Après avoir vu Therion le mois précédent, nous sommes revenus vers la salle CCM John Lennon de Limoges pour un nouveau concert de Metal. Il s’agissait ici du Festival de Noël, sorte de tradition limougeoise, qui pour cette année 2010 regroupait trois gros noms du genre: Finntroll, Samael, Rotting Christ, ainsi que deux groupes moins connus : Metsatöll et Nothnegal.

Nothnegal en concert à Limoges

Le bassiste de Nothnegal

Nothnegal

Le premier groupe à assurer le show est Nothnegal.  Il est a signaler que ce groupe vient des Maldives, ce qui est quand même suffisamment rare pour être noté.  Le groupe n’a pour le moment sorti d’un EP, leur premier album étant prévu pour 2011.

Ils servent un Death Metal assez sympathique, bien que non transcendant. Ils sont six sur scène, et sont malheureusement un peu trop statiques. C’est une brave première partie, mais à revoir peut être avec plus d’expérience, l’accueil du public n’était pas vraiment au rendez-vous. On avait un peu de peine en voyant le chanteur qui essayait désespérément de faire participer le public.

En vain.

Metsatöll

Longs cheveux blonds, habits en peau de bête, aucun doute Metsatöll font du Folk.  Du Folk Estonien parlant d’obscurs événements datant du XIIIème siècle pour être exacte. Autant dire que de toute manière on n’y comprendra rien. Contrairement à Finntroll, les éléments folks ne sont pas limités aux claviers, et un de leur membres, Lauri Varulven Õunapuu, s’occupe exclusivement de manier la cornemuse, la flute, la cithare et autres instruments folkloriques. Le groupe intègre une dimension assez shamanique, avec des chants à capella, en canon, etc, bref du chant de guerrier viril dans les froides plaines estoniennes. On retiendra surtout le dernier morceau qui était excellent, à la fois très traditionnel et très métal. Un groupe découverte donc, dont nous avons acheté un CD à la sortie, et qu’on vous conseille.

Metsatöll en concert à Limoges

Rotting Christ

Les choses sérieuses commencent. Rotting Christ, un des rares groupes de Metal grecs, arrive sur scène. Bien que classés dans du melodic black metal, leur musique est assez universelle pour plaire à une grande partie des metaleux. Et ça commence très fort. Le groupe est très énergique, et sert une platée de titres très incisifs qui vous remuent les cervicales. J’avoue que je n’avais jeté qu’une oreille évasive au groupe avant ce concert… Et honte sur moi.

Les différentes compositions sont efficaces, avec des passages mélodiques très bien gérés. Une fougue certaine, des changements de rythme fort sympathiques, et des morceaux avec un vrai développement, notamment quelques passages assez atmosphériques. Le groupe dégage une vraie ambiance, limite malsaine. Évidemment, dans la foule cela s’échauffe, et on sera vite reflué vers l’arrière au vu du déchainement de la fosse. Un set très énergique nous est servi là, bien qu’un peu trop court. A revoir dans tous les cas, et à réécouter attentivement !

Rotting Christ en concert à Limoges

Samael

C’était la deuxième fois que nous voyions le groupe Suisse, le baptême s’étant déroulé au Hellfest 2009. Leur prestation au Hellfest nous avait d’ailleurs plutôt bien convaincu. Bien qu’ayant des origines Black, Samael, aujourd’hui c’est surtout de l’electro-indus, et il faut dire que malgré tout l’amour qu’on a pour leur musique, ils faisaient un peu hors sujet.

Pendant leur set, le public s’est nettement calmé. Cependant, leur prestation est l’une des plus énergiques de la soirée. Vorph, avec ses gestuelles très martiales emmène très bien le groupe, mais le bassiste, guitariste et batteur ne sont pas en reste.  La musique est servie par des vidéos projetée sur la toile de fond. Ça donne envie de danser, et cela nous confirme l’impression du Hellfest. La setlist est assez éclectique et couvre pas mal d’albums. Évidemment, Slavocracy et Into the Pentagramm seront jouées, pour notre plus grand plaisir. On notera aussi Sol Invictus, un morceau de leur prochain album.

Samael en concert à Limoges

Un excellent concert, malgré des lumières un poil épileptiques. Enfin, instant chauvin, ca fait plaisir d’avoir un groupe francophone !

Finntroll

Les troll finlandais sont donc le clou du spectacle. Nous les avons vus il y a moins de 6 mois, au Hellfest 2010, et évidemment, c’est la même tournée, donc mêmes tenues, même intro, etc. Cependant, le son du Hellfest avait rendu inaudible les claviers, choses réparée ici. C’est sacrément autre chose, surtout quand on sait que tout le Folk dans Finntroll est assuré aux claviers ! Les lumières sont moins changeantes que pour Samael, et la toile de fond affiche seulement l’artwork Nivelfind, leur dernier album.

Le chanteur est toujours très énergique, ce qui ne lui fait toujours pas perdre ses abdos kro.  Au niveau de la setlist, la plupart des titres viennent du dernier album Nivelfind, qu’on aime beaucoup ici. Cependant les classiques, dont Trollhammaren, ne seront pas oubliés. Le public est très présent, même si c’est moins intense qu’au Hellfest, ça pogote, ca fait du wall of death, y’a du mec bourré, bref, un concert de Metal quoi. Leur pèche est communicative, et les morceaux dansants côtoient les morceaux plus brutaux.

Bref c’était un concert de Finntroll, un joyeux déchainement dont on ressort tout content.

Finntroll en concert à Limoges

Au final, une très belle affiche pour cette petite salle de Limoges. Nul doute qu’on y retournera avec plaisir, probablement pour les concerts qui sont déjà programmés pour mars-avril !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • uchiha manga a écrit le 6 juillet 2011 à 14 h 43 min:

    merci bcp trés bien countiner !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?