Les Sorcières de North Hampton, tome 1 de Melissa De La Cruz

De la sorcière de série télé !

Serafina dans Critiques, Livres le 13 juillet 2014, avec 2 commentaires
Critiques

J’ai découvert la saga de Melissa de la Cruz Les Sorcières de North Hampton via son adaptation télevisée : Witches of East End. Ayant beaucoup apprécié la première saison de la série, j’avais très envie de lire le livre qui en était à l’origine. Cela tombe bien car la publication en poche commence tout juste chez Le Livre de Poche. Synopsis ?

Joanna Beauchamp et ses deux filles, Ingrid et Freya, vivent à North Hampton ou elles mènent en apparence une vie paisible. Ingrid est bibliothécaire, Freya est Barmaid et va bientôt se marier. Sauf que derrière les apparences, les trois femmes sont en réalité de puissantes sorcières capable de bien des prodiges. Sous le coup de la Restriction, elles n’ont cependant pas le droit d’utiliser leurs pouvoirs, sauf que des dangers commencent à les menacer.

Après avoir lu ce premier tome, j’ai un peu l’impression d’être face à un True Blood : un matériel de base avec un potentiel… totalement sous exploité dans les bouquins. Ce qui m’avait plu dans la série est plutôt absent du livre : nos héroïnes savent dès le début qu’elles sont des sorcières et qu’elles sont sous le coup de la Restriction. Certes, dans la série, leur découverte de leur nature est pas forcément super bien amenée, mais ça a le mérite de nous placer dans le même état d’incompréhension ou de doute qu’elles. Le coté tragique de leur malédiction n’est aussi que très peu présent.

Melissa De La Cruz

A part cela, comme elles se rappellent parfaitement leur vie et qui elles sont, on a des informations distillées par ci par la, mais il n’y a pas grand chose qui accroche le lecteur. C’est très dommage, car le potentiel pourtant est énorme. L’origine de nos sorcières et la mythologie autour d’elles est très originale, mais est aussi malheureusement très brouillonne. On ne comprend pas réellement ou l’auteur veut en venir, et on a un peu l’impression que cela escalade un peu rapidement. Peut être en sauront nous plus dans les prochains livres.

Dans le genre brouillon, il y’a aussi un crossover avec son autre série, Les Vampires de Manhattan, mais c’est cryptique pour quiconque n’ayant pas lu l’autre saga. C’est dommage, car l’idée d’avoir deux séries un peu liées, c’est interessant, mais si c’est pour que les lecteurs ne puissent comprendre ce qu’il se passe que si ils ont lu la partie vampire, ca m’a agacée.

Cependant, malgré ces défauts, le livre se lit relativement bien, les chapitres sont court, les situations faciles à comprendre, le style (et ou sa traduction) est limpide, sans trop d’effets de style. Cependant, si j’avais pas vu la série et vu le potentiel, je n’aurais sans doute pas continué la série, tellement j’ai peiné à trouver de quoi accrocher. Les personnages sont assez stéréotypés, seule Joanna est difficile à cerner et semble bien cacher son jeu. Bref c’est un bilan en demi-teinte pour un roman que j’attendais de lire avec impatience. Je suis un peu décue mais j’en attendais trop je pense. Par contre, je vous conseille la série télé.

 


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 Comments, donnez votre avis !
  • Malicia a écrit le 14 juillet 2014 à 1 h 14 min:

    Hello, petite question : est-ce que les livres spoilent la série ? Je me demande s’il est bon pour moi de les lire ;)

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 14 juillet 2014 à 12 h 24 min:

    @Malicia: Si tu as fini la s1, tu n’auras pas de spoil dans ce premier tome. On te confirme des choses qu’on ne fait que soupconner dans la série, mais pas de spoil a proprement parler.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?