Vampireville est le troisième tome de Vampire Kisses, une série de Bit-Lit à destination jeunesse que je vous ai déjà présenté à plusieurs reprises. Après un excellent premier tome, le deuxième m’avait un peu plus déçu, tout en restant cependant une lecture très agréable. J’ai donc enchainé sur la suite, toujours éditée par Castelmore et servi par une très jolie couverture très vampirique. Synopsis ?

Vampireville, Vampire Kisses Tome 3, de Ellen Schreiber

Raven et Alexander fileraient le parfait amour… Si seulement Luna, l’ancienne promise d’Alexander n’était pas arrivée entre temps en ville. Celle ci, accompagnée de Jagger son frère jumeau vampirique risquerait bien de transformer en vampire des humains innocents pour s’amuser. Raven doit agir, avant que Dullsville ne se transforme peu à peu en Vampireville.

Le roman est encore une fois assez court, 200 pages à tout casser, et on retrouve à nouveau les caractéristiques des aventures de Raven : des romans rapides à lire, sans temps mort, sans trop de prétention, mais agréable à lire. En effet, comme toujours l’aventure bénéficie d’un certain nombre de « facilités », les intuitions de Raven sont souvent les bonnes. Mais le bon coté c’est que cela s’enchaine très bien sans que l’on ne s’ennuie à un seul moment.

Depuis le début, Vampire Kisses repose surtout sur ses personnages principaux : Raven et Alexander. Le problème c’est qu’ils n’évoluent pas énormément, voir pire, qu’ils perdent de leur fraicheur. En effet, les références à la culture sombre, l’une des originalités et des fraicheurs de la série, se faisaient déjà rares dans Cercueil Blues et sont quasiment introuvable dans ce troisième opus. Dommage. Raven reste cependant très attachante, avec ses rêves, ses illusions et sa bonne humeur d’adolescente.

Vampireville, Vampire Kisses Tome 3, de Ellen Schreiber

L’ajout de deux nouveaux personnages, vampires, permet de creuser un peu plus la version du vampire d’Ellen Schreiber, toujours avec beaucoup d’humour. On reste dans le cliché, ça dort dans des cercueils, mais c’est très plaisant. Les personnages sont tous très attachants, l’auteur réussit à les rendre très caractéristiques et très marqués en très peu de pages, ce qui est à saluer. C’est très visuel et du coup, cela m’étonne de moins en moins que la série ait été adaptée en manga, car cela s’y prête tout à fait : des héros avec de fortes différences, des personnalités nuancées et beaucoup de fraîcheur.

Vampireville, Vampire Kisses Tome 3, de Ellen SchreiberJ’ai lu la moitié du roman en version originale avant de le recommencer avec la sortie Castelmore, et cette fois ci, je dois dire que j’ai trouvé la traduction de Nenad Savic bien meilleure que pour le deuxième tome, avec moins de répétitions notamment. Cela augure donc du meilleur pour la suite. La traduction est fluide, cela se lit très bien, et je n’ai pas noté d’erreurs ou de maladresses.

Au final, Vampireville reste exactement dans le même type d’histoire que les deux tomes précédents. Cela se lit très vite, on ne s’ennuie pas. C’est une lecture qui repose, qui vous transporte dans le monde darkinou de Raven, et moi, j’aime. Si vous avez aimé les deux précédents, ruez vous sur ce troisième tome, vous ne serez absolument pas déçus.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?