La collection Young Adult des éditions du Chat Noir a été lancée il y a peu et parmi les premiers titres publiés on retrouve une série à tendance Horreur: Les Errants. Son premier tome écrit par Denis Labbé et sobrement nommé Origines ne laisse évidemment aucun doute sur la nature de l’histoire: ça sent le zombie, à la limite de l’apocalyptique, et la jeunesse. La couverture signée Jérémie Fleury est juste superbe et donne envie de feuilleter les premières pages. Synopsis.

Origines, Les Errants Tome 1 de Denis Labbé

Marion est une lycéenne assez banale, qui a ses amis, ses profs qu’elle déteste, ses passions. Bref, pas grand chose ne la préparait à vivre ce qu’elle allait vivre: un voyage des plus ennuyeux au camp de Struthof, un ancien camp de travail utilisé par les nazis lors de la seconde guerre mondiale et qui a vu de nombreuses atrocités s’y dérouler. C’est d’un ennui qu’on ne peut même pas imaginer, mais l’ennui reste sans doute plus attrayant que le réveil d’une maladie qui n’attendait que ça…

Le début du roman ne laisse aucune place au suspens et on connait tout de suite la couleur: les zombies ont attaqué et notre héroïne est dans un univers complètement post Apocalyptique. Elle se demande même s’il reste encore des gens vivants. Sauf que ce n’est pas de ça que va nous parler ce premier tome Origines, mais bien des origines de cette apocalypse. Bon, je pense que vous vous en êtes doutés en lisant le titre de l’article, mais cela a tout de même de l’importance.

Les Errants Origines

En effet, bien qu’on sache cet état de fait, l’auteur va tout de même essayer de construire une trame à suspens autour de la possibilité que l’invasion zombie ne se répande et de la survie d’un groupe d’adolescents. Malheureusement, on le sait déjà et du coup, on a quand même un peu l’impression de passer à côté de quelque chose. D’autant que ce n’est qu’à partir de la page 100 que les choses vont vraiment commencer à s’accélérer, à la suite d’une longue et ennuyante phase d’introduction à base de c’est bizarre et autres il devait se passer quelque chose mais je ne savais pas quoi.

On a donc malheureusement une première partie de livre assez fastidieuse à la lecture et qui ne m’a pas franchement passionné. Heureusement que la suite est bien meilleure et laisse plus place à l’aventure, l’action, ce que l’on nous avait plus ou moins promis en somme. C’est donc encourageant pour le tome suivant, mais laisse un petit arrière goût amer pour celui ci.

Origines, Les Errants Tome 1 de Denis LabbéUn premier tome qui n’est d’ailleurs pas très long mais pas exempt de défauts de narration. J’ai en effet trouvé que Denis Labbé se répétait à de nombreuses reprises sur les traits de caractères de certains de ses personnages. Il essaie en effet de donner de la profondeur aux adolescents que nous allons suivre, mais pour que nous comprenions bien, insiste souvent sur les mêmes aspects de leur personnalité. Ainsi Marion nous rappellera un nombre incalculable de fois que sa mère lui a toujours dit que sa curiosité la mènerait à sa perte.

Denis Labbé signe donc avec Origines un premier tome qui s’avère sympathique mais qui m’aura frustré. Des répétitions désagréable alors que l’on a l’impression que l’histoire est prête pour enfin démarrer, une introduction un peu longue… La lecture a du coup été un poil chaotique. Il y a là pourtant des trucs intéressants et les personnages ne sont pas stéréotypés, ce qui est plutôt bon pour du Young Adult. Je lirai sans doute le deuxième tome, du coup.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?