Fall of Summer 2014: Jour 2

Enslaved, Watain et Bömbers

dabYo dans Actualité, Musique le 15 octobre 2014, avec 3 commentaires

La deuxième journée du Fall of Summer 2014 commence un peu plus tôt puisque c’est dès 12h que les hostilités commencent. Comme hier les premiers groupes s’enchaînent sur la Sanctuary Stage toutes les 20 minutes jusqu’à ce que Salem ouvre sur la Blackwaters à 18h00. Sans doute pour ne pas gêner les quelques baigneurs de la plage privée du Parc de Torcy.

Watain au Fall of Summer 2014

Il sera du coup marrant d’y voir quelques personnes en maillot bronzer pendant que les Metaleux crèveront de chaud juste à côté, vêtus de noir évidemment. Ce n’est pas parce qu’il fait chaud que l’on va oublier nos bons vieux clichés. La météo est au rendez vous et la journée est chaude, tantôt sous les rayons du soleil, tantôt juste parce qu’il fait très lourd.

Can of Worms au Fall of Summer 2014

dabYo - Jeune groupe français de Thrash Metal bien énergique. En cette ouverture de seconde journée, le public est éparse mais ultra motivé, sans doute une fan base déjà bien implantée qui va même faire un petit mosh. Bref c’est du Thrash et pas ma tasse de thé, mais le groupe est à l’aise sur scène, stéréotype du genre certes mais à l’énergie débordante et communicative.

Vorkreist au Fall of Summer 2014

Vorkreist au Fall of Summer 2014

dabYo - On enchaîne sur un autre groupe français, Vorkreist qui officie dans le Black Death. Les français délivrent une prestation carrée mas qui sans connaître m’a pas paru particulièrement originale non plus. La musique passe très bien malgré le soleil et l’air pesant. Le public est quelque peu éparse mais bien présent pour les longs morceau qui alternent entre phases Black bien traditionnelles, rapides et monotones, avec des passages plus rythmés de temps en temps qui font penser à un genre de Black’n’Roll bien sympathique qui pour le coup me séduisait bien.

Den Saakaldte au Fall of Summer 2014

dabYo - Den Saakaldte au Fall of Summer 2014Derrière le nom horrible à prononcer qu’est Den Saakaldte se cache évidemment un groupe norvégien, et donc de Black Metal. Un lineup tout neuf qui va d’abord nous jouer deux-trois morceaux de Black old school et répétitif à souhait pour finalement nous présenter des morceaux de son nouvel album.

Des passages plus rythmés entre-croisés de morceaux complètement atmosphériques avec même de la guitare claire en solo. Pas forcément un sentier qui n’a jamais été exploré, on pense évidemment à Enslaved qui joue le soir même, mais c’est surtout DorDeDuh que le son du groupe évoque. Les compos font encore transition inachevée mais ça peut rendre très bien.

<Code> au Fall of Summer 2014

dabYo - Des anglais qui font du Black dans nos contrées c’est finalement assez rare en dehors de Cradle of Filth, mais des types habillés en chemise noire Celio encore plus. <Code> je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à l’annonce de leur participation au Fall of Summer 2014.

C’est du Black Prog qu’ils vont nous délivrer mais aussi finalement très agressif. Ne connaissant pas les albums ce fut difficile d’apprécier. On peut en tout cas dire qu’ils ont une certaine originalité dans leur prestation scénique, des dandy black Metaleux on en voit pas souvent.

Debauchery au Fall of Summer 2014

dabYo - Debauchery au Fall of Summer 2014Les t-shirts portés par les Metaleux un jour de festival sont toujours un bon indicatif de la popularité des groupes au programme, et si l’on compte aujourd’hui une majorité de Watain, il faut reconnaître à Debauchery une certaine fanbase. Moi je les ai uniquement découvert lorsque leur leader s’est fait viré de son poste de professeur en Allemagne. Quand on découvre les décors scéniques du groupe, on pourrait presque comprendre pourquoi.

Ensanglantés, les allemands débarquent au milieu des crânes et de mannequins féminins nus et couverts de sang, quand ce n’est carrément pas le pied du micro qui sort de la gorge de l’une d’entre elles. Très esthétique, le groupe est le premier a sortir le grand jeu pour le festival.

Musicalement les morceaux de Debauchery sont très accessibles même pour le profane que je suis. Ça headbangue facile et sonne sympathique.

Salem au Fall of Summer 2014

dabYo - Fall of Summer 2014Les groupes israéliens sont rares chez nous et ça fait plaisir d’en voir. Salem contrairement à un paquet de groupes de la région n’a pas de touche particulièrement orientale à sa musique, bien qu’ils alternent avec aisance les différents styles que compte leur discographie.

Scéniquement c’est le minimum habituel, mais le guitariste tente tant bien que mal de se souvenirs de lointain cours de français à l’école, et ça ça fait plaisir! Des morceaux bien catchys pour la plupart.

Ahab au Fall of Summer 2014

dabYo - Alors que la lumière perd du terrain et que la nuit prend ses droits sur le lac, Ahab monte sur la Blackwaters pour nous asséner son Funeral Doom lourd et oppressif. Ce genre ne va en général pas bien aux scènes ouvertes quand il fait encore jour, mais là, sur la plage, c’est une toute autre sensation.

Pour sa première date en France, comme nous le diras leur leadeur dans un français aux accents bien allemands, le groupe nous en met plein les oreilles. Lent, lourd, c’est une très bonne expérience live qui s’apprécie avec la fraîcheur naissante. La thématique de leur musique étant centrée entre autres sur Moby Dick, la Blackwaters était La scène qu’il leur fallait. Malheureusement, les baffles crachotent les basses tout du long ce qui empêchera une totale immersion…

Pentagram au Fall of Summer 2014

Pentagram au Fall of Summer 2014

dabYo - Depuis le temps qu’on nous parle de Pentagram, il était temps que nous le voyons par nous même. Fondé au début des années 70, l’âge des musiciens va forcément de paire et Bobby a vu plus d’un printemps (et encore plus de verres) passer. Pourtant, contrairement à un certain Ozzy, il est plus qu’alerte et actif sur scène: un vrai showman.

Pentagram au Fall of Summer 2014Je n’aime pas franchement le groupe sur CD, ce n’est pas faute d’avoir essayé à la fois avec des albums conseillés par des fans qu’avec des setlists de concerts: rien n’y fait. Mais en live c’est tout autre chose. La musique prend vie et perd son côté rebutant. Je ne sais pas pourquoi, peut être le côté communicatif et entraînant du groupe.

Pentagram va livrer sur la Blackwaters Stage une très belle performance, de celles qui vous font tout de suite aimer un groupe quasi inconnu. On regrettera juste quelques problèmes techniques sur les baffles en début de show.

Enslaved au Fall of Summer 2014

dabYo - Le combo Enslaved et Watain est de retour au Fall of Summer 2014 après avoir fait la tête d’affiche de la Temple le vendredi du Hellfest 2014 ! Cette fois on en profite donc pour revoir l’un des plus vieux groupes de Black Metal norvégien encore en activité. Comme d’autres, ils ont troqué le trve de leurs débuts pour des envolées plus lyriques et symphoniques, un Black Metal Progressif de très bonne qualité aux touches très Pagan. Je suis fan de leurs derniers albums que j’avais découvert suite à leur passage au Motocultor 2013.

Enslaved au Fall of Summer 2014

Leur concert y avait été plutôt bon et ce sera une nouvelle fois le cas de leur prestation de ce soir. Nous sommes toujours sur leur tournée de support à RIITIIR, leur dernier album qui a quelques années déjà maintenant. Du coup la setlist est quasi identique à celle de 2013 et sera sans grande surprise. Reste que le groupe va tout de même jouer principalement des nouveaux morceaux et ne revenir à la nostalgie qu’une seule fois: yay !

Enslaved au Fall of Summer 2014Le début du set est un peu chaotique avec des problèmes de son et d’équilibrage mais cela s’arrangera très vite. La nuit est presque complètement tombée et donc l’ambiance peut prendre toute sa consistance. Celle d’une musique froide et oppressante où la voix black et claire alternent avec maîtrise. Malheureusement pour le groupe, leurs morceaux ont moins d’intensité en live que sur album. Avec sept morceaux qui se courent après, le groupe se voit obligé de meubler quelque peu, en forçant le public à entonner la Marseillaise notamment. On regrettera de ne pas les voir essayer de pousser un peu plus…

Watain au Fall of Summer 2014

dabYo - 1h00 du matin arrive et le groupe pour lequel nous avons décidé d’aller au Fall of Summer s’apprête à monter sur la Blackwaters Stage: Watain. Le groupe suédois de Black Metal est de retour après une superbe prestation au Hellfest 2014 et on espère bien reprendre une grosse baffe dans la gueule. La scène est comme d’habitude très décorée et nous en met plein la gueule, l’ambiance est clairement déjà au rendez-vous bien que nous soyons dans du sable et sur une plage: pas forcément là où l’on imagine la noirceur des suédois.

Watain au Fall of Summer 2014

Comme à son habitude, Erik entre sur scène pour commencer son rituel et allume les différentes torches de la scène, avant de récupérer son matériel de maître de cérémonie. Sur ces actes, le reste des musiciens finissent par arriver et le premier morceau de The Wild Hunt démarre la prestation du groupe. On en prend plein les oreilles… Et peut être un peu trop.

Watain au Fall of Summer 2014Le groupe passe en effet juste après Pentagram, c’est peut être une coïncidence mais la basse y est bien trop forte sur les premiers morceaux. Le groupe précédent étant adepte d’un tel réglage, peut être que cela vient de là. En tout cas, il y avait un clair déséquilibre là dessus, les morceaux de Watain ne laissant clairement pas la première place à la basse sur album.

La setlist est quasi identique à celle qu’a joué le groupe au Hellfest 2014 et se compose principalement des deux derniers albums du groupe, The Wild Hunt et Lawless Darkness. A une différence près, et de taille puisque pour aller avec ce petit étang qui s’étend derrière la scène, le groupe fini sur Waters of Ain, leur long morceaux de 15 minutes. L’occasion d’apprécier les envolées de guitare et la progression du morceau.

Bömbers au Fall of Summer 2014

dabYo - Après avoir eu notre dose de satanisme, c’est un autre blackeux qui monte sur la Sanctuary Stage pour clore le festival: Abbath d’Immortal et son groupe de reprises de Mötörhead: Bömbers. Et il faut bien avouer que la ressemblance est frappante, à un détail prêt: Abbath a encore la pêche, lui.

Ils enchaînent les reprises avec une aisance certaine et franchement, il faut vraiment être grincheux pour ne pas se faire avoir: le son de Mötörhead défonce tout sur son passage et a ce côté Hard irrésistible que l’on ne peut y échapper. Entre deux morceaux, les comparses prennent le temps de faire un peu d’ironie et de parodier Lemmy en reprenant ses vannes habituelles, un régal.

Fall of Summer 2014

On quittera le festival avant la fin de leur concert, plus par fatigue qu’autre chose. Avec cette première édition, le Fall of Summer aura montré qu’il avait été organisé par des pros et c’est sans doute la première édition de festival la plus aboutie qu’il nous a été permis de voir. Chapeau bas.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 Comments, donnez votre avis !
  • crobz a écrit le 15 octobre 2014 à 8 h 40 min:

    Et bien je regrette vraiment pas de pas avoir fait cette première édition … merci pour le report :)

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 15 octobre 2014 à 19 h 04 min:

    @crobz: ah ? pourquoi ? c’était trop bien pourtant \o/

    RépondreRépondre
  • crobz a écrit le 16 octobre 2014 à 10 h 25 min:

    Oui non en fait j’ai oublié d’enlever mes moufles. Je regrette (!!!1!) vraiment de pas avoir fait cette première édition

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?