Les Utopiales 2011 à Nantes

illman dans Actualités, Livres le 23 décembre 2011, avec aucun commentaire
Actualités

Une partie de l’équipe de choc d’ifisDead est reparti à l’aventure à Nantes à l’occasion des Utopiales, la convention internationale de Science-Fiction qui s’est tenue du 9 au 13 novembre de cette année 2011. C’est donc LuxtExMachina et illman qui ont débarqué le vendredi au centre des congrès de Nantes qui accueillait le festival pour la onzième fois. Cette année, c’est le côté boulons du Steampunk qui était à l’honneur sur l’affiche de la convention, réalisée par Greg Broadmore.

Utopiales 2011, Festival International de Science-Fiction

Le festival des Utopiales propose bien entendu une impressionnante librairie, véritable paradis du fan de Science-Fiction dans lequel j’aurai claqué un demi-mois de salaire sans Luxt-le-raisonnable, mais surtout plusieurs salles de congrès, des expositions et un planning plutôt chargé en conférences. Principalement centrés autour des sciences et de la littérature, mais pas que, leurs thèmes étaient plutôt variés et vous pouvez d’ailleurs en retrouver des enregistrements sur ActuSF par exemple. Mais on y reviendra un peu plus tard.

De nombreux auteurs étaient au rendez-vous, pour participer aux conférences ou simplement pour dédicaces. Je suis revenu pour ma part avec une dédicace de Camille Leboulanger pour Enfin la Nuit, et ça pourra paraître idiot mais j’ai été totalement intimidé de me retrouver face à un auteur. Du coup je me suis même payé le luxe de perdre tout mes moyens devant la fatidique question de l’auteur : « Qu’est ce qui t’as plu dans le livre ?« . J’ai aussi pu rencontrer Raphaël Granier de Cassagnac, auteur de Eternity Incorporated, très sympathique qui a profité au passage pour nous glisser des anecdotes sur son livre. Juste pour info, la dédicace qu’il m’a faite détartre du pangolin sur une échelle. On a ensuite fait la queue pour rencontrer le « maître », avoir une dédicace sur La Volonté du Dragon et lui faire un compliment sur ses chaussures. On s’est même payé le luxe que nos têtes lui disent quelque chose, ça fait bien plaisir. Pour ceux du fond qui ne suivent rien, je parle de Lionel Davoust.

Exposition de Greg Broadmore aux Utopiales 2011

Au milieu de tout ça on a arpenté les allées de la convention. L’exposition La très Extraordinaire Expérience du Dr Grordbort de Greg Broadmore, créateur de l’affiche de cette année donc, mais surtout créateur du fameux studio Weta, était particulièrement impressionnante et réussie. C’était une sorte d’exposition de safari fantastique nimbé de Steampunk, absolument bluffant. Profitant du format des Utopiales, nous avons assister à diverses conférences. Pour vous donner un petit avant-goût de la chose et qui sait, vous pousser à en écouter les podcast ou à venir y assister l’année prochain, je vous en fourni des courts résumés.

Les anticipations sont elles des Uchronies ?

Première conférence de la journée avec un modérateur en manque de café flagrant et qui peine à diriger le débat. Pierre Bordage était parmi les invités, il en a d’ailleurs profité pour parlé de Ceux qui sauront, une uchronie chroniquée par votre serviteur ici même. Je suis un peu déçu de la conférence vu que le débat s’est surtout centré sur les idées et motivations qui ont amené les auteurs présents à se pencher sur le genre. (vidéo)

Histoires de la SF : les premiers maîtres

Je ne pensais pas que c’était possible dans une convention de cette envergure mais il y avait un sujet spécial pour les Trolls. Une conférence où le débat tournera sur « Qu’est ce qu’un maître ? » en littérature, suivi de « Asimov c’est naze » pour finalement atteindre un consensus autour de Heinlein. Un peu comme si des informaticiens devaient décider de quel était le meilleur OS. Voir des écrivains hausser le ton a un coté assez divertissant. (podcast)

Le succès du steampunk est il essentiellement basé sur son esthétique ?

Cette conférence a fini de confirmer que les titres n’était la que pour faire joli et ne représentait pas forcement le contenu de l’intervention. Cette conférence était très intéressante car elle parlait de l’histoire du Steampunk et abordait l’ancrage sociétale derrière, un courant profondément européen emprunt de nostalgie. On a pu avoir les points de vues d’écrivains et d’un illustrateur  sur la question. (podcast)

Conférence aux Utopiales 2011, Festival International de Science-Fiction

Conférence SF vs Histoire

L’atlantide : une  histoire fantasmée ?

Un panorama du mythe de l’Atlantide, de ses équivalents et d’autres mythes d’envergure. Riche en informations pour le novice, je ne suis pas sur qu’un auditeur averti puissent s’en passionner. On retiendra finalement une fameuse question du public qui clôtura la conférence : « Patrick Duffy dans son interprétation de l’homme de l’Atlantide n’a t’il pas tué le mythe ?« . (podcast)

Histoire et contre-histoire dans le cinéma de SF

Sans doute la conférence que j’ai préféré, les intervenants étaient particulièrement passionnés par le sujet. On aura eu droit à des analyses de différents films, trouvant des références historiques là ou on ne les attendaient pas dans le cinéma. A remarquer, les interventions de Daniel Tron, de l’université d’Angers, était pertinente et très intéressante. (podcast)

SF vs Histoire

J’ai beau avoir suivi l’intégralité de cette conférence, j’ai absolument pas compris le but ni le sujet. A vue de nez je dirais que c’était s’inspirer de l’Histoire pour faire de la SF. Le seul point notable ayant été la présence de Lionel Davoust autour de la table. Niveau citation, je retiendrai celle-ci à propos d’anticipation : « On n’est pas des projectivistes, on se trompe beaucoup moins qu’eux« . (vidéo)

Exposition aux Utopiales 2011, Festival International de Science-Fiction

Au final, je pense que ça s’est vu mais je suis totalement conquis par cette convention et rien ne saurait m’empêcher de m’y rendre encore l’année prochaine, mieux préparé et mieux équipé. Surtout qu’on a pas fait le tour complet de la chose. Les Utopiales est clairement un festival à visiter si vous aimez la Science-Fiction et que les quelques kilomètres vous menant à Nantes ne vous font pas peur. Vous pouvez retrouver pas mal d’interview grâce au travail d’ActuSF en allant par ici, c’est pas très beau mais ça marche.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?