3 Inches of Blood est un groupe canadien classé en Heavy Metal voir même en Fantasy Metal. J’avoue, cette dernière appellation prête à sourire et je ne l’avais jamais rencontrée avant de m’intéresser à ce groupe. En termes d’univers, ne vous attendez pas  à croiser des z’elfes typé Seigneur des Anneaux, ça tape plutôt dans les orcs méchants et les gros barbares à la Conan (celui des romans, pas des films hein). Cette thématique guerrière va engendrer un rythme violent et endiablé apte à réveiller les morts.

3 Inches of Blood, Advance and Vanquish

La formation se compose de deux chanteurs (à l’époque de l’album, ça a changé depuis), l’un évoluant dans un registre plutôt aiguë et l’autre dans des tons plus graves aux accents grunteux. D’habitude ce type de chant me fait horreur mais je dois avouer qu’ici cela ne m’a pas dérangé, je trouve même que ça va très bien avec le reste de la musique. Niveau instruments, ça reste très classique pour du heavy, à savoir lead & rythm guitare, basse et batterie double pédale. L’album dont il est question ici date de 2004 et c’est le second opus de 3IoB.  La galette comporte 13 pistes. Autre information utile, vous ne le trouverez qu’en import.

Bon, la jaquette de l’album est hypra moche mais elle reste bien dans la thématique guerrière. Les paroles des chansons dont présentes dans le booklet mais vu qu’elles sont tapées au kilomètre et en tout petit, c’est quasiment illisible. Pour moi, c’est un sacré mauvais point pour l’album. Mais bon, si on en arrivait enfin à parler de la musique.

Le gros morceau de l’album, Upon a Boiling Sea, se divise en trois parties sur l’album. Elle raconte une histoire de piraterie. La première partie, Fear on the Bridge, parle d’un abordage sanglant, c’est violent, c’est intense et ça ouvre parfaitement l’album. Lord of the Storm où le capitaine sera jeté à la mer par son équipage pendant une tempête, il touchera terre sur une île. Et enfin, Isle of Eternal Despair, le navire s’est échoué, les trésors répandus sur la plage, le capitaine les rassemble dans une caverne où il deviendra leur éternel gardien, c’est une bonne chanson, moins énervée que les deux autres mais peut-être encore un peu trop étant donné le thème. Le tout est agrémenté de petits bruits de mer et de navigation pour qu’on soit bien dans l’ambiance.

3 Inches of Blood

La meilleure  chanson pour moi est sûrement aussi la plus connue du groupe, Deadly Sinners. La notoriété de cette piste est due au fait qu’on la retrouve sur la bande originale de pas moins de trois jeux vidéos, le plus représentatif restant Brütal Legend pour lequel il est aussi la bande son de la bande annonce. C’est d’ailleurs grâce à ce morceau que j’ai découvert le groupe. Ultra entraînante, on a envie de yaourter les paroles dessus, les guitares sont électrisantes. Et pour ceux que ça intéresse, les deux autres jeux vidéos sont Tony Hawk’s Underground 2 et Saint’s Row 2.

Crazy Nights est un titre plus posé et fait partie de mon top 3 sur cette album. Le chant est plus doux, je sais pas, il y a un truc accrocheur dans cette chanson.

Si je devais absolument pinailler, je trouve que les pistes Dominion of Deceit et Destroy the orcs sont un peu faiblardes par rapport au reste de l’album, les paroles sont un peu simplistes pour Destroy. Pour Dominion, ça concerne le chant, j’ai trouvé le grunt trop présent par rapport aux autres titres de l’album. La palme de la chanson que tu te demandes ce qu’elle fait là revient à Wykydtron qui bien que musicalement proche des autres parle de cyborgs, au milieu de chansons résolument Fantasy ça fait un peu tâche. Mais bon, si on excepte le thème foireux, c’est un morceau sympa.

3 Inches of Blood, Advance and VanquishRares sont les albums capables de me faire sauter sur mon canapé à faire de l’air guitar et à headbanger comme un taré. Et même si toutes les pistes ne méritent pas ce traitement de ma part, c’est le cas pour la plupart des chansons de l’album (Je crois que je pourrais me passer Deadly Sinners en boucle). De plus, j’ai trouvé assez sympa le concept de Upon a Boiling Sea et j’ai aimé lire les paroles. Alors oui, certes ils n’ont rien inventé mais je prends plaisir à l’écouter et c’est ce que je demande à un CD de musique.

Lire des nouvelles de Conan écrites par Robert E. Howard en écoutant cet album, ça doit être géant, faut que je retrouve ce bouquin.

Si vous souhaitez y jetter un petite oreille, vous pouvez écouter quelques morceaux sur leur site officiel ou bien sur leur myspace.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 Comments, donnez votre avis !
  • illman a écrit le 28 janvier 2010 à 7 h 56 min:

    Allez y il est genial c’t’album ^^. Pour la petite anecdote, entre l’écriture de la critique et sa publication, j’me suis fait piqué mon autoradio avec ce CD dedans. J’AI TROP LA RAGE.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 31 janvier 2010 à 18 h 08 min:

    mwawaaa la cpoisse quand même.

    Sinon j’ai écouté et j’avoue que çay pas mauvais du tout. Va falloir que tu nous prête le CD un de ces 4 ^^

    (ah merde désolé x)

    RépondreRépondre
  • illman a écrit le 3 février 2010 à 13 h 34 min:

    Bouh… *chouine* t’es méchant avec moi XD

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?