Punk Rock Jesus de Sean Murphy

illman dans Comic, Critiques, Livres le 24 octobre 2014, avec aucun commentaire
Critiques

Punk Rock Jesus est l’une des dernières contributions au monde du comics paru à ce jour du dessinateur Sean Murphy. J’avoue avoir une certaine passion pour le trait du monsieur et ses précédentes œuvres, notamment une run sur Hellblazer et American Vampire Legacy chroniqués précédemment ici. C’est pourquoi lorsque Urban Comics s’est proposé d’éditer ce Punk Rock Jesus, au titre qui sonne déjà provocateur, j’ai immédiatement sauté sur l’occasion. Cette fois-ci Sean Murphy s’est aussi occupé du scénario.

Punk Rock Jesus de Sean Murphy

Une maison de production a l’idée du siècle pour une télé-réalité : filmer la vie d’un Jésus cloné à partir de traces d’ADN du Saint Suaire sur l’île de J2. Dans une Amérique fanatisée et pourrie par l’argent, le jeune Chris sera bien le prophète mais pas celui qu’ils attendent. Et c’est au travers de la musique punk et sous la protection de Thomas McKael, ancien membre de l’IRA qui cherche la rédemption auprès de ce nouveau messie, que Chris veut entamer sa révolution.

Ça c’est pour les grandes lignes sans en être l’unique histoire étant donné que la jeunesse de Thomas va prendre une grande place dans ce livre aussi en s’entremêlant avec. Car au-delà d’une histoire qui nous change de nos habitudes, ce sont les personnages qui la portent qui font toute la différence. Les deux personnages principaux sont Chris et Thomas. Le comics s’ouvre d’ailleurs sur une scène marquante dans la vie du alors jeune Thomas McKael et qui va conditionner le personnage alors qu’on le retrouve 25 ans plus tard assurant la sécurité de J2. Véritable armoire à glace, le bougre est un motard ultra badass. On aura droit à des flashbacks le long du livre pour nous expliquer comment il en est arrivé là et pour creuser ce personnage au passé trouble.

Punk Rock Jesus de Sean Murphy

Puis vient Chris, notre nouveau Jésus Christ. L’idée est ici de le suivre de son immaculée conception (insémination artificielle) puis au travers des étapes importantes de sa vie. C’est un enfant coupé du monde qui va subir un retour à la réalité particulièrement violent dans son adolescence, et c’est là qu’il part en sucette. Une véritable rébellion naît en lui le poussant vers le mouvement punk, symbole d’anti-conformisme le plus aisément reconnu. L’ado propre sur lui qui se transforme en apache anarchiste, ça a forcément tout pour plaire.

A travers lui transpire le thème principal du comics, la place de la religion dans la société américaine et la vision qu’on en a. Pour l’auteur, elle est un moyen pour les marchands du temple de s’enrichir tout en contrôlant les masses incultes, de véritables fanatiques qui ont commencé à monter en puissance sous Reagan. Un rapide rappel d’histoire des États-Unis est d’ailleurs au programme lorsque Chris parvient à désactiver les filtres bénis oui-oui du « wikipedia » auquel il a accès. Pour moi ce n’est pas une critique de la religion, mais une de ce que les dirigeants, les médias et finalement les brebis égarées bêlantes qui y adhèrent en ont fait, une machine à fric dépravée et complètement asservie à une industrie du divertissement à la dérive.

Punk Rock Jesus de Sean Murphy

Le trait de Sean Murphy est précis, détaillé et incisif. Les personnages qui en découlent sont fins et anguleux ce qui donnent un chara-design immédiatement reconnaissable. Les planches sont sombres, l’encrage met dans l’ambiance. Graphiquement, l’œuvre m’a particulièrement convaincue, comme tout ce que dessine Murphy d’ailleurs.

Punk Rock Jesus de Sean MurphyLe comics contient quelques bonus. On retrouve une postface où l’auteur explique son passage de catholique pratiquant vers l’athéisme et l’influence que cela a eu sur la BD. L’auteur propose une tracklist a écouter pendant la lecture du livre allant du Punk (Stiff Little Finger,…) au Metal (White Zombie, Marylin Manson). Bien évidemment on trouve des artworks dont les couvertures des six serials, des illustrations inédites et du matériel promotionnel. La traditionnel biographie de l’auteur légèrement plus étoffée que d’habitude est aussi de la partie.

Punk Rock Jesus de Sean Murphy est tout simplement une tuerie dans le monde du comics et de facto un incontournable de toute BDthèque qui se respecte. Le label Vertigo prouve une nouvelle fois qu’il renferme de véritables pépites et Urban Comics montre son bon goût en nous le proposant. A lire sans modération.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?