Les Orphelins du Royaume est une des dernières sorties des éditions Castelmore. Premier tome de la série Grisha de Leigh Bardugo, ce roman de Fantasy plutôt axé jeunesse et à la croisé du Young Adult a eu un certain succès lors de sa sortie en langue anglaise sur les blogs. J’étais donc assez curieuse, surtout que ça faisait un moment que je n’avais pas lu de romans du genre. Et encore moins de Fantasy Jeunesse. Le roman est illustré par une jolie couverture de Noëmie Chevalier. Synopsis ?

Grisha de Leigh Bardugo

Le royaume de la Ravka est victime de la nappe noire, un brouillard dense qui a tout détruit sur son passage. Il est possible de le traverser, accompagné des magiciens du royaumes, les Grisha. Alina est une orpheline, jeune apprentie cartographe qui les accompagne lors d’une traversée. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu et qu’en voulant sauver son ami, elle révèle elle aussi des pouvoirs.

Une orpheline, des pouvoirs, une malédiction. Qui a dit cliché ? Bon, ok, ça l’est, carrément, car on se doute dès le synopsis que Alina va sauver le monde ou peu s’en faut. J’en sais rien, mais ça semble prévisible. Cependant, ça a le mérite d’annoncer tout de suite la couleur. C’est bon, on sait dans quel type d’histoire on est dès la page 50. Il faut l’accepter et faire avec. Pour une histoire de « fille-à-pouvoir-qui-va-sauver-le-monde » , il faut dire que Grisha est plutôt pas mal dans son genre.

Leigh Bardugo

Leigh Bardugo

Le monde est un monde moyenâgeux, assez rustre, et étonnamment très inspiré par la Russie. Bon nombre de mots employés sont russes (Caporalski par exemple, ou Kefta qui semble être un vêtement et non un repas chez le kebab du coin). C’est un peu déroutant, surtout que ne connaissant pas cette langue, j’ai eu un peu de mal parfois à imaginer ce que l’auteur voulais dire (le fameux Kefta notamment). Cependant, l’auteur arrive rapidement à mettre en place un univers qu’on arrive à visualiser, le château des Grisha, la fête, le cerf légendaire, etc.

Alina aurait presque tout d’une Mary-Sue, orpheline, avec des supers pouvoirs qu’elle ne contrôle pas, mais elle se révèle plutôt attachante, et ses réactions sont assez crédibles. Enfin, la plupart car à certains moments clés il ne suffira que de deux ou trois phrases pour la convaincre d’un truc méga important, un peu facile. Bref, sans être un personnage aussi fort qu’une Lyra par exemple, elle est attachante et agréable.

Grisha de Leigh BardugoL’histoire de ce premier tome se déroule sans temps mort, on comprend vite, et cela se lit très bien. Bref, c’est un très bon livre jeunesse là dessus, mais qui a le mérite de ne pas être trop naïf. Alina est assez réaliste et bon nombre de passages sont désenchantés. On n’échappera pas au trio amoureux, mais il est plutôt bien géré. Bref, j’ai aussi pris plaisir à le lire, malgré le fait que je ne sois plus vraiment dans la cible. Certains moments sont particulièrement forts et bien menés, particulièrement dans la deuxième partie du livre. J’ai vraiment dévoré la fin.

Sans être le roman du siècle, j’ai bien aimé la lecture de ce premier tome de Grisha. La série de Leigh Bardugo semble être une série jeunesse tout a fait respectable, et qui permet de passer un bon moment. On retrouve évidemment bon nombres d’éléments déjà vus, vus et revus dans le genre, mais on ne sombre pas dans la caricature. Bref, je lirais la suite avec grand plaisir !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?