Je pense que maintenant, en octobre, on peut déjà le dire, Helvetios est sans doute une des sorties que nous avons préféré de l’année. Après un tel opus, nous mourrions évidemment d’envie de revoir Eluveitie en concert, afin d’y découvrir la version live des morceaux du nouvel album. Ils ne sont pas passés au Hellfest 2012, et leur tournée Eluveitie & Friends n’a pas mis les pieds près de chez nous. La seule chance était donc d’aller les voir … En première partie de Sabaton.

Eluveitie Sabaton Tour 2012

A revoir l’affiche, je pleure encore de frustration

Nous avons donc pris nos places pour l’Alhambra, première fois là bas. Et à vrai dire, depuis le décès de l’Elysée Montmartre je trouve que les prix des places à Paris ont cruellement augmenté. Alors payer près de trente euros seulement pour aller voir une première partie, ça fait un peu mal à l’arrière train. Mais bon, Helvetios nous avait tellement convaincu qu’il était hors de question de risquer de ne jamais le voir en live.

Wisdom à l’Alhambra

Sabaton Eluveitie Paris 2012 Sold OutCe jour là, le concert est sold-out, et cela se voit. Alors que nous arrivons en avance, il y a tant de monde que l’entrée n’est même pas à porté de vue. Des gens cherchent des billets, et il faut avouer que nous étions les premiers surpris de voir que toutes les places avaient vraiment étaient vendues.

Après avoir attendu un bon petit moment, nous rentrerons alors que Wisdom avait déjà commencé. Le groupe hongrois propose un Power Metal assez classique musicalement. A grand renforts de chemises sans manche et de biceps luisants, difficile de ne pas penser à Manowar. Je ne garderais pas grand souvenir de leur prestation, si ce n’est que la fosse de l’Alhambra n’est vraiment pas grande et qu’on est déjà à l’étroit alors que tout le monde n’était pas rentré.

Eluveitie à l’Alhambra Paris 2012

Au vu de la fosse et de la clameur qui accueillera les suisses, nous ne sommes pas les seuls à être là en grande partie pour Eluveitie. Après le prologue ouvrant l’album de l’année, le groupe enchaine avec l’excellent morceau Helvetios. Le titre déjà très bon sur album est plein d’énergie et de hargne sur scène. Le groupe enchainera avec Luxtos (aka Le loup le renard et la belette pour une partie de notre génération) et le nerveux Neverland, issus aussi de l’album Helvetios.

Eluveitie Alhambra Paris 2012

A vrai dire, ce petit dernier va occuper une place de choix, car 8 titres en seront joués sur les 15 que compte l’album, prologues et épilogues omis. Idéal donc pour nous qui l’adorons, mais set list courte oblige (11 titres seulement) ceux qui ne peuvent pas le sentir auront été irrémédiablement déçus. Des autres albums, il ne reste que Inis Mona, Thousandfold et Divico tiré de la récente réédition de leurs démos, The Early Years.

Glanzmann Chrigel Eluveitie Alhambra Paris 2012Evidemment, la scène est un peu petite pour un groupe aussi fourni et on ne peut pas dire que cela leur laisse énormément de place pour bouger. En live, Chrigel et Anna la vielliste portent tout sur leurs épaules et ça marche plutôt bien. Le chanteur est dynamique, et du fait de la courte durée du set, le frontman fera peu d’interventions. Ce qui n’est clairement pas pour nous déplaire puisque ces dernières se limitent généralement à des « my friends » et autres « motherfuckers » en veux-tu en voilà. Un set qui sera efficace et sans temps mort.

Et le public sera sacrément réceptif tout au long de la prestation, organisant tout seul son wall of death, ou scandant le « qui ne saute pas n’est pas gaulois » entre chaque morceau. Une bonne partie de la fosse est là pour Eluveitie avant tout. J’ai jamais vu un concert aussi intense pour une première partie. Même les quelques ballades ne réussiront pas à apaiser l’ambiance plus que bouillante de la fosse.

Je redoutais un peu les morceaux où Anna Murphy assure le chant car dans mes souvenirs elle n’était pas forcément douée en live. Que nenni elle a très bien progressé, et A rose for Epona est magnifique, tandis qu’elle donne une profondeur intéressante à la très triste Alesia. Le show se terminera sur l’intense et rentre-dedans Havoc, bref c’était un sans faute et un excellent concert.

Anna Murphy Eluveitie Alhambra Paris 2012

Bref, c’est sans hésitation que je retournerais voir Eluveitie la prochaine fois qu’ils passeront, en espérant une tête d’affiche cette fois !

Sabaton à l’Alhambra

L’Alhambra a pour particularité d’avoir un balcon assis, un peu comme le Paradiso. Assez épuisés par le concert d’Eluveitie et sans réelle motivation pour la suite, c’est là ou nous nous rendons pour assister au show de Sabaton. C’est la troisième fois que nous les voyons : ils étaient en première partie de Therion en 2007 sur la tournée Gothic Kabbalah et étaient au Hellfest 2010. On en a gardé l’image d’un groupe énergique aux compos assez fédératrices, mais on est loin d’être fans.

Sabaton Alhambra Paris 2012

Après une intro très longue sur The Final Countdown d’Europe, les suédois arrivent sur scène, fidèles à leur look militaire. Les treillis et les ray-ban sont au rendez vous. Le jeu de scène de leur frontman est assez particulier, très martial, mais n’a pas évolué. Ce dernier porte d’ailleurs la majorité du live sur ses épaules, il faut dire que trois des cinq membres du groupe sont nouveaux et pas encore forcément super à l’aise.

Sabaton Paris 2012

Le dieu des webzines nous punira pour avoir publié une telle photo

Si musicalement, Sabaton c’est du Power Metal martial sans trop trop d’originalité (refrains à chœur, claviers sur-exploités), j’ai été assez étonnée de l’ambiance très bon enfant et trippesque du show. Joakim le chanteur dialogue énormement avec son public, faisant faire des concours de boissons aux spectateurs, filant ses lunettes à un gosse dans le coin, etc. On a plus l’impression d’être face à un mega cabotinage qu’à un concert de Metal. Et le public en redemande comme les filles qui montent sur scène pour faire un bisou au chanteur, ou au vigile. Bref, comme si les morceaux joués n’étaient finalement que des pauses publicités à l’intérieur d’un one man show.

Un show sympathique, bon enfant, bien qu’un peu trop cabotin par moment.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • jennifer a écrit le 28 octobre 2012 à 16 h 57 min:

    Je les ai vus à Rennes le 9 octobre et je partage tes avis.
    Wisdom … euh, je ne sais plus trop, ça ne m’a pas vraiment marqué.
    Eluveitie étaient excellents, le public Breton très réceptif (le côté un peu Breizhou du public avec drapeaux Gwenn ha Du et paroles chantés en Breton m’a un peu gavé mais bon …) a bénéficié d’un setlist de 14 morceaux dont un majorité du nouvel album, tous très bien en place.
    Sabaton se sont visiblement éclatés (leur 1er concert à Rennes et ils ont été super bien accueillis). Le coup des Rayban donnés par Joakim à un gosse au premier rang fait parti de la routine apparemment puisqu’il l’a fait aussi à Strasbourg et Rennes et sans doute ailleurs. Je ne suis pas particulièrement fondue de ce groupe mais j’ai passé un très bon moment, la prestation du nouveau line-up valant largement celle vu au Hellfest.
    Prochaine date sur ma liste : Gojira le 19 novembre, à Rennes toujours, avec Trepalium et Klone. (Je vois qu’ils passe aussi à Blois le 20… c’est dans ton coin ça non ?)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?