Plaisirs Coupables de Laurel K. Hamilton

Serafina dans Critiques, Livres le 30 mars 2009, avec 4 commentaires
Critiques

Plaisirs Coupables est la première histoire de la série des Anita Blake, Tueuse de Vampires. Il s’agit là d’une série entamée en 1993, comportant une bonne quinzaine de volumes en langue anglo-saxonne. Mais ce premier tome est surtout la naissance de ce qu’on appelle la Bit-Lit, ou plutôt de l’Urban Fantasy si vous préferez. Les vampires existent, ils sont reconnus et vivent au milieu des humains. Un chémin qui est repris de nos jours dans des romans comme Witchling ou encore Mercy Thompson. Si cet état des lieux est devenu fréquent voir même bateau, Laurell K. Hamilton était la première à instaurer cet univers. Souvent copiée par la suite, nous allons voir si sa série a été ou non égalé depuis.

Plaisirs Coupable, Anita Black, de Laurell K. Hamilton

La couverture de Plaisirs Coupables est bien plus suggestive que Witchling... et pourtant, il n'en est rien !

La publication en France a d’abord été sous l’égide de Fleuve Noir, puis de Pocket (ou l’inverse) . Ces derniers ont abandonné vers le 10ème volume et ont récemment cédé les droits à Bragelonne. C’est donc ainsi que Milady publie en poche les premiers volumes et que Bragelonne sortira le tome 10 fin 2009. En attendant les trois premiers tomes sont donc disponibles en un seul coup en ce mois de mars.

Anita Blake était une série qui me tentait. Mais quand j’ai vu la couverture (voir ci-dessus) et le titre, sachant que je venais de lire Witchling, cela m’a un peu refroidie. Il m’aura fallu attendre la critique de Thalia pour changer d’avis et me faire acheter le premier tome.

Donc Anita Blake est officiellement une réanimatrice, elle releve les morts (sous forme de zombie) afin d’élucider des meurtres ou des testaments. Le soir venu elle est aussi chasseuse de vampires. Elle a un franc parler certain, elle est sérieuse et sait se battre. En fait, il est difficile de ne pas faire le rapprochement entre une autre jolie tueuse de vampires qui n’avait pas sa langue dans sa poche. Brune aussi. Oui je reste malgré le temps une fane de Faith, et alors ? Bref Anita, elle a la classe et pis c’est tout. Contrairement à mes craintes elle ne pense pas avec son fessier et elle n’a pas pour principale préocuppation de mettre en valeur ses seins (qui ne sont même pas évoqués !). Ca change vraiment de Witchling.

Plaisirs Coupables, Anita Black, de Laurel K. Hamilton

Dans ce premier tome, elle se fait mechamment recruter par des vampires (créatures qu’elle déteste) pour élucider des meurtres… de vampires. Nous sommes dont face à une enquête policière. Mais une mauvaise enquête. Parce que, bien que je ne sois pas spécialement douée, j’ai pu trouver le coupable 140 pages avant l’héroïne. Mauvaise traduction ou pas, je n’en sais rien. Toujours est-t’il que j’avais raison, et bon, c’est assez pitoyable de la voir s’enfoncer dans des fausses pistes pour remplir encore 100 pages alors qu’on a déja éventé l’intrigue.

Pour le reste, j’ai basiquement l’impression de me retrouver face à un pilote de série T.V. On pose les bases de l’univers, sans trop développer les backgrounds, en se concentrant sur une intrigue en one-shot. Histoire de captiver le lecteur quoi. On découvre pas mal de personnages, mais très peu sont fouillés. D’ailleurs il y en a pas mal qui crevent, donc de toute manière. Nul doute que l’univers et les personnages seront développés dans la suite et qu’on en apprendra un peu plus sur les réanimateurs et compagnie.

Du coup, Milady a bien fait de sortir les trois tomes d’un coup, car j’ai l’impression qu’Anita Blake est une série que je vais suivre. Ce n’est pas le bouquin du siècle, non. Mais c’est vachement agréable à lire.

A noter qu’un comic est sorti de cette série… et qui sait peut-être que nous en parlerons dans un prochain article. En attendant, vous pouvez d’ores et déjà lire ma critique du deuxième tome: Le Cadavre Rieur.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
4 commentaires, donnez votre avis !
  • noh a écrit le 31 mars 2009 à 13 h 06 min:

    bonjour,
    sans trop de révélations sur Anita, disons que pour le sexe dans la série c’est un reproche que l’on peut faire au bout d’un moment car cela prend de plus en plus le pas sur le reste. Dommage même si persos attachants En attendant
    N’joy

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 31 mars 2009 à 19 h 37 min:

    Très agréable à lire en effet. :) Dur de s’arrêter de lire la série (avec ça je n’avance pas dans mon challenge ABC 2009) lol

    RépondreRépondre
  • aude a écrit le 6 juillet 2010 à 14 h 48 min:

    je vais me les acheter cet été, et tu as fait des critiquent pas très élogieuses m

    RépondreRépondre
  • aude a écrit le 6 juillet 2010 à 14 h 50 min:

    je vais me les acheter cet été.
    tu as fait des critiques pas très élogieuses mais pas très nulles quand même, donc…

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?