On continue notre HellReport 2011 avec le live-report du deuxième jour du Hellfest 2011. Après une première journée plutôt légère, rythmée par la pluie, la deuxième nuit sur le camping aura été marquée par des mecs bourrés débattant de la présentation ou non de DSK aux primaires socialistes. Que voulez vous, le métalleux aidé d’une bonne descente de bière est toujours partant pour un bon débat, surtout s’il a lieu à 5h du matin.

Hommage à Patrick Roy au Hellfest 2011

C’est donc après une nuit plus ou moins agitée qu’a commencé cette seconde journée du festival. Le temps n’est toujours pas au beau fixe, venteux et couvert. La journée ne nous gâtera pas et c’est une alternance de pluie et de soleil que nous allons vivre. Tout juste le temps de mettre quelque chose d’étanche que le soleil était de nouveau là. Bref. Pour rappel, vous pouvez consultez nos photos de la deuxième journée du Hellfest 2011 sur ce billet. Place aux concerts.


Lyzanxia
Crucified Barbara
Total Fucking Destruction
Angel Witch
Mekong Delta
Hammerfall
UFO
Skyforger
Comeback Kid
Apocalyptica
Black Label Society
U.S. Bombs
Bolt Thrower
Scorpions

Lyzanxia au Hellfest 2011

Lyzanxia au Hellfest 2011

Ce deuxième jour ouvrait ses portes sur un premier concert à 10h de HeadCharger. Ce sera le concert le plus tôt du week-end, voir même du festival depuis ses débuts. Nous n’en verront que les derniers morceaux, mais on arrive alors assez tôt pour le concert de Lyzanxia. Le groupe français propose un Death-Thrash plutôt efficace. Le groupe est dynamique et ça fait plaisir de les entendre parler en français.

Cependant, la foule clairsemée ne leur rend pas forcément justice à part les fans déjà acquis. Un beau dynamisme, des compos efficaces et des musiciens clairement contents d’être là, Lyzanxia est un groupe à suivre.

Crucified Barbara au Hellfest 2011

Crucified Barbara au Hellfest 2011

Sur la MainStage01 arrive ensuite Crucified Barbara, un all girls band qui fait du Hard Rock de base, que j’avais découvert parce que Mats Leven a collaboré à leur dernier album (…). Pour reprendre les dires d’un photographe « y’a du mâle dans la fosse », car évidemment, je pense que la plupart du public n’était pas forcément là que pour la musique mais aussi pour la plastique des musiciennes. Ceci dit, leur rock est tout à fait efficace et rentre-dedans. Des hymnes facile à reprendre, des morceaux bien calibré et des filles assez dynamiques.

On regrettera tout de même cette propension à vouloir prouver que elles aussi ont leur place sur le fest, qu’elles sont des « vraies ». On va ainsi se taper le plus d’allusions possible au fait qu’elles boivent de la bière. Entre « there’s nothing better than a beer in the morning » et un « santé » de la batteuse, on aura compris qu’elles en boivent, de la bière. Mais c’est pas comme ça que vous allez prouver que vous en avez entre les jambes, hein, c’est en jouant. Et vous jouez drôlement bien, alors épargnez nous ces allusions qui montrent votre manque de confiance, merci.

Total Fucking Destruction au Hellfest 2011

Total Fucking Destruction au Hellfest 2011

illman: Et pendant ce temps là, j’était sous la RockHard Tent, tandis Total Fucking Destruction se préparait. Déjà rien que le nom je m’attendais à du grand art, vu que c’est un groupe de Grindcore. Et bien je n’ai pas été déçu, c’est bien un gros groupe de bruit. La balance était pourrie, la basse saturait à mort et pourtant c’est pas comme ça sur leurs albums. J’en attendais un peu plus quand même qu’un son indiscernable.

Point marrant, comme tout groupe de Grind qui se respecte, les chansons font rarement plus de 30 secondes, d’où une setlist accroché sur les amplis qui fait 5 feuilles A4. Vous pouvez d’ailleurs l’admirer: c’est la colonne blanche à côté du guitariste sur la photo ci-dessus.

Angel Witch au Hellfest 2011

Angel Witch au Hellfest 2011

illman: Je suis ensuite retourné vers les Mainstage dans l’espoir de retrouver Seraf’ et dabYo, mais comme je ne sais pas lire l’heure, je me suis planté entre Hammerfall et Angel Witch. Du coup j’ai assisté au concert de ces derniers, et force m’a été de constater que leur Heavy Metal est franchement bien et efficace. Bon c’est pas non plus très vivace sur scène, leurs chansons envoient quand même un peu mais pas de assez pour faire trop bouger le public. Le show est clôturé par leur excellent titre éponyme.

Mekong Delta au Hellfest 2011

illman: Le groupe Mekong Delta a ensuite enchainé sur la Mainstage02. Ils arborent un triangle rouge avec un squelette qui joue du violon comme emblème, et le chanteur décide de se faire un peu attendre avant de rentrer sur scène avec sa cagoule. J’ai trouvé ça plutôt sympa sans pour autant casser trois pattes à un canard. Mention au chanteur qui s’éclipse pour laisser le groupe faire un morceau instrumental. Ce dernier communique tout de même assez avec le public, rendant le show agréable à voir.

Hammerfall au Hellfest 2011

Hammerfall au Hellfest 2011

Après un gros trou, qui nous a entre autre conduit dans l’antre de la perdition qu’est l’Extrem Market, nous empêchant par là même de retrouver illman, nous sommes revenu vers la MainStage01 pour Hammerfall. J’avais découvert le groupe avec Crimson Thunder il y a un certain nombre d’années, et nous avons beaucoup aimé No Sacrifice, No Victory, mais ne les avais jamais vu en live. Du coup, comme on vous l’avait dit, on attendait ce show avec impatience. Je ne devais pas être la seule à les attendre, car pour un samedi à 14h, la foule est déjà sacrément dense et scande le nom des suédois. Hammerfall débarque donc en public conquis.

Le groupe est ultra dynamique, avec un leader qui court un peu partout. Malheureusement je dois dire que j’ai trouvé cela un peu mou … J’ai l’impression d’être face au même constat que Manowar il y a deux ans: le Power en CD c’est bien c’est entrainant et épique mais les groupes n’arrivent que difficilement à rendre cet effet en live. Du coup, un avis assez mitigé sur cette prestation et un poil déçue, dabYo a même eu du mal à rester éveiller, c’est dire.

illman: je ne suis par contre pas du tout du même avis: ils ont réussi à faire bouger son cul à une grande majorité du public. Un peu d’ambiance, c’est toujours bon à prendre surtout vu l’immobilisme global du public lors du week-end.

UFO au Hellfest 2011

illman: Je suis ensuite tombé dans un trou noir pendant le show du groupe qui remplaçait The Haunted au pied levé, je n’ai même pas retenu leur nom. Bof de toute façon, c’était pas terrible. J’ai ensuite enchainé sur le trèèèèèès vieux groupe de Hard Rock, UFO. Pour tout dire, je les ai pas trouvé franchement à leur place, c’était mou inintéressant et sentait le renfermé. C’est carrément pas ma came. Même quand j’en ai parlé à mon paternel il a été étonné qu’ils soient toujours vivant/en activité.

Skyforger au Hellfest 2011

Skyforger au Hellfest 2011

Après une petite pause, nous nous dirigeons vers la RockHard Tent pour le set de Skyforger. Le groupe originaire de Lettonie propose du Folk Metal. Évidemment, on ne pouvait pas louper ça ! On a à peu près le même genre de line-up que Metsatöll lors du festival de Noël: un groupe de « metal de base » et un musicien qui gère les instruments folk (ce ne sont donc pas des samples). Le groupe est habillé de manière traditionnelle, ou du moins ce qui a l’air de fringues lettonnes traditionnelles à mes yeux de profanes.

C’est entrainant et très dansant. C’est du bon Folk comme on aime. Visiblement les musiciens ont vraiment envie de partager leur culture. Leur leader tâchera, avec un accent à couper au couteau, d’expliquer les thèmes et références de chaque morceau. Bien que cela puisse un peu plomber l’ambiance j’ai adoré cette initiative malgré quelques passages ou je ne captait rien. Bref, à revoir et à réécouter !

Comeback Kid au Hellfest 2011

illman: J’ai rejoint la Terrorizer pour aller assister au concert du seul groupe de Hardcore qui trouve grâce à mes yeux: Comeback Kid, alias CBK. C’est un groupe que j’ai découvert récemment et franchement j’aime bien. Sur scène ça bouge dans tout les sens, un calvaire pour les photos. Tout au long du show ça a bouffé de la poussière dans les mosh pits, je m’en suis tenu éloigné mais le public était bien chaud. Le clou du concert, leur chanson Wake the Dead qui est aussi ma préférée, avec une tente déchainé a fini de me convaincre qu’il y a du bon dans le Hardcore.

Apocalyptica au Hellfest 2011

Apocalyptica au Hellfest 2011

Pendant que Destruction fait son œuvre, nous nous déplaçons pour aller assister au concert d’Apocalyptica (aka Mozart l’Opéra Rock). Vous connaissez probablement ce groupe de violoncellistes qui font soit des reprises, soit des compos originales avec des featurings plus ou moins bien choisis (surtout moins ces derniers temps). Bref, ils sont trois violoncellistes et un batteur. Bon ce groupe a divisé l’équipe.

Personnellement j’ai adoré. C’était la première fois que je les voyais en live après tant d’années à les écouter en CD et je n’ai pas été déçue. Et ce bien que le son ait été assez désastreux sur le premier morceau : on n’entendait quasiment pas les violoncelles. Apparemment les instruments exotiques ne sont pas le fort niveau sonorisation au Hellfest, on le verra le lendemain sur Turisas.

Bref, bien que j’ai apprécié le dynamisme et l’enthousiaste du groupe (ainsi que les fabuleux ongles verts fluos du plus bishi des trois), il faut l’avouer la setlist ne fut guère convaincante. Sur 8 morceaux il doit y avoir la moitié de reprises (notamment de Metallica), et deux du dernier album (End of Me et celle avec le gars de Gojira). Autant dire que c’est pas celles que je préfère d’eux ! Alors oui le public réagit bien, et chante très fort sur les morceaux de Metallica, mais mince, ça fait quand même très groupe à reprises, voir Metallica du pauvre.

illman: Yeah le groupe que j’avais envie de casser. J’arrive pas à croire qu’un groupe qui n’arrive à aligner que des reprises pour être intéressant se retrouve aussi tard dans la journée. Vous l’aurez compris, j’ai détesté la prestation des « cello headbangers », j’étais loin mais c’est pas une excuse. Je n’ai pas trouvé ça dynamique pour un sou, il y avait largement mieux après. Notamment Sodom avec son Thrash Metal tourné vers la guerre, même si j’aime bien leurs albums, je n’en garderais pas un souvenir impérissable.

Black Label Society au Hellfest 2011

Black Label Society au Hellfest 2011

Après une heure de Thrash Metal par Sodom, c’est enfin l’heure de ce qui est notre groupe le plus attendu de la journée: Black Label Society. Nous avons choisi de louper Septic Flesh (déjà vu en avril au Printemps de Bourges) pour découvrir le groupe de l’ex-guitariste d’Ozzy Osbourne.  Le groupe de Zakk Wylde envoie du lourd et va nous le prouver. Devant son mur d’ampli, le guitar hero se ramène avec sa coiffe de chef indien  et commence directement le set par l’ouverture de son dernier album. C’est punchy, c’est ultra efficace, ça envoie du lourd.

Et comme le groupe n’a que deux albums, on connait la plupart des morceaux. Black Label Society ce soir là m’a fait beaucoup penser à Motorhead, même décharge bulldozer de son qui tâche, frontman ultra charismatique. A la différence que Zakk est juste et bouge plus que Lemmy. Le set carré et sans réel temps mort aurait pu être parfait … Si le sieur n’avait pas décidé de faire un solo de guitare de trois plombes, tellement long que j’avais envie de m’endormir. Zakk, très cher, avais-tu besoin de te caresser le manche comme ça, pendant si longtemps ? Vraiment ?

U.S. Bombs au Hellfest 2011

illman: Grâce au bazar sans nom qu’est la programmation de la Terrorizer Tent, j’ai eu la chance de pouvoir assister à plus de la moitié du show de U.S. Bombs, un groupe de Punk qui joue comme dans les années 70, j’ai adoré. Dommage que ça n’ait pas été plus long, le groupe suivant m’ayant fait fuir au bout d’une chanson. Terror, du Core de Los Angeles… Y a tout dans le nom…

Bolt Thrower au Hellfest 2011

illman: Pendant que d’autres allaient assister au show de Scorpions, je suis allé me réfugier sous la RockHard pour un groupe légendaire de Death Metal, Bolt Thrower qui foulait les terres clissonaises pour leurs 25 ans. Un nom aux références guerrières qui commence fort avec un cadeau pour les fans. En effet pour leur balance les membres du groupe eux-même viennent jouer des morceaux, absolument génial. Une fois la balance finie et une petite attente de 20 minutes, le groupe rentre en scène et je peux vous dire que le chanteur en impose, il a une sacrée présence sur scène.

L’ambiance n’était pas en reste, tout le public de devant qui headbange en rythme, c’est juste magique. Dommage que ça ait un peu dégénéré en mosh pits de mecs bourrés au milieu. Je n’ai reconnu que The Killchain comme chanson mais c’est pas grave, maintenant j’adore ce groupe, faut juste que j’arrive à mettre la main sur leur dernière galette qui date de 2005.

Scorpions au Hellfest 2011

Scorpions au Hellfest 2011

C’est ensuite à Kreator et son Thrash Metal allemand de subir notre plus profonde indifférence. Puis vient le show de Scorpions. Les papys sont là pour une durée annoncée de 2h sur le programme. En réalisé c’est 1h30 suivi d’un feu d’artifice, mais on parlera après.

Difficile de ne pas connaître Scorpions, vieux groupe culte né dans les années 70, qui propose ce soir un show dans le cadre de leur tournée d’adieux, et composé de pas mal de morceaux que je ne connaissais pas. Impossible d’évaluer la setlist, je ne reconnaitrais que les deux rappels, Still Loving You et Rock you like a Hurricane. Alors certes, le budget était là : écran géant derrière eux avec animation, scène bien aménagée, mais voilà: c’est franchement mou. Autant dans le public que sur scène, j’ai trouvé que la sauce ne prenait pas.

Alors certes on se relèvera tous pour Still Loving You, mais voila, c’est un concert qui ne m’aura pas marqué et qui ne me donne pas envie de les revoir. D’autant que subjectivement parlant, je n’ai pas vraiment apprécié leur mise en scène, le show n’était pas là, et ne donnait pas envie de leur donner une chance. C’est malheureusement bien trop souvent le cas avec les groupes cultes, on a un peu l’impression de revoir ce qui s’était produit avec Kiss au Hellfest 2010 .

illman: Je suis arrivé au bout d’une heure pour me rendre compte que le public était en état de mort clinique, je me suis approché facilement de la scène sans bousculer personne, pour finir par me retrouver à moins de cinquante mètres, à coté d’un anglais bien bourré avec qui j’ai bien rigolé. Ils ont intérêt à faire mieux en salle vu que je vais bientôt les revoir, parce que là c’était franchement décevant, j’ai bien fait d’aller voir Bolt Thrower.

Hommage à Patrick Roy au Hellfest 2011

Enfin, le show s’achève, la nuit reprend ses droits, et alors qu’après avoir piétiné quelques minutes nous nous décidons de rentrer au camping retenti le discours de Patrick Roy à l’assemblée Nationale. Il y apostrophait Frédéric Mitterand, ministre de la culture. En effet le député socialiste qui avait défendu la cause du Hellfest et du Metal à l’assemblée nous a quitté il y a quelques semaines, et l’équipe a tenu du festival à lui rendre hommage.

Hommage salué et attendu par le public, c’est sur Those About to Rock de AC/DC que les photos de Patrick et des festivaliers prises l’an dernier sur le festival défileront devant le très beau feu d’artifice. Un moment extrêmement émouvant, et qui a je pense ému beaucoup de monde. Et comme la famille metal n’oublie pas ses membres, les autres décédés des dernières années ne seront pas oubliés. J’avoue mon petit cœur s’est serré quand j’ai vu l’écriture verte apparaitre pour saluer Peter Steele, leader de Type O Negative. Je vous laisse avec la vidéo amateur trouvée sur Youtube, moi je pars pleurer dans les chiottes.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
18 commentaires, donnez votre avis !
  • Daria McKormick a écrit le 29 juin 2011 à 16 h 14 min:

    La con que je suis a raté Black Label Society au Graspop Metal Meeting 2011.. Par contre on n’avait pas Apocalyptica, et ce n’est pas plus mal, vu comment ils m’ont déçus en France l’année dernière !
    D’ailleurs KoRn et Slipknot qu’on a vu au Graspop faisaient aussi partis des groupes que j’écoute depuis longtemps et que je rêvais de voir depuis un bout, mais ce sont les deux seuls à ne pas m’avoir déçue !! C’était une pure tuerie ! (cf. articles à venir sur mon blog)

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 29 juin 2011 à 16 h 27 min:

    C’était mauvais Apo en tournée ? J’avais failli aller les voir à Clermont :( .
    Je lirais tes reports pour Korn et Spliknot :), perso j’aimerais bien voir Korn un de ces 4, ms j’ai peur que Davies se soit un peu trop ramolli :/

    RépondreRépondre
  • Daria McKormick a écrit le 29 juin 2011 à 17 h 51 min:

    Justement c’est pour ça que j’étais flippée pour KoRn ! Et à priori c’était bien mieux que la dernière fois ! J’avoue que ça pétait grave, aucune pause ni ramollissement. Trop bien :’)

    RépondreRépondre
  • Daria McKormick a écrit le 29 juin 2011 à 17 h 52 min:

    Ah et pour Apocalyptica, j’ai trouvé ça bof bof. Trop grosse salle (Le Zénith) et le chanteur m’a clairement saoulé. Sinon j’aurais fait un article XD

    RépondreRépondre
  • Marie a écrit le 29 juin 2011 à 21 h 57 min:

    Moi aussi j’ai vu Apocalyptica au Zénith l’année dernière et j’ai adoré. Je préfère les morceaux instrumentaux mais le chanteur ne m’a pas dérangée.
    En revanche, j’avais envie d’aller voir Scorpions et je me tâte sérieusement maintenant! Je les ai vus 2 fois il y a 20 ans (bah ouais, ça date!) et j’en avais gardé le souvenir d’un groupe beaucoup plus pêchu sur scène que sur album. Apparemment vieillir ne leur a pas réussi. Snif!

    RépondreRépondre
  • Daria McKormick a écrit le 30 juin 2011 à 12 h 07 min:

    @Marie :
    Les morceaux instrus sont meilleurs, c’est sûr, mais je m’attendais à mieux en fait.
    Pour Scorpions je ne suis pas d’accord, ils s’en sortent bien sur scène ! Après, comme AC/DC ou Judas Priest, ils vieillissent évidemment, mais ça reste culte ^^

    RépondreRépondre
  • illman a écrit le 30 juin 2011 à 19 h 40 min:

    Pour scorpions, je pense que le public de mollusque n’a pas aidé. Quand t’es sur scène c’est quand vachement plus facile de faire une bonne prestation quand le public suit. Enfin moi ce que j’en dis…

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 30 juin 2011 à 20 h 01 min:

    @illman: C’est un cercle vicieux d’un autre côté, ça. N’empêche que c’est au groupe d’assurer, si il y arrive pas c’est soit qu’il est mauvais, soit qu’il est pas en adéquation avec le public (mauvaise prog)

    RépondreRépondre
  • Daria McKormick a écrit le 1 juillet 2011 à 10 h 42 min:

    Arf je sais pas comment était votre public au Hellfest, mais au Graspop, les fans étaient présents et chauds ! Ce qui ne veut pas forcément dire pogo et violence partout, mais reprise des chants, applaudissements en rythme, \m/, crowd surfing (même si c’était interdit) etc.. Ce qui était bien plaisant, entraînant et pas éclatant comme pas mal de concerts que j’ai fait en France. De temps à autre, c’est bien, certes, mais pendant les festoches c’est usant de lutter contre un public qui bouge trop.
    Des mollusques pour un groupe si mythique, c’est dommage quand même. J’étais pas fan de base, mais ils assurent un bon show alors t’apprécies, tu fais pas la gueule XD

    RépondreRépondre
  • illman a écrit le 2 juillet 2011 à 11 h 01 min:

    C’est déprimant d’être dans un public où on est deux sur 10m² à applaudir en rythme, à reprendre les refrains des chansons. L’ambiance ça se résume pas à un mosh pits ou un circle pit (que j’ai un peu en horreur), quand t’es entouré de mecs qu’ont l’air de se faire chier et qui reste planté comme des piquets sans bouger, ça a tôt fait de te saper tes forces. Y’a bouger et bouger. Je suis déçu de ce coté là, j’en demandais peut être trop, tant pis pour moi.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 2 juillet 2011 à 15 h 51 min:

    Bof, quand t’es vraiment devant, quelque soit le concert (sauf les pourris), ça saute vraiment et ça va avec le groupe.

    Après ça dépend du nombre de fans du groupe quoi. Faut pas oublier que les gens normaux ne tappent pas des mains pour n’importe qui, etc. Et que donc, les gens normaux ne voient pas 20 groupes qu’ils adorent, mais seulement 4/5.

    Et que pour ces groupes là, bah ils vont tout devant ^^

    RépondreRépondre
  • Daria McKormick a écrit le 4 juillet 2011 à 11 h 37 min:

    @illman : oui, je suis d’accord avec toi, l’ambiance ne se résume carrément pas à un mosh pit ou du pogo (heureusement !) et je ne comprends pas les gens qui viennent à des concerts pour faire la gueule (je parle des concerts classiques, pas en festoche), même si c’est « pardonnable » en festival. Pour Opeth, y avait des gens qui bougeaient pas, mais en plus ils faisaient deux mètres et m’empêchaient de voir alors qu’ils étaient venus « juste pour voir » sans forcément connaître le groupe ! Ça c’est énervant !
    @dabYo : je n’aime pas être trop mouvementée donc je suis pas devant devant, sauf mes groupes chéris (je supporte les pogos en conséquence du coup). T’as aussi des gens qui appréciaient et qui étaient derrière au Graspop. Bon, certains étaient faits XD mais d’autres non et appréciaient la musique sans faire la gueule. Quand même quoi !

    Je ferais un billet d’humeur sur ces gens qui ne bougent pas en concert et qui ont l’air d’être rentrés dans la salle de concert parce qu’il y avait de la lumière !

    RépondreRépondre
  • Sweetnoize a écrit le 5 juillet 2011 à 1 h 25 min:

    La setlist de Scorpions est:

    Sting In The Tail
    Make It Real
    Bad Boys Running Wild
    The Zoo
    Coast To Coast
    Loving You Sunday Morning
    The Best Is Yet To Come
    Holiday
    Raised on Rock
    Tease Me Please Me
    Dynamite
    Kottak Attack
    Blackout
    Six String Sting
    Big City Nights

    Rappels :
    Still Loving You
    Rock You Like A Hurricane

    J’avoue que je n’ai pas assisté à la totalité du show, il faut dire que je ne m’attendais pas à un grand spectacle, le peu que j’en ai vu, environ une demi heure, était vraiment mou, voire très très mou. Je préfère garder d’eux le souvenir des concerts du début des années 90 aux quels j’ai assisté, ou pas une fois je ne me suis fait chier comme ce samedi.
    Et puis, il faut dire que j’attendais avec impatience (comme une jeune pucelle qu’on emmène au sacrifice) The Haunted, qui devait officier sous la tente du Métal Corner à une heure du mat.
    Mais revenons à nos moutons de Scorpions!!!!! pour la suite je vais citer

    « on a un peu l’impression de revoir ce qui s’était produit avec Kiss au Hellfest 2010″

    Étant un garçon curieux de nature, j’aimerais assez avoir une explication sur ce sentiment(si cela est possible bien évidemment)!!!!! qui, je dois dire, me laisse assez perplexe.
    Ayant assisté à ces deux concerts également, ce n’est absolument pas le sentiment qui m’assaille!! Pourtant j’en ai vu des concerts, des centaines et des centaines depuis le milieu des années 80, alors soit je suis devenu une vieille bique ( effectivement, 40 années se sont emparées de moi), soit l’objectivité a foutu le camp de l’intérieur de mon petit corps, soit la musique c’est pas mon truc et faut que j’arrête, soit … il manque quelques explications dans cette phrase, qui pourraient me permettre de comprendre le point de vue de la personne qui à écrit cette bafouille.

    Pour finir, j’espère que je ne vais pas passer pour un vieil emmerdeur… c’est trop tard non?

    Metal up your ass

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 7 juillet 2011 à 17 h 14 min:

    Bonjour SweetNoize
    Je sais plus si c’est moi ou dabYo qui ai casé cette phrase. Je pense que cela fait référence au fait que beaucoup de perosnnes du public n’étaient pas des fans de Scorpions (ou de Kiss) mais connaissaient 3 ou 4 tubes à tout casser, et étaient au show par curiosité.
    Du coup quand les groupes faisaient participer le public ca ne répond que peu voir pas (car le public n’est pas chaud pour ca).
    Tu vois ce que je veux dire ?

    RépondreRépondre
  • Sweetnoize a écrit le 9 juillet 2011 à 12 h 43 min:

    Salut Serafina,
    Tout d’abord, merci d’avoir répondu!
    En ce qui concerne la musique, je comprends tout à fait qu’on puisse ne pas rentrer dedans, qu’on déteste, qu’on soit fatigué, qu’on pense à autre chose, qu’on attende avec impatience le concert à suivre ou plus simplement qu’on soit hermétique. Mais comparer le jeu de scène de Scorpions et Kiss!!!!!! je dois dire que c’est ce qui m’a heurté!!! enfin heurté c’est peut être un peu trop engagé, mais la passion a souvent raison de moi et m’empêche de toute demi mesure. Kiss nous à gratifié d’un show des plus complets, on aura pas souvent l’occasion de voir dans un festival, un set de cette envergure, un guitariste traversant la foule sur un filin, des flammes gigantesques, des plateformes qui s’élèvent jusqu’en haut de la sturcture de scène etc etc…

    Pour scorpions, y avait … attends je réfléchis … et bien y avait rien!!!

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 9 juillet 2011 à 13 h 43 min:

    @Sweetnoize: Justement, c’est bien là où les deux show se rejoignent: Kiss avait beau mettre une tonne d’effets spéciaux, leur show restait sans âme, fade.

    Je suis d’accord sur le fait qu’il y ait carrément plus de moyen côté Kiss, mais c’est le même syndrome ;p

    RépondreRépondre
  • Sweetnoize a écrit le 9 juillet 2011 à 14 h 50 min:

    Héhé salut Yo
    San âme et fade!!!! j’ai bien peur que tu ne te sois endormi pendant ce concert!!!! Ou alors, peut être es tu un adepte du minimalisme… je ne sais pas!!

    Pou que je comprenne ton point de vue, peut être pourras tu me dire quels concerts tu as aimé cette année la pendant le festival?

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 9 juillet 2011 à 19 h 20 min:

    @SweetNoise pour la dernière question, je pense que nos 3 hellReport sont assez detaillés à ce sujet , je t’invite donc à les lire :) http://ifisdead.net/t/hellreport-2011/

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?