Soeur des Cygnes, Tome 1, de Juliet Marillier

Serafina dans Critiques, Livres le 3 octobre 2009, avec 7 commentaires
Critiques

Sœur des Cygnes vient de paraître aux éditions l’Atalante. Il s’agit de la première partie d’une réécriture d’un célèbre conte de Grimm par Juliet Marillier. Dans sa version originale, le roman date de 1999 et a pour titre Daughter of the forest. Si vous ne connaissez pas ce conte traditionnel, vous pourrez le lire gratuitement sur Internet ici. Le roman est servi par une très belle couverture de Benjamin Carré. Ce dernier a d’ailleurs réalisé les couvertures de Retour au Pays de Robin Hobb, celle du Quadrille des Assassins ou encore les superbes couvertures de Rhapsody, autant vous dire que ce n’est pas un inconnu et qu’en plus c’est superbe. J’ai pu voir certaines libraires ranger ce livre dans les livres pour enfants, et je ne suis pas du tout d’accord, notamment à cause de la présence de certaines scènes qui ne seraient pas à conseiller aux plus jeunes. Ce n’est pas parce que c’est la réécriture d’un conte que c’est pour enfants, loin de la. Donc, synopsis.

Soeur des Cygnes de Juliet Marillier

Sorcha est le septième enfant d’un septième fils. Elle vit entourée de ses six frères dans un château bien caché au cœur de la forêt. Sa mère est morte en la mettant au monde et son père un peu bougon, laisse ses enfants à eux même. Jusqu’au jour où il décide de se remarier, et qu’il s’avère que Lady Oonagh a tout de la marâtre indésirable. Quand une malédiction est lancée sur ses frères, Sorcha est la seule à pouvoir faire quelque chose: elle devra tisser six chemises, et ne pas parler ni rire pendant 6 ans.

Bien évidemment, les grandes lignes sont connues, vu que le conte est relativement populaire. Nous connaissons donc la plupart des gros rebondissements. Cela pourrait certes paraître très rébarbatif, mais il n’en est rien. Car heureusement, Juliet Marillier réussit à faire une recette originale avec des ingrédients connus. Elle arrive tout d’abord à situer l’histoire et à lui donner un background crédible. Nous sommes en Irlande, plus ou moins à l’époque de Merlin car on nous parle en effet d’invasions des Britons et des Pictes, ce qui nous permet de situer l’histoire aux alentours du Vème siècle. La datation n’est pas précisée, je ne suis pas historienne, c’est donc une approximation, mais cela vous permet de vous faire une idée. Du fait de cette situation historique, il n’est donc pas choquant de voir les gens croire au petit peuple, on pense bien sur aux légendes d’Avalon qui ont popularisé  cette période de l’histoire de la Grande-Bretagne. La magie est donc présente, mais de manière assez discrète. On croit aux fées, et elles existent d’ailleurs, on croit aux gens qui se font enlever par le petit peuple. Les malédictions et les destinées sont contées par les anciens, les histoires orales forment la culture de cette époque.

Soeur des Cygnes de Juliet Marillier Allemande

La couverture allemande n'est pas en reste !

D’ailleurs, notre héroïne, Sorcha est passionnée de conte et en connaît beaucoup. Elle en raconte plusieurs tout au long du récit, elle y croit et c’est ce qui lui permettra d’accepter sa malédiction parce que c’est toujours comme cela dans les contes. Les personnages sont développés et ont tous leur personnalité. Sorcha est particulièrement attachante. On a droit à un personnage féminin, doué de certains dons (notamment au sujet des plantes) mais on est à mille lieues d’une Mary-Sue, elle a aussi des défauts et elle ne réussit pas tout ce qu’elle entreprend. Les personnages sont nuancés et c’est un très bon point.

L’écriture de Juliet Marillier est très agréable, douce, la plume est fluide et on ne s’ennuie pas un seul instant. L’auteur installe très vite un monde à la fois doux, mystique et un peu merveilleux. On est vite emporté dans cette Irlande  magique, et pour moi qui suit fane de littérature Arthuriène, je ne pouvais mieux tomber, même si cela ne se passe pas exactement à la même époque. On retrouve la même. Les péripéties de l’héroïne vont plus loin de le conte lui même et l’enchaînement est logique mais surtout crédible. Ce n’est peut être pas mon roman de l’année, mais c’est un roman très agréable qui vous transporte pendant ses 350 pages dans un monde  féerique, bien que tout n’y est pas rose. C’est reposant. A lire pour passer un bon moment, enchanteur.

A noter que le roman a gagné le prix du meilleur roman romantique, mais j’ai un peu de mal à comprendre pourquoi parce que je ne vois pas ce qui pourrait permettre au roman d’être qualifié dans cette catégorie… La suite sort le mois prochain et la couverture est encore plus belle !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
7 commentaires, donnez votre avis !
  • Bartimeus a écrit le 3 octobre 2009 à 19 h 44 min:

    Je ne savais pas que c’était tiré d’un conte et comme je n’ai pas lu ce conte, j’aurais le suspense :)
    Je m’y mets bientôt !

    RépondreRépondre
  • Charmy a écrit le 3 octobre 2009 à 20 h 17 min:

    J’aime bien le conte original, et vu que tu parles en termes élogieux du bouquin (c’est plus dur de dire qu’on a aimé que de descendre un bouquin hein ? XD), j’ai bien envie de l’essayer ^^

    RépondreRépondre
  • Seraf' a écrit le 6 octobre 2009 à 19 h 43 min:

    @Barti , raaah faut que tu lises du Grimm ! C’est parmis mes auteurs de contes preferés ^^

    @Charmy, moi aussi j’aimais beaucoup le conte, et du coup ca fait d’autant plus plaisir d’en voir une bonne adaptation.
    (Tu as raison, c’est plus facile de descendre XD)

    RépondreRépondre
  • Gio a écrit le 2 janvier 2010 à 21 h 59 min:

    J’ai lu et relu ce conte dans mon enfance…je ne savais pas qu’un roman en était tiré !

    RépondreRépondre
  • Blackwatch a écrit le 9 janvier 2010 à 15 h 09 min:

    Je suis tout à fait d’accord, autant sur la qualité du roman que sur le non-classement en jeunesse ! C’est un superbe roman. Et le tome II est tout aussi bon.

    RépondreRépondre
  • flof13 a écrit le 17 janvier 2010 à 22 h 03 min:

    argh ! pour le coup, tu me donnes envie… Moi qui aime les contes trad, et leur « détournement » ou réécriture… je sens que ça va allonger ma wish-list !! aie, mais pourquoi je suis venue sur votre blog, moi ??!!

    RépondreRépondre
  • V. a écrit le 12 août 2011 à 18 h 24 min:

    En fouillant un peu dans votre blog, je suis tombé sur cet article et vu la critique du livre, me suis dit: tiens je vais le lire, surtout que je connaissais le conte des frères Grimm. Et là….. c’est le drame…. (héhé) comme j’ai accroché! Un livre incroyable! Magnifique! J’ai stressée, angoissée, rie, pleurée et j’en passe! Le tome II était vraiment bien aussi. Par contre le tome 3 et 4, j’ai moins accrochée, mais c’était tout aussi bien. Me réjouie de lire le tome 5 qui va sortir bientôt! ^^

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?