Un chant de Noël de Charles Dickens

Serafina dans Critiques, Livres le 24 décembre 2009, avec 3 commentaires
Critiques

En ce 24 décembre, j’ai décidé de publier un article spécial Noël. C’est notre manière de fêter Noël sur if is Dead. Je vais donc vous parler du petit roman Un chant de Noel écrit par Charles Dickens en 1843. En VO on parle de A Christmas Carol, et en français, le roman a été traduit sous les titres Cantique de Noël ou Chanson de Noël, et sans doute d’autres encore. Ce roman est un grand classique de la littérature anglaise, et il est très populaire. On ne compte plus les adaptations au cinéma, au théâtre, à la télé de ce petit conte.  Et vous le savez, vu que vous avez du voir les affiches pour Le Drôle de Noël de Scrooge qui est sorti il y a peu au cinéma. Synopsis ?

Un Chant de Noël de Charles Dickens

Scrooge est un vieil avare. Il vit seul et méprise Noël. Jusqu’à ce qu’il reçoive la visite du fantôme de son ancien associé du moins. Scrooge va rencontrer trois fantômes qui vont le faire réfléchir sur lui même et l’amener à changer.

Bon, c’est un conte, et on ne peut pas dire que le suspens soit forcément au rendez vous. On connaît la fin dès le début, et de toute manière, il y a toutes les chances que vous connaissiez sans le savoir l’histoire de Scrooge vu les nombreuses adaptations. En tout cas, non, on ne lit pas ce conte pour le suspens.

Par contre, on le lit pour le style. Le style de Dickens, certes un peu daté, est absolument excellent. Des phrases à rallonge, mais des descriptions très vivantes. Et bien que le nombre de pages soit assez faible, les personnages ont du reliefs. Oui ils sont stéréotypés, mais ils sont en tout cas attachants. On s’attache à eux, et on ne peut s’empêcher d’avoir mal pour eux quand une mauvaise chose leur arrive. Mais ce n’est pas la seule chose que Dickens a réussi à parfaitement retranscrire :  l’ambiance du Londres Victorien à la veille de Noël est réaliste, on s’y croirait. On sent la joie dans les rues, et même l’odeur des oies qui cuisent chez le boulanger. C’est la magie de Noël, cette ambiance si particulière, qui est matérialisée sous nos yeux. Je me suis plongée dans l’histoire et je n’ai eu aucun mal à suivre l’histoire ni a m’en imprégner.

Un Chant de Noël de Charles Dickens

Dickens ne lésine pas sur les détails et c’est une véritable plongée dans les Noëls victoriens que nous lisons là. Évidemment, ça a un charme fou. Que cela soit le Noël Bourgeois ou le Noël du pauvre Bob, tous sont merveilleux et magiques.

Le roman est ancré dans son époque. Les coutumes victoriennes transparaissent, notamment dans le style. Dickens

utilise de nombreux sous-entendus pour exprimer certains sujet que la pudeur victorienne cherche à cacher. On ne dira pas qu’une femme attend un enfant, on nous dira juste qu’elle ne peut par son état pas jouer à Colin-Maillard. Mais plus que cela, le conte est une véritable dénonciation envers la société victorienne. On croise à plusieurs reprise des personnages pauvres, dans des conditions de vie aberrantes. Et Dickens trouve toujours à faire dire à un de ses personnages une remarque contre le gouvernement, qui crée les asiles pour les pauvres, ou qui veut interdire les boulangers le dimanche. C’est un conte engagé, véritablement, et je pense que cela explique en partie son impact.

Un Chant de Noël de Charles DickensOn sent dans tous les cas que Dickens sait de quoi il parlait et à de nombreuses reprises, on sent que c’est l’auteur lui même qui est mis en scène, notamment lors des scènes de jeunesse de Scrooge.

L’histoire est très moralisatrice. Cela pourra en gêner certains, mais moi j’ai trouvé cela normal. Après tout c’est un conte, il ne faut pas l’envisager comme n’importe quel roman. Ce n’est pas la même chose. La morale est prévisible, mais n’en est pas moins forte. La morale insiste sur ce qui fait l’esprit de Noël. En cela, utiliser un conte de Noël est d’après moi une excellente chose.

Une lecture que je vous conseille, mais à condition de la lire en décembre, le soir, en regardant la neige tomber. J’ai passé un excellent moment avec ce livre, et je vous le recommande.

Et puis Joyeux Noël à vous tous, ainsi qu’à vos proches !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 commentaires, donnez votre avis !
  • Fauve a écrit le 24 décembre 2009 à 14 h 11 min:

    Joyeuses Fêtes à vous aussi les loulous ;)

    RépondreRépondre
  • Pef a écrit le 24 décembre 2009 à 17 h 27 min:

    Oh oui que d’adaptations pour ce petit conte ! On en connaît tous plus ou moins l’histoire, mais c’est vrai qu’il serait bon de lire la version originale de l’histoire ! :)
    Bonnes Fêtes à vous tous ! Profite bien !

    RépondreRépondre
  • Mandrag' a écrit le 2 janvier 2010 à 20 h 53 min:

    Aussi étonnant que ça puisse paraitre, je n’ai jamais lu ce livre de Dickens.
    J’avais déjà lu « David Copperfield » que j’avais adorée et je vais bientot entamé « Temps Difficiles »
    Je voulais lire celui-ci depuis longtemps, merci de m’y avoir fait penser :D

    Joyeux Noël aussi, meme si je suis un peu en retard

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?