Hanzel und Gretyl au Glazart

dabYo dans Concert, Musique le 24 décembre 2015, avec aucun commentaire

Il y a quelques années je découvrais Hanzel und Gretyl, un groupe américain qui fait de l’Indus qui tâche, très rythmique et avec des thématiques pas toujours très catholiques. Imagerie inspirée des nazis, blagues sur le troisième reich et chants en allemand, on peut dire que ça fait tâche. Évidemment, il s’agit là de pastiche et en aucun cas d’un groupe néo-nazi. Avec une telle musique, j’ai tout de suite été conquis et je n’avais qu’une hâte: les voir en live. Les années ont passé, les albums aussi, et voilà que sans crier gare, le groupe a été annoncé au Glazart par Dooweet !

Hanzel und Gretyl Glazart 2015

Et c’est une vraie affiche de qualité qui les accompagne. Le groupe américain fait la grande partie du show, mais on retrouve trois premières parties qui ne sont pas dégueu du tout. Un jeune groupe de Rock Indus avec Syndro-Sys, du Black Indus avec Pavillon Rouge et enfin, cerise sur le gâteau, le Cyber Metal de Herrschaft.

Syndro-Sys au Glazart

Synchro-Sys-au-Galzart-2015On commence par le plus jeune groupe de la soirée qui est sur le point de sortir son premier album, Corporation. Scéniquement on sent que le groupe fait des efforts pour mettre de l’ambiance dans cette froide soirée d’octobre. Dans les faits, il faut avouer que le public n’est pas encore très nombreux -malgré le retard pris par le concert- et pas très chaud non plus. Mais les artistes ne se laissent pas abattre pour autant et ça fait plaisir à voir.

Côté musique c’est un peu plus mitigé de mon côté. J’ai trouvé que malgré le style du genre, c’était assez mou en live. La voix de la chanteuse est bien posée certes mais se mêle mal à la musique, comme si ce n’était pas composé ensemble mais simplement rajouté par la suite. Le côté Corporation qu’ils essayent de mettre en avant n’est pas tant rendu que ça en live. Enfin bon, c’est un premier album et ça reste sympathique. Je leur souhaite de trouver leur équilibre.

Pavillon Rouge au Glazart

On enchaine avec Pavillon Rouge, un autre jeune groupe qui a sorti son premier album cette année. Ici place à du Black Metal Industriel qui a sa bonne dose de haine, d’agressivité et d’éléments électro. Je ne connaissais pas, j’ai écouté et j’ai pris une putain de claque. Sur album, le groupe nous en met plein la gueule, la musique est agressive mais super lisible, super bien produite, un putain de bon album en somme.

Pavillon Rouge Glazart 2015

Malheureusement sur cette date, le chanteur de la formation n’a pas plus se déplacer a été remplacé au pied levé. Son remplaçant fait plutôt bien le taff, il regarde peut être un peu trop le guitariste pour savoir quand chanter mais se débrouille assez bien et a une pêche d’enfer. Le voilà qui descend dans la fosse pour pogoter avec le public le temps de quelques ponts musicaux. Ils ont la fougue de la jeunesse et le montrent bien, ça déborde vraiment d’énergie.

Côté prestation musicale c’est par contre beaucoup plus mitigé. J’avais beau connaître pas mal de morceaux tout de même, j’ai trouvé le son horriblement brouillon. On ne pouvait distinguer quasiment aucune mélodie et c’est vraiment dommage. Ça donnait l’impression d’une bouillie musicale et seuls un ou deux morceaux comme Droge Macht Frei était vraiment reconnaissable. Était-ce un problème de balances ? C’est vrai que le Glazart n’est pas forcément réputé pour sa qualité sonore, je ne sais pas, mais j’ai été un poil déçu. Maintenant avec un tel premier album, on ne peut qu’attendre du bon pour le futur de la formation.

Herrschaft au Glazart

On continue avec du lourd cette fois, Herrschaft fait partie de cette sphère Indus française qui fait vraiment honneur au genre. Bien que j’adore ce type de musique, je ne suis pas un grand connaisseur du genre mais force est de constater que la scène française est vraiment truffée de pépite. Avec The CNK, Tantrum ou encore Punish Yourself, il y a vraiment de quoi faire.

Herrschaft Glazart 2015

Ils débarquent donc maquillés de blancs, un petit effort supplémentaire pour le chanteur, et devant trois backdrops avec le symbole du groupe. Les membres du groupes communiquent plutôt bien avec le public et mettent l’ambiance dans une fosse qui est déjà tout acquise à leur cause. Y a pas à dire, quand on a l’habitude de voir quasiment que des groupes étrangers, ça fait bizarre de voir un si bon groupe… parler français entre les morceaux.

C’est en tout cas vraiment efficace sur la plupart des morceaux, la musique et le chants passent bien avec un plutôt bon son. Pour le coup la balance du Glazart m’a semblé plutôt efficace. Je ne connais quasiment pas leur discographie, si ce n’est le dernier album Les 12 Vertiges qui sera plutôt bien représenté.

Le set fini sur une explosion de papiers paillettes sur l’avant dernier morceau, puis avec de la mousse sur le dernier, avec un effet lumineux du meilleur effet. Un très bon show en tout cas.

Hanzel und Gretyl au Glazart

Kaiser Von Loopy Galzart 2015Le problème des concerts à Paris c’est que les gens qui y vont sont souvent restreints par les transports en commun, du coup quand un set commence avec une heure de retard, ça pose un réel problème. De notre côté, avec deux heures de route en BlaBlaCar par exemple, c’était pas très bon signe. Mais bon, on est venu voir les américains, alors il a bien fallu négocier. Après une heure d’attente, les lumières s’éteignent enfin pour l’entrée en scène du duo.

Hanzel und Gretyl est un groupe à la carrière marquée par plusieurs changements assez radicaux de style musical. S’ils officiaient originellement dans une sorte d’EBM sous marihuana, leur style a changé du tout au tout avec Über Alles, où la musique est devenue beaucoup plus rythmée, tranchée, très Metal Indus. Avec leur dernier album Black Forest Metal, le groupe a pris une nouvelle orientation où la touche industrielle s’est mélangée à des influences plus Black Metal et beaucoup plus contemplatives. On reste sur du Hanzel und Gretyl, ça sent toujours largement la pastiche du nazisme, mais c’est beaucoup moins agressif et plus lent.

Le concert va commencer sur cet album avec un petit paquet de morceaux qui sont assez longs et lents en live. C’est du coup relativement dérangeant dans la mesure où il n’y a que deux musiciens avec une boite à rythme. Kaiser Von Loopy et Vas Kallas sont très charismatiques, le premier portant son masque de loup garou en jette un max. La seconde qui fait la basse et les chants nous en impose elle aussi. C’est bien, mais ça n’est pas pour autant rentre dans la gueule, ça manque d’un petit quelque chose pour passer du sympa à l’énorme.

Hanzel und Gretyl au Glazart 2015

Puis soudain Kaiser Von Loopy troque son masque de loup en métal pour son habituel casque de soldat romain (?), Overture de Über Alles est lancé et le groupe enchaîne sur l’énorme Unterstutzung 87. Musique répétitive, riff de guitare bien gras et lents, chant agressif et repris en coeur par le public, c’est comme si le concert démarrait vraiment !

Le groupe va enchainer un gros paquet de morceaux dans ce genre, très caractéristique de leur musique. On peut dire que la sauce prend, c’est juste génial en live. Les refrains étant très simple, tout le monde hurle et le Glazart prend feu, tout simplement.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?