Secret Show de Clive Barker

dabYo dans Critiques, Livres le 15 juin 2016, avec aucun commentaire
Critiques

Pour accompagner le retour de Clive Barker dans les rayons des librairies françaises avec Les Evangiles Ecarlates, les éditions Bragelonne republient plusieurs de ses classiques indisponibles chez nous depuis plusieurs années déjà. Parmi ces titres on retrouve Secret Show qui a pour l’occasion une nouvelle traduction de Jean-Daniel Brèque et un grand format à la couverture délicieusement connotée Horreur, avec ses teintes qui n’est pas sans rappeler les grandes heures de la collection Terreur de Pocket tout en étant bien plus moderne. Synopsis.

Secret Show de Clive Barker

Randolphe Jaffe a toujours pensé être unique et c’est sans doute dans le trou le plus perdu des États-Unis que sa grande aventure a commencé. Quand il a compris que le centre de tri du courrier perdu détenait les indices pour découvrir les grandes vérités de notre monde, il ne lui a pas fallu bien longtemps pour se décider. Et c’est un sillon de sang et de souillure qu’il va laisser comme seules traces de son chemin vers la puissance.

Wow, this escalated quickly est sans doute l’expression qui me vient le plus vite en tête lorsque je pense au début de Secret Show de Clive Barker tant l’histoire part sur les chapeaux de roues. Alors que celui-ci nous pose un cadre de travail dans un centre de tris d’une poste perdue au fin fond des États-Unis, notre personnage principal Jaffe en part dès la cinquième page, avec des éclaboussures qui ne sont pas sans laisser de traces. Et c’est là qu’il nous est donné le ton tant tout va aller très vite dès le début du roman. A peine le cadre posé que Clive Barker décide de l’exploser, en en changeant le paysage et très souvent les personnages aussi.

Car l’histoire principale n’est pas centrée autour de Jaffe, mais bien des pantins qui vont servir ses desseins vers la domination du monde. On va donc découvrir de très nombreux caractères dont on redoute souvent la destinée funèbre, il faut dire que celles-ci sont rarement réjouissantes. Là dessus on est très clairement dans le registre de l’horreur car le lecteur sait que tout peut partir très vite et à tout moment. Cela dit, ce côté d’horreur ne vient vraiment pas des détails et plus de l’ambiance dans laquelle l’auteur fait évoluer ses personnages. Il y a une sorte d’ambiance pesante, des actes violents mais rapides, sans jamais rentrer dans trop de détails. Les phrases sont souvent courtes et choques.

Les personnages principaux ont beau changer régulièrement et le tout aller très vite, il faut remarquer le talent de Clive Barker pour nous les introduire, on a très aisément l’impression de bien les connaître et depuis longtemps. Les caractères de chacun sont certes relativement stéréotypés, mais cela n’empêche pas de les apprécier très vite pour certains, ou au contraire, de très vite les détester. Des personnages hauts en couleurs donc qui ne laissent pas le lecteur indifférent, qui vont forcément le pousser à réagir. Et rien de mieux pour cultiver notre intérêt que d’avoir des personnages qui provoquent un sentiment fort, répulsion ou amour.

Secret Show de Clive BarkerSi le Jaffe se bat pour la domination du monde, c’est dans un petit endroit très clos que les scènes principales se déroulent: Palomo Grove. Cette petite ville de Californie où la canicule prend place tout l’été est une énorme zone résidentielles avec assez peu de commerces, vivant en quasi vase clôt. Cette petite ville sans histoire va devenir le théâtre d’horreurs, attisant les commérages et le jugement sur les pions du Jaffe. Un sentiment de malaise donc qui n’est pas sans faire penser aux vases clôts tant aimés de Stephen King par exemple.

Avec son ambiance glauque dans laquelle tout peut se passer -surtout le pire- et un rythme haletant qui garde son lecteur en scelle, Secret Show de Clive Barker est une véritable bouffée d’air méphitique. En quelques lignes, l’auteur pose son décors, ses personnages, captive son lecteur pour tout détruire quand celui-ci s’y sera attaché. Un très bon livre en somme.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?