Crackhouse et Monarch à La Belle Rouge (Jouès-les-Tours)

Crackhouse + Monarch le 22 mars 2013

illman dans Concert, Musique le 30 avril 2013, avec aucun commentaire

Et la saison des concerts continue, ce coup-ci c’est dans une petite salle pas loin de chez moi, La Belle Rouge, que se déroule le méfait de la soirée. Organisé par l’association Wolfpack très active dans le coin tourangeaux et par l’asso de la salle, ce sont deux groupes amplifiés qui se partage la scène. Le concert a commencé à la bourre, histoire de laisser le temps à plus de monde d’arriver apparemment, ça m’a permis de descendre des bières du cru en attendant.

Monarch et Crackhouse La Belle Rouge

Crackhouse est un groupe de Stoner à tendance sludgesque de Tours. Dégaine de bûcheron au programme, ils assènent des chansons de qualité. Dans le tas on trouve même une balade étonnante au milieu des pistes énervées, et le meilleur c’est que c’est vraiment une bonne chanson.

Crackhouse à ToursLeur guitariste touche sa bille et nous gratifiera de solos intéressants. Le chanteur, qui a un petit coté Phil Anselmo, a une grande gueule et nous a même traité de public digne de Nickelback devant la relative immobilité du public, ça m’a fait bien rire.

Niveau chant il s’en tire carrément bien sur les passages où il force, mais il peine un peu sur les passages à voix plus claire. Pour info, ils ont sorti une cassette (oui, j’ai bien dit une K7 audio) de démo avec trois titres. Le son que produit le groupe est intéressant, à découvrir.

Vient ensuite Monarch, originaire de Bayonne et qui partage un guitariste avec le groupe Year of No Light, donne dans le Doom Drone (un genre que dabYo détesterait). Plongé dans la pénombre, avec pour seule source d’éclairage des bougies et un spot orienté vers le sol, l’ambiance dark et torturée est palpable. Le groupe a développé une gestuelle adaptée à son tempo lent et produit une musique que je n’imaginais pas pouvoir profiter en live.

Planant, leur son s’agrémentera de la voix d’outre-tombe de la chanteuse, aidé par les effets des diverses pédales qu’elle manipule au long du concert, jusqu’à ce que celle-ci se laisse aller à des cris glaçants, telle une banshee. Il faut écouter pour comprendre je pense. Ils finiront leur prestation par une reprise de Turbonegro à leur sauce, la fameuse chanson I got Erection et ils la font super bien.

Monarch à Tours

Une soirée de qualité donc, avec des découvertes sympathiques et bluffé par Monarch, j’ai hâte que les tremplins pour le M-Fest démarrent. Je vous glisse une petite vidéo d’ambiance histoire que vous vous fassiez une idée du bouzin.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?