Festival Cosmopolite 2012: Jour 2 à Truyes

Au programme, Zoufris Maracas, Omar Perry, Nasser et Shaka Ponk

illman dans Concert, Musique le 29 août 2012, avec aucun commentaire

N’ayant malheureusement pas pu aller fouler le sol breton pour headbanger chez les pécores au Motocultor 2012, je me suis rabattu sur plus près de chez moi avec le Festival Cosmopolite, et plus particulièrement la seconde journée. Zoufris Maracas, Omar Perry, Nasser et Shaka Ponk étaient au programme. Si vous êtes comme moi, il ne doit y avoir qu’un groupe qui vous parle et pour cause, le genre de musique pratiqué ici n’est généralement pas ma came. Mais le soleil m’a ouvert l’esprit, ou alors tout ce que j’ai transpiré qui m’a détendu, et je vais vous livrer mes aventures rocambolesques à Truyes (prononcez Truie apparemment).

Festival Cosmopolite 2012

Faire la queue en plein cagnard, ça craint, surtout si l’ouverture du festoche a un peu retard. Dix minutes après l’heure dite et que deux jeunes filles aient fait un malaise derrière moi, les portes s’ouvrent enfin pour permettre au public de prendre possession des lieux. Et je vais vous dire, le terrain du festival est superbe. C’est en pente, formant quasiment des gradins naturels avec des rondins pour que les gens puissent s’asseoir, de l’ombre bienvenue pourvue par les arbres du coin, en clair un cadre quasi idyllique. C’était sans compter le terrain plat devant les deux scènes qui deviendront des marées de sueur un peu plus tard, à vue de nez je pense qu’on devait pas être loin des 5000 sur la fin. Une heure après l’ouverture des portes, le premier concert pouvait débuter.

Zoufris Maracas

Ambiance au Festival Cosmopolite 2012

Le cadre du Festival

Et tiens, si je commençais par un genre abhorré, la pseudo-chanson française. Je ne vais pas trop m’étaler dessus, je n’ai même pas eu le courage de me lever pour prendre une photo. Le mec chante toujours pareil, l’impression d’avoir la même chanson en boucle pendant une heure est assez saoulante. Je ne parlerai pas des paroles, surement taillées pour plaire aux bobos hipsters pseudo-contestataires, en tout cas d’une banalité sans nom.

Heureusement que les musiciens qui l’accompagnent assurent un peu plus : guitare, batterie, etc…, du classique avec en plus de la trompette, qui apporte une touche musicale sympathique. Bref, je n’ai pas spécialement apprécié. Finalement de leur aveu ils vont déborder un peu sur le temps imparti, mais bon l’autre scène n’avait pas l’air super prête.

Omar Perry

Omar Perry au Festival Cosmopolite 2012Un groupe de Reggae va leur succéder sur la scène principale avec à sa tête Omar Perry, un bon grand rasta plutôt charismatique. Ils vont commencer à faire monter la température de l’ambiance.

Délivrant une musique tantôt rythmé tantôt planante, Omar Perry va enthousiasmer le public et j’avoue ne pas être rester insensible à sa bonne humeur communicative. Fait étrange, il s’éclipsera par deux fois de scène pour chanter des coulisses, c’est assez déroutant.

Le bassiste a un bon groove et donne sans compter, pareil pour les autres musiciens même si c’est lui qui se mettra le plus en avant. Au final ça a été un concert frai de bonne qualité, parfait en ce temps estival.

Nasser

Nasser au Festival Cosmopolite 2012On vire carrément de genre pour se tourner vers l’Electro Rock pour le groupe Nasser dont c’est le dernier festival de la saison et qui comme promis dès le début de leur set vont se donner à fond.

Batterie sur le coté avec un leader communicatif et aux gimmicks bien classe derrière les fûts (je regrette de ne pas avoir fait une petite vidéo pour le coup), un DJ pour la touche electro et un guitariste au taquet, c’est ce trio qui va nous occuper pendant une bonne heure bien intense. Je n’attendais absolument pas ce groupe mais j’ai adoré, les mecs assurent sur scène. Le batteur se lève faire un tour de temps en temps, picole sur scène, parle avec le public, le gratteux troque parfois sa guitare pour le clavier. Leur compos sonnent bien et sont super entraînantes, un groupe à voir.

Shaka Ponk

Le clou de la soirée ne tarde pas à démarrer et on sent bien que le public est venu en masse pour eux, j’ai eu  l’impression à ce moment que la densité d’humain au m² a doublé. Et j’ai rapidement pris conscience du pourquoi du comment. Shaka Ponk est taillé pour la scène et à l’occasion de leur dernier festival de la saison, ils vont se donner à fond, comme leurs collègues de Nasser.

Shaka Ponk au Festival Cosmopolite 2012

SHKPNK, en abregé, c’est une débauche d’effets visuels, appuyé par des vidéos et divers effets projetés sur une très grand toile en milieu de scène, laissant souvent la part belle à leur alter ego simiesque. On retrouve tout les titres les plus connus du groupe, comme Let’s Bang, Hell’O, j’en passe et des rythmes endiablés dont certains riffs ne rougiraient pas dans un groupe de métal. Le duo au chant fonctionne parfaitement, complètement subjugué par Frah le chanteur qui s’adresse régulièrement au public dans un franglespagnol dont il a le secret pour nous asséner des phrases biens sentis.

Frah Slamme au Festival Cosmopolite 2012Moment cute du concert quand une petite fille est montée sur scène pour un gros calin avec la chanteuse, mon p’tit coeur dur de métalleux s’est tout craquelé à ce moment là. Bref Shaka Ponk est tout bonnement l’un des meilleurs concerts que j’ai pu voir cette année (derrière Saint Vitus au Hellfest bien sûr)

Au final, ce Festival Cosmopolite était bien sympa, cadre agréable, plutôt bonne programmation, un très bon moment pour pas bien cher (11€80 sur digitick et 10€ sur place même si ça a rapidement été Sold Out). Tous ces ingrédients réunis ont fait de cet évènement une réussite, avec déjà 17 éditions au compteur, le festival a sûrement de beaux jours devant lui.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?