Je n’aime pas aller voir un film inspiré d’un livre quand je n’ai pas lu le livre. C’est pour cela que je me suis retrouvée à emmener L’Embrasement, le tome 2 des Hunger Games en numérique avec moi à Londres. Je n’avais réellement pas apprécié le premier tome que j’avais trouvé trop léger et facile, mais voilà, comme on avait plutôt bien apprécié le film je comptais aller voir la suite au cinéma. Synopsis ? (garanti sans spoil du tome 1 !)

Hunger Games Tome 2 de Suzanne Collins

Après les événements du premier tome et les Hunger Games, la vie à Panem reprend son cours, et les gagnants font le tour des districts en attendant la nouvelle édition des Jeux. Cette année, c’est les 75ème, une édition surprise est prévue, avec un changement dans les règles qui risque de ne pas plaire à tout le monde.

Si le premier tome était totalement centré sur le district de Katniss, ici, on commence réellement à découvrir le monde de Panem et les 12 districts. C’est comme si, finalement, Collins construisait son monde. Cela rattrape donc un des détails que j’avais reproché au premier tome : celui d’avoir un monde absolument pas creusé. Là on se rapproche réellement d’une œuvre à la Vent de Feu, avec des districts qui ont leur propres caractéristiques et propres réactions. Ce point avait déjà été annoncé dans le film d’ailleurs.

En plus de ce développement du monde, on assiste à un développement politique : tout le monde n’est pas si obéissant, et Panem cache bien des choses. L’embrasement est vraiment plus fouillé, plus détaillé et donne bien plus matière à réfléchir que le tome 1. L’histoire dépasse les simples Hunger Games, et le terme d’embrasement est judicieusement choisi.

Hunger Games Tome 2 de Suzanne CollinsL’histoire en elle même m’a parue mieux construite, avec  beaucoup moins de pirouettes scénaristiques pour faire passer des issues improbables. Du coup, cela se lit très bien, et avec plaisir. D’autant plus que le livre n’est pas exempt d’humour, notamment avec l’excellent mentor du 12ème district qui est savoureux dans le rôle typique des personnages chaotiques bons que la fangrill ne peut qu’aimer. Une sorte de poivrot au bon cœur et aux bonnes reparties, c’est définitivement mon personnage préféré.

Le livre se clôt sur un gros cliffhanger, là où le premier avait une réelle fin. Là encore, c’est un schéma très classique de trilogie, mais j’ai envie de lire le trois, et ce coup-ci je pense que je ne vais pas attendre la sortie du film.

Au final, malgré un premier tome laborieux, les Hunger Games montrent ici qu’ils ont le potentiel pour être une très bonne série jeunesse. Sans être au niveau d’autres oeuvres comme Uglies ou encore A La Croisée des Mondes, c’est une lecture divertissante, assez intelligente, et qui semble se bonifier. Esperont que le tome 3 suive cette voie !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 Comments, donnez votre avis !
  • Stéphanie a écrit le 9 janvier 2014 à 16 h 57 min:

    Moi j’avais beaucoup aimé le premier tome mais les suivant ne m’ont pas du tout plus. Pour toi c’est le contraire, mais je dois dire que le 3 est le pire de tous pour moi

    RépondreRépondre
  • Laure a écrit le 27 janvier 2014 à 18 h 43 min:

    Je suis tout à fait d’accord avec toi,Seraphina, l’histoire évolue bien dans ce tome. On a moins l’impression d’être dans « le petit monde de Katniss ».
    @Stéphanie. Me ferais-je trucider si je te disais que le trois est mon préféré parce qu’il est beaucoup plus centré sur l’univers dans lequel nos héros évolue?

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?