Hellfest 2013 [HellReport13]

dabYo dans Concert, Musique le 29 juin 2013, avec 2 commentaires

Voilà donc une nouvelle édition du Hellfest qui vient de se clôturer sur le sol de Clisson. La septième en date, la deuxième sur le nouveau site et la cinquième d’affilée pour nous. Les automatismes sont là et venir chaque année en juin est un peu devenu notre nouvelle rentrée scolaire, la nouvelle façon d’entrer dans une nouvelle année. Alors, qu’ont donné nos camarades de classe cette année ? Pour cette édition de gros pépins étaient venus mettre le bordel dans les rouages pourtant bien huilés du plus grand festival de Metal français, alors comment Ben Barbaud et sa bande s’en sont ils sortis ?

Hellfest 2013 - Decor Pentacle

Une programmation difficile…

Avec Aerosmith qui met fin aux négociations juste avant l’annonce, Iron Maiden qui finalement donne une exclusivité au Sonisphere France sur notre territoire, Alice in Chains qui annule tandis que les images de promotion sont déjà partis vers les médias français… On pourra largement dire que les équipes du Hellfest ont dû avoir de grosses sueurs froides tout au long d’année pour pouvoir fournir une programmation de qualité aux festivaliers le jour J. Longtemps nous avons été dans l’attente d’une grande annonce finale, Volbeat en tête d’affiche de clôture ? Pas possible ! Et pourtant.

Lineup Hellfest 2013Et pourtant, c’est bien les danois Volbeat qui était la tête d’affiche du dernier de ces trois jours en enfer, un groupe auquel je n’avais jusqu’alors jamais jeté ne serait-ce qu’une oreille. Un Volbeat à la popularité somme toute assez faible en France et qui il faut bien le dire est loin d’être aussi fédérateur que ce qu’on avait pu avoir au Hellfest jusqu’à présent. A croire que le dimanche est maudit depuis que Black Sabbath s’est vu remplacé par un show spécial, qui n’était pas si spécial du tout au final.

Les mauvaises nouvelles ne se sont pas arrêtées là puisque des changements de dernières minutes sont venues agrémenter le tout, annulation de Masters of Reality juste avant le début du festival notamment, et de Clutch la veille de leur concert !

…et pourtant !

Et pourtant, malgré ces difficultés, je dois bien avouer que j’aurai du mal à me dire insatisfait du programme. Plusieurs raisons à cela, le nombre de groupes jouant évidemment, mais c’est surtout grâce aux six différentes scènes que le Hellfest 2013 a réussi le pari de nous offrir un grand week-end. Car avec deux MainStage, seules scènes réellement impactées par un possible manque de grosses têtes d’affiche, et quatre scènes spécialisés, il y avait largement de quoi faire lorsqu’on est un réel amateur de musiques extrêmes.

Les amateurs de Black, de Death, de Punk, de Core, de Doom ou encore de Stoner/Sludge avaient largement de quoi se mettre sous la dent pendant le week-end et la programmation des quatre scènes spécialisées pouvait en satisfaire plus d’un. Alors évidemment, ça n’a pas le même potentiel que les autres groupes mais c’était suffisant pour contenter la base la plus fidèle du public du Hellfest. Suffisant aussi pour faire remarquer aux habitués qui se seraient aventurés devant les scènes du Sonisphere France 2013 que nous ne sommes pas du tout face au même type de festival.

Hellfest 2013 - Valley

Vous n’avez pas grand chose à faire de Kiss ou de Volbeat ? Pas de problème, il y a deux autres concerts en même temps qui, soit vous intéresseront, soit au pire des cas vous feront peut être découvrir de nouveaux horizons. C’est certain que ça vendait sans doute moins de rêve que l’affiche Sonisphere France 2013 mais c’est parce qu’on a souvent tendance à sous évaluer la vraie force du festival clissonais: un éclectisme absolu et complètement jubilatoire. Il n’y a qu’ici où l’on a le choix de passer de Moonspell à Marduk, puis d’aller voir Punish Yourself en terminant sur du Ghost. Et c’est bien cette notion de choix qui est importante.

Finalement ce qu’on pourra le plus reprocher en terme de programmation, c’est que certains groupes restent cantonnés dans les tentes alors qu’ils ont un potentiel bien plus large que prévu. Le meilleur exemple, celui que l’on a vécu du moins, est sans aucun doute Finntroll et Korpiklaani, tout deux programmés à des horaires relativement avancés sous la Temple et ayant réuni sans aucun doute plus de monde que tous les autres groupes de cette scène. C’est simple, le combo AltarTemple débordait littéralement pendant la performance de Korpiklaani, les mouvements de foules étant complètement incontrôlés pendant Finntroll.

Organisation au top ! (presque)

Hellfest 2013 - Decors 2Avec les années l’organisation du festival s’est améliorée et avait atteint un point presque parfait en 2011, avant le changement de terrain l’année dernière. Qu’en est il cette fois ? Et bien, c’est presque un carton plein, il faut l’avouer. L’ouverture s’est faite à l’heure dite, les bars de bière étaient facilement accessibles, il y avait des points d’eau gratuite et sans queue…

La seule réelle problématique vient cette année encore des sanitaires, qui n’ont pas franchement été amélioré cette année. Disparition complète des pissotières, sans doute la chose que regretteront le plus les métaleux qui étaient donc forcés de se soulager dans la nature bien malgré eux. Alors certes, il était possible d’aller quelque part près de la Warzone, mais il fallait vraiment le savoir. L’autre possibilité, c’était de rejoindre les longues files d’attente inutilement et de les allonger par la même. Franchement pas idéal et encore une fois, le gros point à améliorer pour l’année prochaine !

Le reste était au niveau, que ce soit l’amélioration du camping qui semble être bien plus grand que l’année dernière. A moins que ça soit une diminution du nombre de campeur, il était cette année mieux organiser avec des coins un peu plus tranquilles. Il faut bien avouer qu’au Green Camp nous n’avons pas franchement eu grand chose à reprocher à nos voisins de quelques nuits. C’était tout autre chose au Red et White, mais c’est là plus normal.

Hellfest, see you soon !

Hellfest 2013 - Decors

Que dire d’autre lorsqu’on est autant satisfait ? Un excellent week-end, un rendez-vous incontournable pour le Metal en France… Le Hellfest conserve sa place de choix et on ne peut pas dire que sa production semble avoir baissé les bras en ce qui concerne son amélioration. Des innovations constantes, un soucis du détail qu’on ne retrouve actuellement dans aucun autre festival français à un niveau aussi élevé… Non vraiment, vivement le Hellfest 2014 !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 Comments, donnez votre avis !
  • Vladkergan a écrit le 29 juin 2013 à 14 h 39 min:

    Un jour, j’irai. Mais je dis ça tous les ans depuis le début :/

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 29 juin 2013 à 18 h 09 min:

    @Vladkergan: on a perdu espoir de t’y voir nous en tout cas :D

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?