Mangez-le si vous voulez de Jean Teulé

Serafina dans Critiques, Livres le 21 mars 2013, avec 3 commentaires
Critiques

Toujours dans le cadre de mon overdose de SFFF je me suis tournée vers des bouquins plus « généraux », et notamment ce Jean Teulé qu’on avait eu pour l’achat de deux Pocket (deux Pratchett quoi…). Il s’agit d’un roman (ou d’une novella vu la taille) parut en 2009 et sorti avec une couverture pas bien jolie. Mais bon, j’avais entendu du bien de l’auteur, notamment pour son Magasin des Suicides, alors je voulais tenter. Synopsis ?

Mangez le si vous voulez de Jean Teulé

Été 1870, la guerre contre la Prusse fait rage, et la ville de Hautefaye en Dordogne est surtout préoccupée pour ses fils qui partent au front. Alain de Monéys, jeune aristocrate qui part bientôt en Lorraine, se rend à la Foire. Ce qu’il ne sait pas c’est que de malentendu en malentendu il va être confondu avec un prussien et autant dire que ça ne va pas lui faire du bien.

Ce court roman (100 pages seulement) est basé sur ce que l’on appelle le Drame de Hautefaye, un fait divers apparemment assez connu (que j’ignorais totalement) où il y est question d’hystérie collective et qui entrainera une vingtaine de condamnation. Teulé n’a donc pas eu grand chose à inventer pour son roman, qui reste accessible aux néophytes. Du fait du format, on ne peut pas réellement dire que les personnages soient développés, la plupart ne sont guère que des noms et des métiers. Cependant, très rapidement l’ambiance est instaurée, on est en 1870 dans un petit village et on peut sentir la sécheresse aussi bien que les personnages.

Là où l’intérêt de Teulé réside c’est dans son style très agréable. Quand l’hystérie s’empare de la populace, le style se fait vivace, le lecteur accélère le rythme et il est impossible ou presque d’en décrocher. L’auteur est assez trash et ne mâche pas ses mots. Prenons ça, plus le style, autant vous dire que vous avez intérêt à avoir l’estomac bien accroché pour lire certaines scènes, qui sont quand même très crues et très gores. Ça l’est encore plus quand on se dit que cela s’est réellement passé ! Bon, je vous rassure ça ne m’a pas empêché de manger, mais je pense qu’il est à déconseiller aux plus sensibles.

Mangez le si vous voulez de Jean TeuléOn suit directement Alain, et on assiste impuissant au déchainement de la foule et à cette folie totalement absurde qui va prendre des proportions énormes. J’ai du mal à comprendre comment cela a pu se produire et si je ne savais pas que c’était une histoire vraie, j’aurais trouvé ça trop gros, comme quoi ….

Mangez-le si vous le voulez a donc un intérêt double, le plaisir de lecture, mais aussi le récit historique. Le roman se clôt d’ailleurs sur le procès verbal originel du procès. J’ai été contente de découvrir enfin la plume de Jean Teulé, dont je lirais d’autres livres à n’en pas douter. J’ai aussi été contente de découvrir ce fait divers que je suis évidemment allée approfondi après. Comme il se lit vite, je ne peux que vous le conseiller, ne serait-ce que pour votre culture générale.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 Comments, donnez votre avis !
  • marion a écrit le 21 mars 2013 à 12 h 29 min:

    Je viens comme toi de découvrir Jean Teulé et j’apprécie son ton léger pour parler d’evenements historiques, dont moi non plus, je n’ai jamais entendu parler

    RépondreRépondre
  • sarahk21 a écrit le 22 mars 2013 à 1 h 07 min:

    moi perso j’adore cet auteur que j’ai découvert avec excellentissime « Je François Villon » qui est un de mes bouquins favoris, c’est la vie violente, crasse et horrible du poète de ce moyen age (l’auteur de la ballade des pendus) qui a été aussi un bandit de grand chemin et a fini banni marqué du B infamant sur les routes de france ou il a disparu, d’ailleurs je le conseille c’est glauque a souhait avec du cannibalisme,des pendaisons et autres réjouissances … « Le Montespan » est également super , ca donne une bonne vision de ce qu’était la favorite d’un roi, en l’occurrence du roi soleil, et enfin « Charly 9 » sur la saint Barthélemy et un roi qui devient de pages en pages de plus en plus fou au point de tuer ses serviteurs et de « chasser » dans le Louvre…

    RépondreRépondre
  • Thalia a écrit le 22 mars 2013 à 14 h 18 min:

    J’ai lu et apprécié le magasin des Suicides. Puis son titre Mangez-le si vous voulez … Je l’ai vu en parler à la TV et il m’a donné envie de me le procurer. Ceci dit je n’avais pas encore eu l’occasion de le faire et je ne l’ai eu que très récemment comme vous à l’achat de 2 Pockets. Reste plus qu’à.

    Et sinon, l’homme en groupe, peut perdre facilement les pédales, c’est l’influence de masse. L’homme est capable de faire des choses qu’il ne ferait pas en temps normal juste parce qu’il y a cet effet de groupe. Flippant quand même …

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?