Couverture aux tons très girly, une phrase catchy sur l’amour, l’amitié et l’annihilation de l’espèce humaine, Toute résistance serait futile de Jenny T. Colgan est pourtant bien un roman d’Imaginaire aux éditions Milady et non Romance ou Bit-Lit. Publié en ce début d’année avec une traduction de Emmanuelle Casse-Castric, il a donc réussi à susciter mon intérêt, surtout avec cette phrase d’attaque qui a tout du loufoque et de l’humour dérangé que j’aime. Alors, bonne idée ou les couleurs et les thématiques auraient-elles du me tenir à l’écart ? Synopsis.

Toute resistance serait futile Jenny T Colgan

Connie a obtenu ce qu’elle pensait être le poste du siècle quand on est docteur en mathématiques: un bon salaire, pas d’enseignement à faire et carte blanche sur les recherches. Elle aurait du flairer le piège ! La voilà elle et d’autres pontes des mathématiques enfermés dans une pièce avec des séquences incompréhensibles à déchiffrer. Une bande de matheux tous plus bizarres les uns que les autres, et elle les connait tous de salons, séminaires et autres passages sur les mêmes bancs d’école. Sauf ce Luke qui les ferait presque tous passer pour des gens normaux.

Bon bon, si j’ai précisé dans l’introduction que ce roman était publié en Imaginaire et non dans une rubrique Romance, vous vous doutez bien que ce n’est pas pour rien. Il y a plusieurs éléments pour mettre le lecteur sur la piste, par les couleurs choisies, la phrase d’accroche ou encore les œuvres des auteurs qui conseillent le bouquin sur le quatrième de couverture. Mais rien n’y fait, je suis obstiné et peut être que je n’aurais pas du. Arrêtons nous tout de suite, je ne suis pas allergique à la romance dans l’imaginaire bien loin de là, je peux même être une vraie fleur bleue. Mais voilà, la sauce n’a ici pas pris.

Jenny T Colgan

Jenny T. Colgan

Ça part pourtant très bien, car le style de Jenny T. Colgan est plutôt très facile d’accès et vient dépoussiérer quelques clichés dès le début de la lecture. Le sexisme dans les sciences et la société elle même est très bien abordé, il vient donner un poids d’autant plus intéressant à la première partie du bouquin qui est vraiment centrée sur les sciences et le monde scientifique d’une manière générale. Là dessus c’est non seulement éducatif mais aussi très drôle, avec des personnages certes clichés mais bien construits et rigolos. Je ne suis pas matheux certes, mais j’ai vécu dans des milieux plus ou moins similaires et les travers des personnages font très réalistes, malheureusement pour l’héroïne. Cette dernière est par ailleurs plutôt bien construite et évite les clichés du genre. On est donc plutôt loin d’un stéréotype à la gothique de NCIS mais face à quelque chose de bien plus tangible et réaliste.

La première partie du roman est vraiment intéressante et amusante, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Le problème c’est ce qui va suivre dans le deuxième pan du roman et comment on va arriver à ce qui justifie la phrase d’accroche. Car après une bonne introduction, les éléments s’enchaînent très très vite sans pour autant que les bases posées en début de roman soient assez solides pour les rendre crédibles. On se retrouve alors avec un simili Thriller basé sur une histoire d’amour et d’annihilation de l’espèce humaine (pas vraiment mais évitons les spoils) qui ne sont mais alors pas du tout bien amenés.

En effet, même si on sent bien que l’auteur construit la relation entre les deux personnages tout au long du roman, celle-ci reste très superficielle et peu crédible. C’est assez courant dans ces livres ou en quelques pages une pseudo relation existe au point de faire faire n’importe quoi à notre héros ou héroïne. Et pour le coup, on peut vraiment dire que c’est du n’importe quoi, ce qui rend le tout d’autant moins crédible.

Toute resistance serait futile Jenny T ColganAlors bon, ça ne veut pas dire que c’est mal écrit ou incompréhensible, juste que la sauce ne prend pas et comme celle-ci est principalement basée sur une romance assez superficielle, j’ai vraiment eu du mal à me motiver pour lire la suite. Peut être n’étais-je tout simplement pas la cible, il faut dire qu’avec une couverture aussi genrée, j’aurai peut être du m’arrêter aux stéréotypes. Non pas parce qu’il s’adresserait plus aux femmes qu’aux hommes, mais simplement parce qu’il me semble être là face à un roman de type Romance et avoir une grande partie des défauts inhérents au genre.

Au final je n’ai donc pas réussi à apprécier complètement ma lecture de Toute résistance serait futile de Jenny T. Colgan. Des notes d’humour vraiment sympa, un style qui se lit très bien avec d’excellents apartés, une introduction au monde des mathématiques bien foutue, le livre ne manque pas de qualités. Mais sur son ensemble il est plombé par une intrigue qui n’arrive pas vraiment à décoller, basée sur une histoire d’amour assez légère. Dommage.

Toute résistance serait futile de Jenny T. Colgan

17.90
Toute résistance serait futile de Jenny T. Colgan
5.125

Univers

8/10

    Style

    7/10

      Scénario

      3/10

        Profondeur

        3/10

          Points positifs

          • - Personnages funs
          • - Les appartés
          • - Le traitement du sexisme

          Points négatifs

          • - Histoire survolée
          • - La deuxième partie

          Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
          • No comments yet.
          • Donnez votre avis !

            Comment avoir son avatar sur ifisDead ?