Retour au Pays de Robin Hobb

dabYo dans Critiques, Livres le 1 février 2009, avec 7 commentaires
Critiques

Après un avis mitigé sur le Vaisseau Magique, premier volume des Aventuriers de la Mer, je n’avais plus rien de la prolifique Robin Hobb à me remettre sous les yeux. Jusqu’à ce que je me rappelle de ce Librio moche et abimé que nous avions… Oui là, ce livre que l’on avait eu pour 50c chez un libraire, et que j’ai littéralement dévoré. Ok, je l’avoue, la chose n’était pas difficile puisque le livre fait à peine plus qu’une centaine de pages. Mais bon, ça permet à Librio d’en éditer une version à 2€, et ça fait franchement plaisir de voir de la Fantasy dans leur collection ! Plus elle devient populaire, et moins elle sera chère en occase ahah.

Retour au Pays de Robin Hobb

C’est assez marrant de chroniquer un livre de 100 pages. Pourquoi je sais pas. Bref, Retour au Pays porte plutôt mal son nom puisque tout fan de l’univers de l’Assassin Royal pourra s’attendre au retour d’un de ses personnages dans les Six Duchés, alors qu’il n’en est rien. Le livre relate des évènements qui se sont passés il y a de ça des centaines d’années avant les aventures de Fitz. Et sur le territoire où se déroule le récit des Aventuriers de la Mer, puisqu’il s’agit de la colonisation du Désert des Pluies. Bizarre de parler d’un retour au pays alors qu’il s’agit d’une colonisation de terre inconnue non ? Enfin, pour comprendre il vous faudra lire le livre.

Retour au Pays est donc une longue nouvelle écrite à la première personne sous la forme du journal intime d’une noble de Jamillia. Sympa, cette manière de faire va nous permettre de nous attacher un minimum à un personnage qui est avant tout un stéréotype de la littérature de Fantasy. Malheureusement, ce stéréotype dessert grandement un récit qui pourrait s’avérer plus qu’excellent. En effet, comme on peut s’en douter, la noble de Jamillia va vite devenir une chevronnée, oublier tous ses stéréotypes, faire des trucs de ce main, blabla, etc. Bref, j’avoue que contrairement à Céline ce changement ne m’a pas particulièrement botté du tout. Je l’ai trouvé plutôt limite, trop prévisible, bref, c’est pour moi le gros point noir du titre.

Retour au Pays de Robin Hobb

Heureusement pour nous, il y a la découverte du Désert des Pluies. Prenante, captivante et envoûtante, la découverte du bizarre mais magnifique désert est vraiment très, très bien retranscrite. Je dirai même que c’est la plus belle et immersive découverte d’un territoire que j’ai jamais pu lire. Avec le personnage, nous allons apprendre à connaître une flore et une faune particulière. Manger un lézard devient une expérience tout à fait exceptionnelle, que cela soit pour lui ou pour nous. Bien que n’y étant pas, le lecteur se sent littéralement transporté dans ces contrées sauvages. Et c’est bien là le côté le plus intéressant du personnage puisque, initialement repoussé par tout ce qui n’est pas noble, elle va nous en faire des descriptions saisissantes de détails.

Habituellement très lourd, le style de Hobb se fait exceptionnellement léger, direct et simple à appréhender et comprendre. Ce qui est un autre point positif. Même Serafina, hyper-réfractaire par rapport à l’auteur à ce niveau a été conquise. C’est dire. Bref, un très bon livre à lire, que vous ayez ou non lu du Robin Hobb jusqu’à présent.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
7 commentaires, donnez votre avis !
  • Ramya a écrit le 1 février 2009 à 19 h 47 min:

    J’avais un seul livre de cette auteure, n’ayant pas le courage de m’attaquer à sa série de « l’Assassin Royal », il me semble que c’était « Le vol des harpies » et j’avais trouvé ça très moyen car lourd au niveau du style et caricatural au possible.

    J’ai vu ce petit bouquin à la bibliothèque, je vais essayer de l’emprunter si j’ai le temps.
    Ça a l’air pas mal en tout cas, j’aime beaucoup le concept du personnage qui découvre un univers très différent de ce dont il a l’habitude (quand c’est assez détaillé bien sûr).

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 1 février 2009 à 19 h 57 min:

    Ramya > vu la taille du livre, si t’as une heure à tuer tu peux carrément le lire à la bibli ;)

    RépondreRépondre
  • Kazu a écrit le 11 février 2009 à 14 h 39 min:

    J’ai lu ce bouquin il y a de ca quelques mois, et oserais-je le dire… Je l’ai lu tard le soir et j’écoutais certainement de la musique qui contribuait à l’ambiance, mais je flippais carrément lors de l’exploration de la cité.
    (J’en dirai pas plus a cause du spoil – oui maintenant j’y pense, merci Seraf. xD)

    C’est vraiment génialement écrit. <3

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 11 février 2009 à 14 h 47 min:

    Kazu > Perso j’ai trouvé l’exploration de la cité tout aussi prenante et pesante :o Donc pas étonannt que ça t’aies fait ça x)

    (c’est bien XDD)

    RépondreRépondre
  • sariputra a écrit le 31 août 2010 à 11 h 26 min:

    hello,
    c’est pas comme si cette noble de Jamillia n’avait jamais rien fais de ses mains….elle était artiste avant tout…..
    pour ma part j’ai aimé,très facile à lire,on rentre vite dedans…..et c’est très intriguant de découvrir cet univers par les yeux de cette femme,et vivre la métamorphose de ses enfants et la sienne….^^sympa.
    et l’assassin royale ça se dévore!

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 31 août 2010 à 13 h 32 min:

    Il y’a quand meme une différence énorme entre un travail artistique manuel et un travail de construction….

    RépondreRépondre
  • Firea a écrit le 1 décembre 2010 à 14 h 24 min:

    Oh, je ne connaissais pas cet ouvrage, faudra que je le lise, étant une passionnée du monde de Robin Hobb dans l’Assassin Royal et Les aventuriers de la mer, même si on n’y retrouve pas les mêmes personnages (malheureusement).
    En tout cas dans les derniers tomes des Aventuriers de la mer on apprend un peu à découvrir le Désert des pluies, et ça ne me donne qu’envie d’en savoir un peu plus.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?