Shining de Stephen King

dabYo dans Critiques, Livres le 21 octobre 2014, avec 2 commentaires
Critiques

Il y a des gens qui n’ont jamais lu Stephen King et j’en faisais partie pendant de nombreuses années. On est peu nombreux certes, mais ça va, on survit. Enfin, ça c’était avant que je ne me décide à lire Shining, sans doute le roman le plus populaire de l’auteur. N’ayant jamais vu le film, jamais lu de King et ne connaissant de cet auteur que le film Dreamcatcher, je n’attendais rien d’autre qu’un roman vaguement lié à l’Horreur. On peut sans doute dire que j’ai été servi. Un synopsis est il nécessaire ? Boah, faisons le.

Shining de Stephen King

Jack Torrance est un ancien enseignant, alcoolique, qui a été viré de son établissement suite à une altercation avec un élève. Sous l’emprise de l’alcool, il devient violent et sa famille en a plus que pâti. Pour se racheter, il écrit une pièce de théâtre et a trouvé un nouveau travail: gardien d’un Hôtel en haute montagne qui se retrouve complètement isolé par la neige pendant de longs mois d’hiver. Idéal donc pour venir y vivre avec sa femme Wendy et son fils Danny, et pourquoi pas enfin terminer sa pièce…

Un hôtel coupé de toute communication pendant de nombreuses semaines par la neige, un personnage alcoolique repenti sous pression, Stephen KingWhat could go wrong ? Il est évident qu’à la lecture des premières pages de ce roman, si l’auteur devait surprendre son lecteur, c’est avec un roman de 650 pages pendant lesquelles il ne se passerait aucun drame. Bon, sur le coup, vous vous doutez que je ne m’étendrais pas trop mais que cela ne vas pas forcément être le pays des bisounours, hein. On fait de l’Horreur, il va donc bien falloir que quelque chose se passe non ?

Carrie - Salems Lot - The Shining de Stephen King

J’ai bien envie d’acheter cette magnifique collection d’oeuvres de Stephen King du coup

On découvre une situation qui donne à chaque page l’impression que tout peut exploser à n’importe quel moment. C’est évidemment volontaire de l’auteur et il faut bien avouer que le saligaud se débrouille à merveille. Combien de fois on est à la limite terrorisé d’avancer dans notre lecture, on ferme les yeux de peur de voir que ça y est, tout a dérapé et le pire est arrivé. On tourne les pages motivé par cette curiosité morbide de savoir si cela va bien se terminer, tout en étant convaincu que non, ça ne va pas bien se passer.

Nos personnages occupent un hôtel mystérieux où des choses horribles se sont passées, et nous allons passer ces quelques mois d’hiver enfermé en leur compagnie. Je n’avais beau pas être au milieu du blizzard, je ressentais ce froid, cet isolement, cette terreur. L’auteur arrive vraiment à son but, celui de donner une vie au lieu, à rendre présente la malédiction qui semble l’entourer et qui nous fait comprendre que le pire est à venir. On découvre l’histoire de l’hôtel par des bribes de flashback et quelques recherches de notre héros. C’est passionnant et glaçant. J’ai encore quelques frissons à y repenser.

Shining est un roman d’Horreur à n’en pas douter, et je dois bien avouer que j’ai été horrifié. Les frissons me sont venus à de nombreuses reprises pendant ma lecture, mes poils se hérissent rien qu’en écrivant cette chronique et en me souvenant de certains passages que je lisais à la seule lumière de ma petite lampe de chevet.

Jack Torrance suscite à la fois la compassion et la colère tout au long de notre lecture. C’est un personnage qui ne laisse pas de marbre, mais qui est vraiment à double face. Son fils, que l’on va suivre de près lors de la narration parle avec son propre langage, ce qui en rend le suivi vraiment très réaliste.

Shining de Stephen KingAvec ses quelques 600 pages, c’est un long roman et Stephen King prend son temps pour construire cette ambiance. Cela peut parfois paraître un peu long mais ça va lui permettre de matérialiser l’ambiance, de faire monter petit à petit la pression. Un peu comme si l’on était devant une cocotte sur le feu, mais que cette dernière n’avait pas de quoi évacuer la pression. Le lecteur est donc là, impuissant, forcé de regarder arriver l’inévitable: l’explosion.

Shining de Stephen King est un classique d’Horreur, sans doute le roman le plus célèbre de l’auteur américain et on peut dire que son succès n’est pas usurpé. Avec de nombreux passages à vous glacer le sang, une construction méticuleuse et appliquée, l’auteur met son lecteur dans la position du spectateur impuissant avec une grande classe. A lire si ce n’est toujours pas fait.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 Comments, donnez votre avis !
  • Nelfe a écrit le 22 octobre 2014 à 18 h 42 min:

    Un très chouette roman, je suis bien d’accord !
    Et l’adaptation de Kubrick, bien que malaimé par SK est un chef d’oeuvre !

    RépondreRépondre
  • The Heartsless Witch a écrit le 23 février 2016 à 11 h 26 min:

    et alors as-tu finalement suivi ta lecture avec le film ?

    je trouve tous les deux très différents mais ils sont puissants sur bien des points ! comme tu le dis, ce froid et ce blizzard nous rentrent par les pores de la peau et on frissonne également !

    et puis, le film vaut au moins d’être vu pour cette double porte d’ascenseur qui s’ouvre et déverse ces hectolitres de sang ! (c’était d’ailleurs le générique, avec une musique d’épouvante et le générique qui passe à l’envers ! meilleur trailer que j’ai vu !)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?