This is not America de Thomas Day

Road trip sous acide

illman dans Critiques, Livres le 24 août 2012, avec aucun commentaire
Critiques

This is not America de Thomas Day est un recueil de trois de ses nouvelles qui est paru en 2009 chez ActuSF. C’est sous la direction d’Eric Holstein que ce livre va regrouper les nouvelles Cette année-là, l’hiver commença le 22 novembre, American Drug Trip, toutes deux déjà parues auparavant, et Éloge du sacrifice, la seule inédite donc. La couverture est illustrée par Diego Tripodi dans un trip Las Vegas Parano qui va parfaitement retranscrire le recueil.

This is Not America de Thomas Day

Point n’est besoin de synopsis pour ce livre, surtout que je ne pourrais pas en faire pour la troisième nouvelle vu que je n’ai pas compris grand chose au fin mot de l’histoire. Le dénominateur commun de ces trois histoires, ce sont les États-Unis sur des périodes de temps différentes, dans les parties sombres de son histoire.

Cette année-là, l’hiver commença le 22 novembre

Cette année-là est une histoire de complot revisitant à la sauce Science-Fiction un des évènement majeur du 20eme siècle. Le tout est narré à l’aide de sortes de petits huis-clos avec les personnages pour retracer le fil de l’histoire et dérouler la suite, un peu à la Reservoir Dogs. Cette nouvelle met déjà bien dans l’ambiance de l’auteur, il ne prend pas de pincettes avec ses personnages pour nous livrer des récits haletants et surprenants. Jusqu’à ce qu’il pose son point final, on ne peut être sur de rien et c’est dans un bois de cette qualité qu’on taille les nouvelles qui reste en mémoire.

American Drug Trip

Cette seconde nouvelle a une super ambiance, complètement hallucinée avec un personnage central tellement looseux qu’on le trouverait presque attachant. Pour la narration c’est le héros qui raconte son histoire à un ours qui cause… Au moins vous êtes prévenu, ça va être barré. Sans doute la meilleure des trois, l’auteur déploie des trésors d’imagination en ce qui concerne le cheminement de notre grand drogué. Attention toutefois pour les puritains, il y a un peu de sexe.

Éloge du sacrifice

Thomas Day arrive cette fois à faire un tour de force: retourner une histoire qui commençait à dégouliner de patriotisme américain hollywoodien pour en faire un mic-mac de Science-Fiction, qui nous fera traverser des grands moments de l’histoire  pour un but pas forcément très clair. Si quelqu’un pouvait se dévouer pour m’expliquer la fin de la nouvelle, ce serait bien urbain. Ça ne veut pas dire qu’elle est mauvaise, elle est même plutôt bien écrite, elle est juste un peu déboussolante avec de bons moments d’action.

This is Not America de Thomas DayLe style de Thomas Day se révèle très agréable à la lecture. Rythmé, direct, sans temps mort, sa façon d’écrire est pile comme je les aime pour me détendre. En plus ses histoires sont recherchées et sympas, que demande le peuple. Une pointe d’humour noir, acerbe et tapant dans la critique de société, saupoudré d’une pincée de dérision, c’est ce qui ne manque pas non plus et qui est un des éléments qui me pousse à encenser ce recueil aujourd’hui.

Au final, on ne s’ennuie pas une seule seconde en lisant This is not America et ses quelques 121 pages très vites dévorées, l’on y prend surtout grand plaisir. Si vous êtes réceptif aux histoires démentielles et à un degré d’uchronie léger, ce livre doit faire partie de vos lectures. Comment ai-je pu passer à coté de cet auteur français, il va falloir que je corrige ça vite.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?