Drugstore de No One Is innocent

illman dans Critiques, Musique le 16 décembre 2011, avec aucun commentaire
Critiques

Drugstore est le dernier album de No One Is Innocent, un groupe français ayant fait ses armes dans les années 90 sur du Metal Fusion. Le groupe se dirigeait sur ses dernières galettes vers des sonorités plus Electro. A l’occasion de leur tournée pour leur nouvel album, je me suis procuré la dite galette.  Il n’en fallait pas plus pour que j’ouvre grand mes oreilles et vous donne mon obscur avis sur cet album.

Drugstore de No One Is innocent

Je vais vous spoiler sur mon avis final… J’ai pas trop aimé la direction dans laquelle s’engage le groupe. Le virage Electro est maintenant bien achevé et ça me fout grave les boules. A quoi ça sert d’avoir Shanka, un gratteux qui touche sévère si c’est pour lui substituer des sonorités de synthé bontempi, c’est du gâchis.

Onze pistes composent l’album. Cheri Moog ouvre l’album de manière plutôt calme avec des sons electro en arrière plan et un piano bien présent, celle là est une exception, elle est pas mal. Par contre j’ai trouvé que la voix n’était pas trop à sa place. Vient ensuite la chose dancefloor/electro de l’album, Drugs. Celle la, je l’ai détesté, que ce soit sur l’album ou en concert d’ailleurs, les musiques style boite de nuit c’est déjà pas mon truc et Drugs en rajoute une couche. Normalement ça devrait être entrainant mais Kémar, le chanteur, chante mou et les samples en boucle sont répétitifs au possible. Avec Paris, on se rapproche un tout petit peu du No One que j’aime mais il se cache encore sous une couche electro. La voix féminine qui double celle de Kémar apporte un vent de fraicheur sur l’album pour enchainer avec Le Monde Entier qui est une bonne chanson. Par contre sur les passages calme il y a une sorte de bruit de vent qui souffle, fortement agaçant. Les opposants rappelle quant à elle les anciens albums et est plutôt agréable à écouter.

Qui je suis aurait pu être un point culminant de l’album si je n’avais pas entendu la version live en premier. Alors qu’en live on a droit à du pur acoustique absolument génial, la version studio est parsemée de bruit que je qualifierais de parasites. Le morceau est calibré pour la radio et j’espère qu’il a eu droit à des diffusions. La chanson suivante est anecdotique, les chansons en anglais n’étant pas leurs plus grandes réussites. KO possède un refrain accrocheur bien qu’en anglais alors que les couplets sont en français et les paroles sont sympathiques.

Drugstore de No One Is innocent

Je passerai mon chemin sur la suivante, The Doll, les samples electro commencent à avoir raison de mon cerveau. Johnny Rotten finit de nous achever en remontant le niveau, je sais pas pourquoi je l’aime bien parce qu’elle est sacrément répétitive mais je lui trouve un certain charme. Bref je n’ai rien trouvé qui harponne la couenne sur cette album et rien qui mérite que je m’en rappelle. On va dire que c’est un album expérimental qui a un peu abusé des champignons électroniques.

Je passe rapidement sur la pseudo-polémique à propos du clip de Drugs. Je dis pseudo parce que sans aller sur le site du groupe je n’aurai jamais su qu’il y avait matière à « polémique ». Bref le clip, que l’on peut voir ici, présente une longue descente aux enfers d’au moins 4 mins d’un mec en vue subjective. Le clip est interactif vu qu’on peut choisir la drogue avec laquelle il se défonce. Il va falloir m’expliquer l’intérêt de couper la chanson pour faire la vielle interaction moisie si ce n’est que ça souligne que toute la chanson est une répétition ad nauseum du même rythme.

Drugstore de No One Is innocentCe nouvel album n’est disponible ni sur Deezer ni sur Spotify,  je trouve ça un petit peu loseux à notre époque. Concernant le CD je sais pas trop ce qui leur est passé par la tête mais la pochette est illisible, la couleur de police est marron sombre sur du noir, autant dire que c’est illisible.

Drugstore est une vraie déception et perclus de défauts pour moi, encore un bon groupe qui part en sucette. Si vous êtes fan des débuts de No One Is Innocent, lâchez l’affaire, ça ne vous plaira que moyennement. J’espère qu’ils vont arrêter les frais sinon leur prochain album ce sera un album de techno, j’ai horreur de dire du mal mais là j’ai franchement pas aimé. Par contre je suis allé les voir en concert à Tours pour la tournée de cet album et ils sont toujours aussi bon et plein d’énergie. A voir au moins une fois je pense, voire plus. Je retourne écouter leur premier album, là où il y avait de la vraie guitare.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?