leur grands classiques y sont passés, comme Play With Me mais j’ai juste eu un peu les boules quand ils n’ont fait que l’intro de He Man/Woman Hater. Ils ont même osé faire un truc que Mr Big n’avait même pas tenté en 2011, ils ont joué une ballade, en même temps c’est leur chanson la plus connu, More Than Words, qui rendait vachement bien.

Status Quo au Hellfest 2014

illman - Fidèle à eux même, les papys du Boogie Rock de Status Quo ont enflammé Clisson. Ils m’ont aussi permis de faire halluciner mes voisins dans la foule vu que j’ai chanté sur quasi toutes les chansons. J’aime ce groupe, p’tain j’ai même écrasé une larme pendant le set tellement c’était bon. La setlist était très bonne même si le choix d’une ou deux chansons m’ont un peu laissé dubitatif et que j’ai toujours du mal avec le medley qu’ils réalisent.

Shining au Hellfest 2014

dabYo - Shining au Hellfest 2014Parmi les groupes de Black Metal découverts grâce à l’affiche de ce Hellfest, il y a Shining dont je n’avais jamais vraiment pris le temps d’écouter les albums. Malheureusement c’est aussi là où le bât blesse, avec de nombreuses galettes souvent très hétéroclites, il était difficile de savoir ce qu’ils allaient jouer en live.

Leur prestation est principalement portée par les épaules de Niklas Olsson, compositeur et frontman du groupe, m’a tout de même laissé de marbre. On a eu droit à quelques morceaux bien sympathiques avec des rythmiques très Black’n’Roll, mais son charisme ne suffit pas. Les musiciens sont vraiment très / trop statiques et il y a une espace de superficialité qui ressort de la prestation. Sympathique mais sans plus, ce qui se ressentira auprès du public, clairement peu réceptif.

Tsjuder au Hellfest 2014

dabYo - On enchaîne les groupes de Black sous la Temple avec cette fois le trio norvégien Tsjuder, qui se revendique Trve Norwegian Black Metal. Et il faut bien avouer que là dessus c’est plutôt réussi, c’est vraiment du Black extrême. Reste que ça n’est pas franchement ma tasse de thé, ça passe bien en album mais en live le manque de variation à cause de la qualité se fait vraiment ressentir. Au bout de trente minutes de cette bouillie extrême, on fini par sortir pour reprendre un peu de soleil.

Tsjuder au Hellfest 2014

Le temps d’écouter les deux morceaux de Clutch, groupe maudit du Hellfest qui a enfin pu faire sa prestation cette année. Le public était vraiment au rendez-vous cette fois, la Valley débordait de tous les sens et le son qui en sortait était groovy à souhait.

Comeback Kid au Hellfest 2014

illman - Bon j’ai essayé d’aller voir Clutch, c’était juste pas possible, ils sont vraiment trop gros pour la Valley. Donc je suis allé me planter dans la Warzone pour attendre ce groupe de Hardcore déjà vu au Hellfest 2011 et qui est l’un des rares du genre à trouver grâce à mes yeux. J’ai un peu lutté pour rentrer dedans à cause de la fatigue mais finalement j’ai fini le concert bien énervé. Faut dire qu’un petit Wake the Dead fait très bien son effet. On a aussi pu entendre des chansons de leur prochain album et c’est assez prometteur.

Je parlerai même pas de Deep Purple pour qui j’étais revenu aux MainStages, j’ai fait quasi tout le show assis tellement j’ai trouvé ça indigent.

Eluveitie au Hellfest 2014

Eluveitie au Hellfest 2014

dabYo - Le groupe que nous attendions le plus cette journée, les suisses d’Eluveitie que l’on verra ici pour la cinq ou sixième fois, on a oublié de compter. Troisième fois sur leur tournée Helvetios, l’album sorti en 2012 qui deux ans plus tard déchire toujours autant. Le groupe y avait trouvé la bonne formule entre épique, Folk et pas de pouet pouet.

La setlist, festival oblige, ne fait pas la part belle à cet album et va nous ressortir les gros classiques du groupe, Inis Mona et Thousand Fold en premier évidemment. Un gros succès auprès du public qui est tout acquis à la cause du groupe helvète. On est face à un vrai festival de Folk de ce côté là et c’est un carton plein, on aura même le droit à un titre de leur nouvel album, King, présenté il y a peu sur internet et qui passe très bien en live avec des solos de violon très sympathiques assurés par leur nouvelle violoniste.

Ambiance Hellfest 2014 EluveitieMalheureusement, le concert va énormément souffrir d’un aléa qui n’est pas de la responsabilité du groupe: la sono. Cela va être un festival de bourdes, les guitares étant tantôt complètement absentes pour les morceaux, alors que d’autres fois il s’agira carrément du micro du chanteur qui déconnera. On le verra ainsi gesticuler comme un malade pour sortir un solo de flûte… dans le vent complet. Personne n’entendant rien, une sorte de concours de Air Flûte assez exaspérant.

Comme au Motocultor l’année dernière, le groupe enchaîne deux de mes morceaux préférés: The Siege suivit d’Alésia, qui va nous permettre une fois de plus de voir qu’Anna Murphy n’est pas juste bonne sur le chant clair avec Epona, mais aussi sur du scream qui fait bien plaisir. Bref, un bon concert.

Aerosmith au Hellfest 2014

illman - Aerosmith, cette machine de guerre Hard Rock américaine, a finalement mis les pieds au Hellfest après un gros imbruglio l’année passée. Et quel show !! J’ai trouvé ça assez phénoménal, je m’attendais à un truc tout juste correct pour encaisser le chèque et j’ai été bluffé.

Des tubes, des tubes, des tubes et pas de solos moisis à l’horizon, les autres gros groupes devraient prendre exemple. Y a juste Freedom Fighter chanté par Joe Perry qui m’a un peu refroidi, sinon c’est du tout bon. J’ai ultra kiffé la vie quand ils ont fait Livin’ on the Edge et Dream On en rappel était énorme. Tyler bouge super bien et l’avancée qui leur a été montée lui permet d’augmenter son espace de scène.

Carcass au Hellfest 2014

illman - 20 ans après, les mecs se sont décidé à sortir un nouvel album, Surgical Steel, donc c’était l’occasion de les voir au Hellfest. Après j’aurai surement préféré qu’il y ai plus de Heartwork et moins de Surgical dans leur set mais bon je ne vais pas bouder mon plaisir. Carcass a été parfait, le chanteur n’a pas arrêté de blaguer, notamment sur A7X et les zicos ont été carrément à la hauteur. Clôturer le concert et la journée par Heartwork a vraiment été un moment fort du festival pour moi.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?