Nemi de Lise Myhre

Serafina dans BD, Critiques, Livres le 8 décembre 2009, avec 12 commentaires
Critiques

Nemi c’est un peu la série phare du lancement du label Milady Graphics. Oui car si vous vivez dans une grotte, sachez que Milady a lancé son label graphique il y a peu, et s’apprête à publier notamment le comic Anita Blake, et est aussi à l’origine de la publication très beau Elixir, dont je vous parlerai très bientôt.  Alors Nemi c’est quoi ? La couverture annonce la couleur de ce recueil des strips de Lise Myhre: une goth ultra maquillée qui fait le signe du Metal. Votre chroniqueuse ayant plus de corsets et de résille dans ses placards que de jeans et écoutant du Metal et du Goth, il lui était impossible de passer à coté. En plus les critiques du net étaient assez unanimes: génial.

Nemi de Lise Myhre

C’est ainsi que je me retrouve avec Nemi entre mes mains. Il s’agit d’un comic strip à la base, c’est à dire que la plupart des histoires font 4 cases et sont indépendantes, et ça vient de Norvège. Nemi est un parfait produit de la sous-culture sombre. On retrouve disséminé à travers tout ce premier album de nombreuses références à des groupes célèbres, ou a des morceaux cultes : l’auteur glisse de nombreux clins d’oeils. On notera aussi un apparent bon travail d’adaptation, en effet les références ont, selon toute vraisemblance, été francisées, et  je n’ai pas buté sur des références trop norvégiennes. Certains strips sont un peu datés (comme ceux ou Nemi rêve de voir un jour une adaptation du SDA), mais ce n’est pas le cas de la majorité. Dans l’ensemble ça se lit bien, et ça n’affiche pas son age.

Lise Myhre

Lise Myhre: pas bien difficile de trouver d'où lui vient l'imagination, du coup.

Nemi est une héroïne moderne, et pas policée. Elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, même si c’est politiquement incorrect. Elle déteste les bébés, elle crache sur NRJ. Ouais, ok, une antihéros, pourquoi pas après tout, c’est plus facile pour s’y identifier.  On croise d’autres personnages, qui sont parfois stars d’un strip, mais ils n’arrivent pas à la cheville niveau développement. Le trait est… Un trait de comic-strip. Je ne trouve pas ça beau du tout, mais d’un autre coté ce n’est pas le but, non le but c’est quand même de faire rire.

Eh bien la où toutes les critiques disaient à mourir de rire, moi j’ai esquissé un ou deux sourires, et puis c’est tout. La plupart des strips tombent un peu à plat, et aucun ne m’a réellement fait rire. C’est parfois mignon, sympa, mais je n’ai pas trouvé ça drôle. En plus, faut dire que la concurrence est rude avec la tripotée de blogs dessinés qu’on peut trouver sur le net. A coté, Nemi m’a semblé très très bof. Des idées sympathiques, mais réellement rien qui vaille le coup. Je préfère carrément aller lire le blog de Florian70 ou même Garfield. C’est un peu dommage quand on voit le potentiel du personnage. Je suis pourtant assez bon public généralement, et le thème aurait du aider, mais non, ça retombe comme un soufflet.

Nemi de Lise MyhreEt je ne parle pas des strips plus « sérieux » qui eux, me sont carrément sortis par les yeux. Déjà faire un truc à morale en 4 case, c’est difficile, mais en plus quand c’est de la morale genre adolescent de 15 ans trop darkinou du type « les humain sont trop cons » « les humains me dégoutent » « la vie c’est nul« , non quoi. Ça ne passe pas. Ce genre de morale sans assez de fondements (trois cases d’un autre côté), sans développement, supposé nous faire « réfléchir » bah, comme dirait ma mère, c’est pédaler dans la semoule.

Certains strips se suivent et forment une seule et même histoire. Ceux la sont généralement pas drôle (du tout) et assez laborieux. Le découpage ne s’y prête pas, c’est pas dynamique pour un sous, ça avance par acoups, et les personnages n’ont pas les épaules assez solides pour pouvoir réellement valoir quelque chose dans ce genre d’histoire. Vous pouvez m’expliquer ce que fait Nemi à rencontrer le Père Noël ? Enfin, je n’y ai pas trouvé le moindre justificatif.

Strip de Nemi de Lise Myhre

Au final Nemi, c’est une bd sympa à lire entre deux pages de programme télé. Mais surement pas en album, les strips n’ont pas l’indépendance ou l’humour suffisant pour prendre leur réel envol dans un album. Dommage, car il y avait de bonnes idées.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
12 commentaires, donnez votre avis !
  • Meor a écrit le 8 décembre 2009 à 19 h 49 min:

    Ah ben me voilà rassurée, je n’ai pas rit et la bd m’est tombée des mains.
    J’ajoute que le dessin n’a pas aidé, non plus.

    ^^
    Voilà c’était mon comment à 2cts.

    RépondreRépondre
  • kao a écrit le 8 décembre 2009 à 19 h 54 min:

    Voila une critique que j’attendais, car le bouquin a fait l’exploit de m’attirer l’oeil sur le rayon.
    j’ai pas eu le temps de feuilleter, et j’ai finalement bien fait. En plus, c’est moche un peu, quand meme.

    RépondreRépondre
  • Céline C. a écrit le 9 décembre 2009 à 0 h 29 min:

    Je m’étais juste arrêtée à la couv’, mais sans plus. Et ben je pense que je serais plus en accord avec ton avis si je le lisais que les autres critiques apparemment unanimes. Quitte à lire de la BD, il faut que ça soit beau. Et là, beeeen, non.

    RépondreRépondre
  • Seraf' a écrit le 9 décembre 2009 à 10 h 37 min:

    @Celine, je ne suis pas tout a fait d’accord. Le dessin c’est important, certes, mais dans la BD humoristique, ca n’est réellement pas le principal. Garfield c’est moche, pourtant c’est génial quand meme.

    @Kao, cf plus haut pour la mocheté. Ceci dit, vu qu’on a un humour assez proche, je pense que ca ne te plaira pas des masses , mais feuillete le, au cas ou ;p

    @Meor, ah bah moi aussi je me sentais bien seule >_>. J’ai meme du me forcer pour finir quoi :/

    RépondreRépondre
  • Céline C. a écrit le 10 décembre 2009 à 11 h 18 min:

    Quand je causais importance d’un beau dessin, je pensais plus à de longues lectures. Garfield, point de vue dessin, c’est sur que c’est pas recherché mais le but, c’est plus le message en lui même. Après, les Garfield je les ai toujours lu en mode « individuel », donc par strip unique. En album ça me lourderait au bout d’un moment…

    RépondreRépondre
  • Ehani a écrit le 10 décembre 2009 à 13 h 52 min:

    A feuilleter quand même pour voir ^^
    Chez Milady Graphics y’a aussi l’excellent Empowered *__*

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 10 décembre 2009 à 14 h 34 min:

    C’est bien empowered ? Avec les couverture fan-service et les gros seins, ca m’a pas donné envie :/

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 10 décembre 2009 à 15 h 21 min:

    En lisant les planches mises sur la page facebook ça me tentait pas plus que ça alors que ça pouvait se révéler très bien. :/

    RépondreRépondre
  • Ehani a écrit le 11 décembre 2009 à 9 h 54 min:

    Bah c’est du super héros mais vachement tourné au ridicule quoi ^^
    Sur le site de milady on peut lire les premieres pages et pour le moment j’accroche vraiment en tout cas, après vu que le tome est composé uniquement d’histoires courtes, je sais pas si ça tient en longueur…

    RépondreRépondre
  • lola a écrit le 5 février 2010 à 19 h 12 min:

    j’ai lut Nemi il y a quelques mois et j’avoue que j’ai vraiment adorer les dessin et toutes ces petites histoires drole. Je dit bravo! ^^

    RépondreRépondre
  • Tcheu a écrit le 15 février 2010 à 9 h 07 min:

    Ben moi j’ai beaucoup apprécié, sous toutes les coutures… ^^ (commentaire très constructif s’il en est x)

    RépondreRépondre
  • D'Amour a écrit le 16 septembre 2012 à 4 h 54 min:

    Je suis un homme qui a acheté les 3 Nemi.
    (je précise car je pense que Nemi = bd pour fille à la base)
    À mes yeux, lire Nemi, c’est comme écouter un mix entre Tim Curry – « Simplicity » ,The Damned – « Smash it up »,Tori Amos – « Boucing the clouds »,Type O Negative « Black Number 1″ (réf dans un des Nemi) , Life Of Agony « Through and through » & Bad Brains « Attitude »)
    Personnellement, j’adore.
    Je posséde également « THE GOTH BIBLE » (Nancy Kilpatrick) mais ne suis pas du tout fan de Tim Burton, je suis + fan de visuels genre Hideshi Hino, Emily The Strange, Pushead ou Stephen Kasner/Francis Bacon.
    Vos commentaires sont un peu méchants pour le travail de Lisa Myrhe qui vient d’un certain milieu black-métal et décrit un certains ressenti « non-bobo métal/goth/etc « (elle n’est pas Avril Lavigne :( ou The Dresden Dolls ;) ), ..ptêt que ça joue.
    Anyway, ça vaut vraiment le coup…pour ceux qui adorent Hedwig & The angry Inch et The Rocky Horror Picture Show. ;)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?