Les larmes de Kémi, Sennefer Tome 1, de Cédric Chaillol

Enfin, l'histoire en Egypte que je voulais lire

illman dans Critiques, Livres le 20 décembre 2013, avec 1 commentaire
Critiques

Les larmes de Kémi est le premier roman de Cédric Chaillol et la première pierre d’une série qui va nous emmener dans l’Égypte des pharaons. Le roman est publié chez Matagot, sans doute plus connu pour ses jeux de société et ses jeux de rôles. La couverture représentant une sorte de gros vilain Anubis est de Pascal Quidault et on trouvera diverses illustrations intérieures de Dimitri Bielak et de Emile Denis pour agrémenter les chapitres. Il est temps de parler du synopsis de ce bouquin de quelques 300 pages.

Les larmes de Kémi, Sennefer Tome 1, de Cédric Chaillol

Sennefer est un scribe, Sennefer s’est fait coller au placard par ses supérieurs mais compte bien leur prouver qu’ils ont tort en étant le plus professionnel possible à son nouveau poste aux services fluviales. Mais son côté tatillon finira par l’entraîner, lui et son fidèle ami Pahy, dans les méandres d’une affaire qui le dépasse largement. Entre enquête, complots et rébellion, s’en sortir indemne ne sera pas une mince affaire.

Je vais m’appesantir un peu plus sur l’histoire, mais d’abord une déclaration. M. l’auteur, le prologue craint à mort et m’a laissé augurer du pire pour la suite, genre un Christian Jacq au rabais, alors que pourtant le reste du roman détartre du pangolin sur une échelle. Pourquoi tant de haine ? Bref. On apprécie que l’auteur ne parte pas dans un classique trip « oulalala, le grouillot que je suis rencontre pharaon qui me confie La mission du siècle » comme j’en ai beaucoup trop lu. On suit l’enquête de manière lisible et on peut commencer à coller quelques morceaux sans qu’on nous tienne la main. Le dernier chapitre du bouquin quant à lui justifie pour moi l’achat de la suite par un cliffhanger d’une nature que je rêvais de voir dans un roman qui se passe en Égypte ancienne et en désamorçant dès le départ des clichés tenaces.

Sennefer est une véritable tête à claques, l’archétype du mec que tu détestes, le genre fonctionnaire qui va t’envoyer bouler parce qu’il y a une rature sur ton formulaire et qui te renverra chez ta maman la deuxième fois parce que, finalement, ce n’est pas le bon formulaire. Rarement « héros » de roman ne m’aura été aussi antipathique en début de récit, heureusement il va évoluer dans le bon sens mais à mon avis cette progression dans le caractère du personnage, même si elle est justifiée par les événements qui lui arrivent, est trop rapide. C’est à peu près l’un des rares points noir du roman. Son compagnon de route, Pahy, est tout son contraire, jovial, sociable et conciliant et c’est bien heureux car cette contrepartie permet au lecteur de tenir. La menace dès qu’elle commence à être palpable met en scène des antagonistes assez anonymes qui mettent bien la pression et apparaît lorsqu’elle est justifié par le déroulement de l’enquête.

Les larmes de Kémi, Sennefer Tome 1, de Cédric ChaillolCédric Chaillol suit un rythme un peu diesel, ça met un peu de temps à démarrer mais une fois que c’est lancé, on ne s’arrête plus. Le début est donc assez laborieux pour finalement aboutir à un enchaînement fluide de l’action jusqu’à son dénouement finale. On échappe aux descriptions de rites et autres joyeusetés égyptiennes qui ralentiraient le récit pour rien et dont certaines personnes sont si fans. L’action est belle est bien présente et la tension des combats est palpable, la mortalité n’en semble que plus proche.

Une trentaine de pages d’annexes concernant l’Égypte et l’univers du roman clôture le livre ouvrant à la compréhension populaire quelques passages pas forcément clair pour le néophyte de l’Égypte ancienne.

Vous l’aurez compris, en dehors de l’accroche du prologue foiré à mon goût, j’ai beaucoup aimé ce premier roman. Les lames de Kémi est un bon premier tome et je n’hésiterais tout simplement pas à me procurer la suite car l’auteur a réussi à me donner faim de suite.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • carmen a écrit le 8 mai 2014 à 15 h 30 min:

    bonjour mrs mme,
    j’aimerais avoir l’adresse.de cedric chaillol svp est ce que c’est possible??merc

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?