Opération Napoléon de Arnaldur Indridasson

Serafina dans Critiques, Livres le 16 novembre 2015, avec 5 commentaires
Critiques

Pour mon voyage au Japon, j’ai embarqué des bouquins un peu au pif, et notamment ce Arnaldur Indridason nommé Opération Napoléon et qui propose en couverture un avion écrasé. Si vous êtes déjà allé en Islande, cela doit vous faire penser à celui près de Vik et c’est la raison pour laquelle je l’ai embarqué. Synopsis ?

operation napoleon arnaldur indridason 2

En 1945, un bombardier allemand s’écrase sur le Vatnajokull, le plus grand glacier d’Islande. Du fait du climat difficile en plein hiver, l’avion n’est jamais retrouvé. Mais de nos jours, les images satellites permettent aux forces américaines de localiser l’avion, sauf que la récupération est entourée d’un secret dense. Que se cache-t-il dans cette carcasse ?

On connait Indridason pour sa série policière autour du commissaire Erlendur dont j’ai lu plusieurs tomes mais ici nous sommes sur un roman indépendant qui d’ailleurs relève plutôt du thriller avec son lot de complot gouvernementaux, de mystère mais aussi de cruauté. Tout comme ces autres romans, le style de l’auteur est très simple et facile à lire. Il alterne les points de vues mais aussi les époques puisque de nombreux flashbacks nous ramènent à l’époque de la guerre.

operation napoleon arnaldur indridasonC’est un roman que j’ai particulièrement apprécié pour sa géographie. En effet, et c’est une des marques de fabrique de l’auteur, ce roman nous remmène directement dans les plaines désertiques et glacées de l’Islande avec son lot de glacier, ses tempêtes, bref ce climat si particulier qui donne son originalité aux romans de l’auteur. Après clairement, si vous ne connaissez pas le pays, vous risquez d’être paumé entre tous ces noms un poil compliqués. Le bouquin évoque notamment beaucoup la présence américaine en Islande (ce qui était déjà le cas dans La Femme en Vert du même auteur) ce qui était aussi interessant.

Après, ça reste un thriller et en plus un thriller assez court. Cela veut donc dire que ça escalade très très vite dans l’horreur et la violence. De plus, souvent la première intuition des personnages est la bonne ce qui fait un peu trop gros. Heureusement, l’histoire nous tient en haleine et les révélations petit à petit sur le contenu de l’avion nous font tourner les pages. Dans l’ensemble l’histoire derrière ce crash est plutôt réaliste et semble bien documentée. Le rythme est enlevé avec des chapitres courts et pas mal de retournements de situations.

Les personnages, du fait de la rapidité du récit, sont relativement peu développés et ne sont que des noms. L’héroine n’a guère qu’un prénom et un vague background. Difficile de réellement s’attacher aux héros et de prédire leurs reactions dans ce genre de cas. C’est un peu dommage et c’est ce qui m’a géné (et me gène souvent dans les thriller en général).

Je dirais donc que ce fut une lecture sympathique mais surtout car cela me rapelle l’Islande. En lui même, c’est un bouquin tout à fait dispensable, malgré le fait qu’il y ai beaucoup d’éléments qui auraient pu en faire un top. Il ne suffit pas de mettre des nazis et des complots pour être inoubliable malheureusement.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
5 Comments, donnez votre avis !
  • Eva a écrit le 16 novembre 2015 à 16 h 01 min:

    Je l’ai commencé ce matin dans le métro !;)
    et effectivement, au bout d’une centaine de pages, j’avais déjà un peu le même sentiment que toi dans ton billet..
    j’ai lu tous les livres de cet auteur traduits en français, et j’ai l’impression que quand il n’y a pas une enquête d’Erlendur ou d’un de ses collègues, la qualité est moins bonne.(à part « Betty » qui est top) J’avais lu « Le livre du roi » et ça flirtait avec le nanar…

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 16 novembre 2015 à 16 h 03 min:

    @Eva: Alors depuis que j’ai écrit la chro (l’article était programmé) je me suis rendue compte que bien qu’il vient de sortir chez nous, il a été écrit en 99 soit AVANT Erlendur … Ca explique peut être aussi des choses :s :s

    RépondreRépondre
  • Eva a écrit le 16 novembre 2015 à 16 h 12 min:

    oui il est sorti il y a des plombes, et ce qui est bizarre, c’est que contrairement aux autres livres qui sont traduits directement de l’islandais, celui-ci a été traduit non pas à partir de la V.O. mais à partir de la traduction anglaise…

    En fait il a été écrit avant les Erlendur qui sont traduits en français , mais APRES les deux premiers Erlendur…qui ne sont toujours pas traduits ^^ La Cité des Jarres c’est le 3e tome en fait, et pas le 1er…(me demande pas pourquoi ^^)

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 16 novembre 2015 à 16 h 13 min:

    @Eva: Ouh purée, je savais pas pour la Cité des Jarres ! Je pensais que c’était le premier. J’avoue, je comprends pas leur manière. Tu as lu les 2 premiers en anglais toi ? Sont bien ?

    RépondreRépondre
  • Eva a écrit le 16 novembre 2015 à 16 h 37 min:

    En fait les deux premiers ne sont pas traduits non plus en anglais ^^

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?