C’est toujours une surprise d’aller à un concert où l’on ne connais que vaguement les groupes, pour ce concert d’Enslaved ouvert par Ghost Brigade, c’était clairement mon cas. Accompagné d’un comparse du webzine Heavylaw, nous sommes partis à la conquête du domaine poitevin. L’occasion faisant le larron, c’est la tournée des 20 ans du groupe norvégien de Viking Black Metal qui nous amène en ces terres. Après la traditionnel binouze d’avant-concert, nous avons attendu 19h30, l’ouverture des portes. Premier choc, des tentures noirs coupent la salle en deux, je ne me rappelais pas que c’était le cas l’année dernière quand je suis allé voir Electric Wizard avec mes confrères.

Ghost Brigade au Confort Moderne (Poitiers, 2012)

Ghost Brigade ne tarde pas à entrer en scène pour nous délivrer une prestation carrée. Pour ceux qui ne connaissent pas, au vu de ce que j’ai entendu et vu que personne n’a l’air d’être d’accord sur le net, concernant leur style je vais dire qu’ils font du melo-death-sludge. Le tout nous vient de Finlande et c’est un groupe relativement jeune formé en 2005 et fort de trois disques. Une pauvre petite phrase lâchée pendant leur set d’environ 50 minutes, je n’appelles pas ça de l’interaction avec le public et encore, on m’a sorti qu’on avait eu du bol de l’avoir cette phrase… Bref.

Hormis ce point qui m’a passablement agacé après coup, le groupe est rentré direct dans le vif du sujet avec Lost in a Loop, titre magnifié par la scène. Les gars bougent bien, ça headbang en rythme et occupe l’espace tout petit de la scène, sur ce point là rien à redire. Les grattes sonnent bien et l’acoustique de la salle rend plutôt honneur à leur son. Au niveau du chant, le chanteur au nom finlandais que je ne vous ferai pas le plaisir d’écorcher même à l’écrit, assure sa partie avec brio alternant le chant clair et le chant crié, bien que ce soit le second qui ait la part belle. Originalité bien sympa du set, à la toute fin de leur dernier morceau Soulcarvers, les membres du groupe s’en vont un à un en finissant par la batterie, ça donne une sorte de progression plus agréable qu’un arrêt net.

Enslaved au Confort Moderne (Poitiers, 2012)

Toujours est-il qu’il était temps d’aller se dégourdir les jambes en attendant la seconde partie. Et lorsque Enslaved a été annoncé sur les haut-parleurs, nous sommes repartis vers la salle pour nous mettre bien en face et en prendre plein les oreilles.

Les vikings norvégiens d’Enslaved sont impressionnants sur leur entrée et tout de suite sympathiques, c’est le jour et la nuit avec Ghost Brigade. On sent beaucoup plus l’expérience de la scène, 20 ans il faut dire que ça en fait des concerts, et Grutle Kjellson, le chanteur bassiste, a une présence sur scène phénoménale et un charisme fou. Tout au long du set d’environ 1h20, il va nous parler, nous motiver à faire plus de bruit, juste énorme.

Grutle Kjellson de Enslaved au Confort Moderne (Poitiers, 2012)

Grutle Kjellson

Au rangs des pistes qu’ils vont jouer ce soir là, on comptera, pour celles que j’ai retenu, Ethica Odini, Giants ou encore Ruun. Et même si le chant clair sera un peu faiblard sur les premiers morceaux, l’ensemble est parfaitement au taquet pour l’ambiance, preuve en est j’ai des courbatures au cou à force de headbanger.

Le groupe a vraiment un bon son et nous fournit un Black Metal agréable et absolument pas caricatural, j’avoue que c’était un peu ma hantise, n’étant pas très fan du genre. Je ne connaissais que peu leur discographie, on ne peut pas dire que j’attendais de morceaux en particulier, ni que j’avais de réel comparatif en tête, mais la prestation des musiciens était carrée, tout en étant chaleureuse, un vrai régal.

Lors du rappel on aura droit à une reprise de Led Zeppelin, Immigrant Song, à la sauce blackmetalisé et ça rend plutôt bien même si ça tournait un peu à la bouillie sur les solos.

Bref, cette prestation d’Enslaved était vraiment convaincante. Un concert fait par des vikings sympas, qui serreront les paluches des gars de devant avant de s’en aller, et je crois bien que je suis fan maintenant. On aura l’occasion de les revoir très bientôt en France, puisqu’ils font partie de l’affiche du Hellfest 2012.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?