Star Wars: La cavale du contrebandier de Greg Rucka

Voyage vers Star Wars: Le Réveil de la Force

Serafina dans Critiques, Livres le 27 décembre 2015, avec aucun commentaire
Critiques

Je suis retombée. Je suis redevenue une fangrill. Depuis le 16 Décembre pour être tout à fait exacte. Depuis, j’ai repris mes habitudes après avoir vu Star Wars VII: Le Réveil de la Force et être passée en mode monomaniaque. dabYo m’a offert pour Noël les bouquins Star Wars parus chez Pocket Jeunesse et j’ai évidemment commencé par celui traitant de Han Solo. Synopsis ?

La cavale du contrebandier : Une aventure de Han Solo & Chewbacca de Greg Rucka

Nous sommes situés un peu après l’épisode IV, Han Solo a empoché les crédits qui vont bien et s’apprête à aller payer sa dette à Jabba The Hutt. Enfin, c’est ce qu’il pense faire, mais la Princesse Leia a besoin de lui. Une des équipes d’éclaireurs des Rebelles, ceux qui vont repérer en avance les planètes qui pourraient servir de bases potentielles, a été attaquée. Un seul survivant a pu s’échapper et se cacher sur une planète du territoire Hutt. Ematt c’est son nom est bien sur recherché par l’Empire et son exfiltration doit se faire en toute discrétion. Han et Chewie sont donc repartis pour un tour !

Avant de parler du livre en lui même, il faut faire un point sur l’univers étendu. Avec la sortie du VII, l’univers étendu qu’on connait a été « déprécié » et renommé en Star Wars Legends. Il n’est plus canon. Le canon est donc possédé par Disney et comporte à ce jour assez peu de bouquins traduits en français, tous chez Pocket Jeunesse. La cavale du contrebandier est donc un univers étendu officiel. Bien qu’étant publié chez un éditeur jeunesse, il n’a rien de spécialement jeunesse : il est court certes, seulement 150 pages, mais c’est une novella tout à fait agréable à lire pour un adulte.

La cavale du contrebandier : Une aventure de Han Solo & Chewbacca de Greg Rucka

Nous retrouvons donc les personnages des films et plus précisément Han et Chewie qui sont pour le coup très égaux à eux même. Il n’est pas si facile qu’on croit de rendre correctement un personnage aussi connu et attendu , pourtant le bouquin s’en sort bien.  On retrouve le cabotinage qui fait le charme de Han Solo et un Chewie toujours là pour relativiser les exploits dont se vante le contrebandier.

L’intrigue est évidemment relativement simple, le bouquin ne fait que 150 pages après tout. Cependant, elle est relativement bien amenée et les évolutions sont plutôt logiques. Le grand antagoniste de cette histoire est une femme assez redoutable, dans le genre moitié humaine moitié bionique. C’est un des personnages inventés du roman qui est le plus développé et plutôt bien pour être honnête, comme quoi l’histoire ne se repose pas que sur le cabotinage de nos deux héros.

La cavale du contrebandier Star Wars Reveil de la ForceDans l’ensemble on retrouve tout ce qui fait le charme des vieux Star Wars dans cette petite histoire : des courses poursuites, du baratin, des ennemis assez charismatiques, ce qui faut de bars louches et des rebelles en fuite. C’est une lecture plus qu’agréable pour le fan qui n’a pas envie de quitter l’univers. Évidemment, il faut aborder ce bouquin du point de vue « fan », car je doute qu’il intéresse quiconque n’étant pas fada de l’univers Star Wars. Pour moi en tout cas, c’était une lecture fort plaisante.

Vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommander cette Cavale du Contrebandier. Deux autres livres sont sortis dans cette catégorie : une centrée sur Luke et une centrée sur Leia. J’ai déjà les deux sur ma table de nuit.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?