Les enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel

Serafina dans Critiques, Livres le 25 octobre 2009, avec 5 commentaires
Critiques

Les enchantements d’Ambremer est un roman français de Fantasy paru en 2004. Il est signé Pierre Pevel, dont dabYo vous avait déjà parlé dans sa critique des Ombres de Wielstadt qui s’est révélée être une bonne surprise. C’est ainsi qu’en voyant ce livre, sa jolie couverture et son résumé aux accents Steampunk, on n’a pas hésité bien longtemps.

Les Enchantements d'Ambremer de Pierre Pevel

En effet, nous voici dans le paris des années 1900, la Belle Époque. Le métro vient d’apparaitre, la Tour Eiffel aussi, et les femmes portent encore la Crinoline. Sauf que la Tour Eiffel est en bois, qu’elle scintille, que certaines femmes sont des fées ou des sorcières, et qu’accessoirement, un métro relie Paris à l’Outremonde, le monde de la magie. Ici les créatures surnaturelles (gnomes, fées, mais aussi licornes, sorciers, etc) sont pleinement acceptés par l’opinion publique et ont même pignon sur rue. C’est dans ce contexte que nous rencontrons notre héros Griffont (je ne vous citerais pas son nom complet car c’est trop long) qui va se trouver mêlé à une série de meurtres bien étranges.

Les Enchantements d'Ambremer de Pierre PevelIl s’agit donc d’une sorte d’Uchronie, qui pourrait être rapprochée du Steampunk de par son placement historique. Ces deux qualificatifs le rangeraient donc dans la Science-Fiction de droit, mais en plus c’est bourré de Fantasy, donc on dira que c’est de la Science Fantasy. A noter aussi que c’est un livre sans prétention, qui ne prétend pas être engagé ou vous apprendre à réflechir sur le monde. Non, c’est une lecture de détente, et ce n’est pas forcément un mauvais point. C’était aussi le cas pour Les Ombres de Wielstadt.

Il faut le dire, le point fort, c’est l’univers, à la fois historique et fantastique. En effet le pari était risqué, mais il est relevé haut la main. Le paris de la Belle Epoque est parfaitement retranscrit et on se plonge avec plaisir dans cette période, tout comme on se plongerait dans un Arsene Lupin. En plus c’est en France, donc c’est plus simple et on retrouve avec plaisir des lieux importants de notre belle capitale. Cependant, en plus de cela, on évite les stéréotypes de la Fantasy. Contrairement Frankia de Marcastel, les personnages ne sont pas stéréotypés, les fées ne sont pas toutes gentilles et mièvres, la magie est bien amenée, bref, on passe loin des sentiers déjà battus. L’acceptation des créatures surnaturelle semble somme toute assez naturelle et bien amenée. A noter aussi qu’on croisera aussi des personnages réels tels que Lord Dunsany ou Melies.

Les Enchantements d'Ambremer de Pierre Pevel En plus de cela le style de l’auteur est réellement agréable, allègre et proche du lecteur, la lecture est légère et enjouée. On suit très bien et il n’y a pas besoin de beaucoup de temps pour rentrer dans le roman. Les personnages sont hauts en couleurs, tout en étant suffisamment nuancés. On suit avec plaisir Griffont et ses acolytes (ou même ses ennemis) dans cette ambiance si particulière.  Bon malheureusement, l’histoire est traitée de manière un peu superficielle, le livre n’étant réellement pas gros. 300 pages à tout casser, pour nous introduire le monde, pour nous amener une enquête et pour la résoudre, c’était peut être un peu juste. Mais qu’importe de toute manière l’histoire ce n’est réellement pas le plus important, contrairement aux personnages et au monde.

L’immersion est réussie, et on reste un peu sur notre faim lorsqu’on arrive aux dernières pages. Heureusement, il y a un deuxième tome, qui apparemment se lit de manière totalement indépendante. On est du coup très proche du principe de la Bit-Lit : tomes indépendants, fantasy urbaine, mais sans le coté dégoulinant. Il y a un peu d’amour, mais sans plus, c’est vraiment survolé, et pas du tout primordial. A lire pour passer un bon moment, ou pour découvrir un univers fascinant.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
5 commentaires, donnez votre avis !
  • SBM a écrit le 26 octobre 2009 à 0 h 36 min:

    J’ai trouvé ce livre très très mauvais, pourtant, j’avais aimé sa série précédente…

    RépondreRépondre
  • Pauline a écrit le 26 octobre 2009 à 18 h 38 min:

    Deuxième jour que je croise Pevel ! Sûrement un signe! Je note !

    RépondreRépondre
  • Mandrag' a écrit le 26 octobre 2009 à 19 h 38 min:

    ta critique me donne très envi de le lire… et si il a été fait dans le but de distraire, c’est surement un plus =)

    RépondreRépondre
  • Olya a écrit le 1 novembre 2009 à 21 h 53 min:

    Je suis pressée de le lire, mais il attend sagement sur ma bibliothèque. Quand j’étais allée aux Imaginales, j’avais assisté à une conférence où était Pierre Pevel, et il était vraiment sympathique. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je voulais lire un de ses bouquins pour voir ce que ça donne.

    RépondreRépondre
  • Jess a écrit le 29 janvier 2010 à 13 h 34 min:

    J’ai beaucoup aimé ce premier tome. J’ai trouvé que l’auteur ne mettait pas assez en avant l’OutreMonde que j’aurais bien aimé découvrir plus en détails. Peut-être dans le tome 2 !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?