Certains éditeurs de l’Imaginaire avaient jusqu’à présent encore du mal avec leur présence sur Internet, et hormis de rares exemples comme le blog de Bragelonne ou le superbe site des éditions l’Atalante, l’ensemble des sites étaient soit pas très beaux, soit peu complets, soit les deux en même temps. Les éditions Mnémos n’y échappaient pas il y a peu encore, cependant ils ont refondu leur site il y a quelques mois déjà, en mars 2010. Ce n’est qu’aujourd’hui qu’on peut en tirer quelques conclusions, notamment grâce aux ajouts récents de contenu de la part de l’équipe.

Editions Mnemos

La charte graphique n’est pas encore parfaite, certes, et côté interface homme-machine, il y a de nombreux points à revoir. Mais l’éditeur a visiblement décidé d’utiliser un maximum des possibilités de son gestionnaire de contenu, Joomla, afin de faire un saut vers la promotion de ses livres sur le monde numérique. Et nous ne pouvons que les inviter à le faire, tant cette présence est indispensable pour capter les nombreux lecteurs connectés, pour ne pas dire tous. Car les moyens sont désormais bien plus nombreux qu’auparavant, et surtout nul coût d’impression d’hypothétiques publicités.

C’est ainsi qu’à l’occasion de la rentrée littéraire, on peut retrouver sur le site des éditions Mnémos le prologue de neuf de leurs dernières publications en téléchargement au format PDF par exemple. Dans le lot, on retrouve notamment Chien du Heaume, que Serafina avait beaucoup aimé et qui a remporté le prix des Imaginales, mais aussi Cytheriae ou encore Les Manuscrits de Kinnereth. C’est une pratique encore très peu répandue dans le monde de l’édition, pourtant, si l’on prenait le monde de la musique en comparaison, cela fait déjà plusieurs années que les boutiques en ligne comme Amazon proposent des extraits de 20 secondes des pistes d’albums musicaux. A ma connaissance, seuls les petits éditeurs le faisaient, ainsi que les éditions l’Atalante via leur blog.

Mnemos

Les neuf livres concernés par la mise en téléchargement du premier chapitre

Mais, chose plus rare, et pour le moment uniquement réservé à l’un des nouveaux auteurs de l’éditeur, Sam Nell, la disposition du prologue sous forme d’audiobook à écouter en streaming. Je dois avouer que c’est ce qui m’a le plus surpris lorsque je l’ai découvert par hasard, car si je ne suis pas du tout convaincu par la lecture de roman sur ordinateur, je le suis bien plus par l’écoute. On a donc droit au premier chapitre du Chevaucheur de Tempètes lu par son auteur. Certains auront du mal avec la voix, mais j’ai tout de même trouvé l’expérience intéressante. Pour continuer sur ce roman, l’auteur a même sélectionné quelques pistes sur Deezer, à écouter pendant la lecture du prologue cité au dessus.

C’est une pratique que j’ai pu voir de temps à autre lors de mes lectures, certains auteurs nous encourageant à écouter tel ou tel morceau pendant notre lecture. Malheureusement, il était jusqu’à présent rare de pouvoir les écouter faute de les posséder. Avec des services comme Deezer, j’espère que la pratique se transformera, nous invitant non pas à chercher les l’abums, mais nous fournissant comme ici une playlist à lancer en streaming. Ce serait pour moi une valeur ajoutée intéressante.

L’autre nouveauté fort appréciable, c’est l’apparition de profils des différents auteurs personnalisés par eux même. Là encore, je suis tombé au hasard de ma navigation sur celui de Frédéric Delmeulle, qui m’a fait sourire, et qui donne envie d’en savoir plus. Celui de Justine Niogret ou encore Maïa Mazaurette valent aussi le détour.

Ces efforts de la part de l’éditeur sont donc à signaler, et on peut dire que la nouvelle version du site est bien plus intéressante. La présence sur internet semble toujours être en apprentissage ceci dit. Les outils numériques sont difficiles à maîtriser, et si l’on souhaite les faciliter, il faut alors avoir d’importants moyens financiers, et je doute que ce soit là dans les priorités du monde de l’édition. Si le pseudo expert que je suis trouve que tout cela reste encore un peu brouillon, que ce soit chez Mnémos ou chez les éditions l’Atalante par exemple, je ne peux que les inviter à continuer. D’autant que même les gros du secteur, comme J’ai Lu, n’échappent pas au problème.

En dehors d’internet, Mnémos est toujours aussi actif, notamment au niveau des dédicaces, et vous pourrez d’ailleurs retrouver leurs trois nouvelles plumes de l’année, ainsi que l’équipe au complet, lors d’une soirée vendredi 24 octobre à Paris au bar La Bodega. Avis aux parisiens amateurs.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • boubou a écrit le 22 septembre 2010 à 10 h 53 min:

    Bonne idée que de proposer le prologue de certains ouvrages ! Je ne sais pas si ça me fera craquer pour tel ou tel bouquin, mais je vais y jeter un coup d’oeil certain. Notamment pour Chien du Heaume et toutes les critiques positives qui sont tombées un peu partout…

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?