Design Your Universe de Epica

Serafina dans Critiques, Musique le 11 novembre 2009, avec 13 commentaires
Critiques

Un nouvel Epica, c’est toujours un petit événement. Le groupe est un de mes groupes favoris, et en 5 ans, ils ne m’ont encore jamais déçus. Bon, un peu avec The Classical Conspiracy, mais rien de grave. Je ne vous ferais pas l’affront de vous les représenter et au pire, il y a une petite présentation dans mon article sur leur Classical Conspiracy. Alors du coup Design Your Universe était un album que j’attendais énormément. Je tiens à préciser que faire une critique d’un album comme celui ci, n’est pas chose aisée. Je ne vois pas de raison de vous faire un article titre par titre, mais cela dit, ça risque d’être un peu fouillis, malheureusement. Pardon.

Au premier coup d’œil je n’aime pas le titre, mais bon. Unleashed le single dont on vous avait parlé était déjà connu depuis quelques semaines. Qu’est ce que Design Your Universe allait nous révéler tout au long de ses 13 morceaux? Epica allait il suivre la voie de Nightwish ou Within Temptation en virant au pop ennuyeux ?

Design Your Universe, Epica

Eh, bien, dès le départ, la réponse est nette : non.  L’intro met dès le début dans le bain, Epica restera Epica. Et le groupe prend même la tendance à contre-pied. Il a récemment intégré deux membres du groupe de Death God Dethroned (un à la guitare et l’autre à la batterie) et cela se ressent. La batterie est plus agressive, et les guitares plus incisives. On note aussi la présence de plusieurs solos de guitare, ce qui est plutôt nouveau car ils n’en avait fait qu’une seule fois auparavant. Ce coté plus Métal se ressent aussi par la place des grunts de Mark Jansen. Plus de grunts, j’ai eu même l’impression que c’était vraiment du 50/50 avec la voix claire de Simone Simons, voir parfois moins en faveur des grunts. Je sais que cela a quelque peu divisé les fans, mais personnellement, j’aime, et je trouve que cela correspond tout à fait à leur musique.

Epica ne se base plus seulement sur le coté Metal Symphonique comme cela a pu être le cas dans les débuts. Les orchestrations sont toujours là, mais moins mises en avant, on a plus un réel équilibre entre les deux.  Cependant, ce léger a apparemment contrarié une partie des fans. Il faut dire qu’une certaine partie d’entre eux n’écoutent dans le Métal que Within Temptation, Delain, Nightwish et autres groupes à chanteuses. Je ne crache pas dessus, car j’aime aussi une bonne partie de ces groupes. Ceci dit, vu comme les derniers albums des sus-cités groupes sont plus proches d’un Evanescence que d’autre chose, je comprends que le changement puisse faire partir des fans qui trouveraient ça trop violent. Bon, nous ce n’est pas notre cas, c’est Epica, pas Amon Amarth quand même…

Design Your Universe, EpicaL’autre progression la plus visible c’est celle de leur chanteuse. Elle utilise beaucoup plus sa voix, la module plus. On l’entendra donc chanter assez bas, tout en alternant avec une voix lyrique de toute beauté. Simone a énormément évolué. Certes elle n’aura peut être jamais la puissance d’une Floor Jansen, mais elle montre dans cet album le potentiel qu’elle a, et pour moi c’est la plus belle voix du Métal (quoique, à égalité avec Sharon de Within Temptation). Seul bémol, est ce qu’elle arrivera à chanter ses parties basses correctement en live? La ballade Tides of Time est clairement faite pour la mettre en avant, et les aiguës sont très beaux. Bon, à coté de cela, je trouve la ballade un peu molle, trop sirupeuse, mais les montées de Simone le compensent largement.

Les lignes vocales en elles mêmes sont beaucoup plus originales, et variées. Du début de Martyr of the Free World, à Burn to a Cinder, on peut voir un réel travail sur la diversité des lignes. Mais il n’y a pas que celles ci qui sont variées. Niveau construction des morceaux, ils s’en sont donnés à cœur joie. L’exemple le plus frappant étant Kindgdom of Heaven, une pièce de 13 minutes, où tout y passe. De l’extrême, de la ballade, des chœurs, c’est un joyeux melting pot, encore plus qu’un Consign to Oblivion. Le morceau est complexe et nécessitera sans doute plusieurs écoutes pour le comprendre dans son ensemble.

L’album a un bon équilibre au niveau des morceaux, et ne comporte qu’un seul réel point noir : White Waters. Une ballade, sirupeuse en duo avec Tony Kakko de Sonata Arctica. Alors il faudra m’expliquer pourquoi faire un duo avec un chanteur de Power Métal sur une ballade. Surtout que les ballades d’Epica n’arrivent généralement pas à la cheville de celles de Sonata. La chanson est plate et mièvre. Bref je m’en serais passée.

Si le groupe conserve ses éléments phares, comme à chaque album, ils introduisent des éléments plus traditionnels, comme ici des chants bouddhistes sur Kingdom of Heaven. De même les chœurs sont beaucoup plus masculins qu’auparavant. On notera même des chants grégoriens.

Promo Design Your Universe Epica

Une petite note sur le CD et son book, qui sont de très bonne facture... Du moment que l'on ne remarque pas les mauvais montages Photoshop :)

Le ton de l’album en lui même est très proche de Consign to Oblivion. On retrouve le coté « bombastic » propre à Epica, les thèmes Mayas et de la fin du monde. Il faut aussi compter trois morceaux qui font partie de la suite A new age Dawns, commencée dans Consign. Les paroles écrites par Mark Jansen sont toujours aussi bien et très engagées. En effet l’album est -une fois de plus- un peu centré sur la dérive de notre monde et les excès divers. Design Your Universe, le morceau titre, sur certains couplets fait même carrément penser à CtO -le morceau titre là aussi, vous suivez ?. Cependant, Simone a écrit quelques morceaux et certains sont absolument superbes. Je pense notamment à Our Destiny, qui est sans conteste mon morceau favori de l’album. Pour les fans de vampires, sachez que le morceau Burn to a Cinder est inspiré par Entretien avec un Vampire de Anne Rice.

Avec cet album, Epica signe sans doute ce qui est leur meilleure galette objectivement parlant. Moi pour des raisons plutôt sentimentales, je préférerais toujours Consign to Oblivion. Equilibré, original, ne se contentant pas des acquis ce disque est clairement celui qu’il faut écouter. Certains morceaux devraient même pouvoir convaincre ceux qui trouvent le Métal à chanteuse trop mielleux.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
13 commentaires, donnez votre avis !
  • Wangbian a écrit le 11 novembre 2009 à 21 h 46 min:

    :o jolie et les photos du concert :o xd

    RépondreRépondre
  • kao a écrit le 11 novembre 2009 à 23 h 06 min:

    Je ne l’ai pas encore ecouté, mais ca va se faire.
    Je m’avance un peu en disant cela, mais je suis plutot contente qu’ils restent dans le metal metalique. J’ai toujours considéré Epica comme du nightwish en plus violent <3
    Mon avis plus tard, quand j'aurais ecouté. ( payes ton commentaire qui sert a rien. )

    RépondreRépondre
  • Ramya a écrit le 12 novembre 2009 à 16 h 08 min:

    Je suis un peu perplexe devant le groupe qu’est Epica.

    Autant j’avais adoré « The Phantom Agony » (et les quelques morceaux que j’ai pu écouté de « Consign To Oblivion ») mais autant j’ai été relativement déçue par « The Divine Conspiracy ». Des chansons répétitives, trop longues, toujours avec le même thème (on a compris qu’une mauvaise utilisation de la religion c’est caca) avec malgré une recherche certaine et des musiques riches et travaillées. Paradoxal, hein?

    Bon, je suis pas une ultra evil hardcore fan mais je suis sûre que je vais finir par craquer vu que j’adore le duo Simone/Mark et puis en plus si y’a des chœurs… Et encore une fois avoir le cul entre 2 chaises.

    RépondreRépondre
  • Mandrag' a écrit le 12 novembre 2009 à 17 h 34 min:

    Je n’ai pas encore su écouter tout les morceau de « Design Your Universe » mais perso, je les trouve un peu plus entrainent que certain ancien morceau
    c’est certainement due au coté plus metal dont tu parlais.
    Ce que je reproche surtout a  » The Divine Conspiracy » c’est la longueur des morceaux (+/- 15 min la dernière piste…)
    Par contre, je ne partage pas ton avis sur Sharon et Simone, mais bon, il est vrai que je ne supporte pas Within Temptation alors mon jugement est surement faussé =D
    Je n’ai pas encore écouté « White Waters »
    Elle est vraiment si mauvaise que ça?

    RépondreRépondre
  • Seraf' a écrit le 12 novembre 2009 à 18 h 58 min:

    @Ramya, c’est vrai que les themes des morceaux écrits par Mark sont souvent les memes (et ce , depuis After Forever).. Apres, je comprend que cela puisse ennuyer.
    Divine conspiracy est celui que j’aime le moins , a part pour Chasing XD.

    @Mandrag’ il y’a aussi ici des morceaux tres long (Kingdom of Heaven et Design your universe ) mais je les trouve mieux construit, tu vois pas le temps passer =D
    White Waters, je la trouve juste naze, mielleuse, molle, y’a aucune montée, pas de réel duo et puis surtout, je suis frustrée car quitte a faire un duo avec Kakko, ils auraient pu prendre une tune energique ><

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 12 novembre 2009 à 19 h 23 min:

    @Wangbian: comme tu peux le voir notre CD est dédicassé :’o

    RépondreRépondre
  • Mandrag' a écrit le 12 novembre 2009 à 20 h 26 min:

    je te crois sur parole =D
    c’est avec grand enthousiasme que je vais écouté le reste des morceau, et quand a White Waters, je vais l’écouter pour pas être ignare sur le « sujet ».

    RépondreRépondre
  • Ramya a écrit le 12 novembre 2009 à 20 h 50 min:

    Seraf’@ En soi c’est pas les thèmes qui me dérangent mais plus que les paroles sont toutes plus ou moins du même tonneau.
    Sur « The Divine Conspiracy », t’as quand même un enchaînement avec « Death A dream » (j’adore les chœurs au début par contre =D), « Living A Lie » et « Beyond Belief » voilà quoi, on a compris le message. C’est principalement ça que je reproche à Epica

    Après, bizarrement, je les trouve très bon sur des morceaux bien longs qui, même s’ils s’essoufflent sur certains passages, tiennent très bien la route. Donc ouais je pense à « The Phantom Agony », « The Divine Conspiracy » (excellent montée en puissance vers la 7ème minute et un refrain hyper accrocheur) et Chasing.

    De toute façon, je vais succomber quand je n’aurais plus rien à me mettre sous la dent.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 12 novembre 2009 à 21 h 09 min:

    @Ramya: Ah ah, fait comme moi, n’écoute pas les paroles :D

    RépondreRépondre
  • Wangbian a écrit le 12 novembre 2009 à 21 h 25 min:

    :o
    la chance x)

    RépondreRépondre
  • kao a écrit le 12 novembre 2009 à 22 h 48 min:

    Je veux bien croire que mon commentaire etait pourri, mais de là a le supprimer…

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 12 novembre 2009 à 22 h 54 min:

    @Kao , On n’a jamais eu de commentaire de toi sur cet article.. Meme pas en spam. T’es sur de l’avoir envoyé ?

    RépondreRépondre
  • kao a écrit le 14 novembre 2009 à 13 h 55 min:

    Ce sera un mystere jusqu’au bout. un mystere fort vexant cela dit. sur ce, je vais ecouter ce fameux album.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?