Les Orphelins est le premier tome de la série Jason Wander de Robert Buettner, titrée L’Orphelin en France. C’est dans le genre Science-Fiction à tendance Space Opera qu’a commencé à s’aventurer l’auteur en 2008 chez Orbit, branche anglophone, en version originale. Ce sont les éditions Eclipse qui se chargent de nous en faire profiter en France grâce à la traduction de Carine Roulet. Commençons avec un petit tour du côté de l’histoire de ce roman.

Les Orphelins, Jason Wander Tome 1, de Robert Buettner

Jason a tout du petit délinquant, trainant de famille d’accueil en famille d’accueil, jusqu’au jour où un juge ne lui laisse plus le choix qu’entre la taule et l’armée. C’est à contrecœur qu’il rejoint l’infanterie, mais elle deviendra sa famille après que des extra-terrestres belliqueux aient commencé à bombarder la Terre avec des astéroïdes. Il est temps de porter la guerre chez l’ennemi.

Si ça vous rappelle Starship Troopers, vous avez bon car en effet ça y ressemble effectivement. Je parle du film, je ne me prononce pas sur le bouquin, je viens juste de le commencer. Mais ça vous mets dans le ton, il va y avoir de l’action, un petit peu de parties de jambes en l’air et de l’humour. Concernant ce dernier point, on ne peut que sourire à la description de la dégaine de nos extraterrestres, des sortes de créatures qui ressemblent à des bactéries géantes qui partent au combat affublées d’exosquelettes rigides.

Roman d’action oblige, ça défouraille sec, les scènes de bataille sont décrites de manière plutôt concises, sans s’attarder sur des détails qui nuiraient au rythme. Ces passages se lisent tout seul. Des petits bouts de romance se trimballent aussi, par ci par là, et c’est suffisamment discret et bien intégré dans le récit que je les ai à peine remarqués.

Ce qui peut frapper au départ c’est la minutie avec laquelle l’entrainement et la vie militaire sont décrits. D’un autre côté, quand on sait que l’auteur a été officier dans l’armée, c’est tout de suite beaucoup moins étonnant. Si vous êtes portés sur la chose militaire, ce détail devrait vous plaire. Par contre comme pour tout les autres points positifs de ce bouquin, j’en viens à regretter qu’ils soient si court.

Les Orphelins, Jason Wander Tome 1, de Robert Buettner

Couverture initiale de la V.O., avant qu'elle soit réédité avec la même illustration que la V.F.

En effet, Les Orphelins sent vraiment le tome d’introduction, Jason vient à peine de tourner la tête vers les étoiles, ça promets une suite bien sympa si elle parvient à rester dans le même ton et le même rythme.

Alors bon j’avoue ce n’est pas non plus un livre parfait. Les personnages sont plutôt stéréotypés, l’histoire est prévisible dans l’ensemble à quelques passages près. Mais pour une fois je m’en cognes, et ce n’est pas comme si on pouvait s’attendre à autre chose dans les productions actuelles. On a ici un auteur qui fait pareil que les autres, mais qui le fait un peu mieux, alors autant en profiter. Certains y ont vu un discours pro-guerre, je n’en suis pas convaincu et même si des passages sont peut être un peu limite, je pense que Robert Buettner n’amène cette situation guerrière que parce que c’est le dernier recours. Même si opposer aux humains des ennemis dont le but clair est l’anéantissement de toute vie sur Terre sans tenter d’entrer en contact est une facilité scénaristique pour en venir aux mains.

Les Orphelins, Jason Wander Tome 1, de Robert BuettnerPlace à mon petit laïus sur l’édition, les éditions Eclipse ont vraiment fait du bon boulot à mon goût, je suis particulièrement fan du marque page attaché à la couverture. Couverture de Calvin Chu bien sympa au passage, bien mieux que l’originale que je trouve assez hideuse. Et on nous épargne un 4eme de couverture qui aurait les chevilles qui dépassent et ça, ça fait plaisir.

Une très bonne surprise pour ma part. J’ai tellement aimé que je compte continuer la série. Si vous aimez les romans d’action et de Science Fiction, Les Orphelins est fait pour vous. Vivement la suite, Le destin de l’Orphelin, d’ores et déjà prévu aux éditions Eclipse. J’espère vous avoir donné envie de le lire parce que c’est toujours difficile d’écrire une critique sur un bouquin qui nous a conquis.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • Pas encore de commentaire.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?