Légende de David Gemmell

dabYo dans Critiques, Livres le 17 octobre 2008, avec 36 commentaires
Critiques

David Gemmell a fait parti des auteurs fer de lance des éditions Bragelonne, et c’est son premier livre, Légende, qui a permis à la maison d’édition de percer dans le monde de la Fantasy. C’est ce même titre qui est réutilisé, huit ans plus tard, pour lancer Milady, leur nouveau label, en édition de poche cette fois. C’est comme cela qu’il est arrivé entre mes mains, plein de promesses. Synosis de ce premier volume de la saga Drenaï.

Legende David GemmellLes peuples Nadir et Drenaï vivaient jusqu’à lors en paix. Celle ci était en fait plus que virtuelle, les Nadirs n’étaient que des tributs en perpétuelle guerre civile. Malheureusement, un grand chef, Ulric, a réussi l’impossible: rassembler tous les hommes de ce peuple guerrier sous une même bannière, et après avoir conquérit la plupart de ses voisins limitrophes, il ne reste plus que les terres Drenaï à envahir. Seulement pour cela, il doit passer par Dros Delnoch, une forteresse imprenable protégée par plus de six remparts. S’annonce alors une bataille désespérée pour les Drenaïs, opposant moins de dix milles de leurs hommes aux cinq cents milles que compte l’armée d’Ulric.

Véritable remake de Fort Alamo, Légende est donc avant tout une aventure humaine, avec des messages forts, de l’héroïsme, du courage et des moments prenant en haleine, ne vous laissant à aucun moment décroché de l’histoire. Pour couronner le tout, nous avons droit à un héros au charisme invraisemblable, Druss, dont la Hache n’a jamais fait défaut au pays et dont les aventures sont palpitantes.

Non, en fait, ça c’est ce que vous pouvez lire sur la majorité des critiques que j’ai pu voir sur Internet. Car oui, j’ai trouvé ce livre ennuyeux, plat, et nul. Mais nul, je vous dis pas comment ! Alors je me suis demandé si j’étais le seul, et je me demande toujours comment un tel titre a pu lancé une collection si populaire aujourd’hui.

Je le reconnais volontiers, Gemmell a un style d’écriture très plaisant à lire. Les phrases sont bien faites, malgré les répétitions du nom des héros, et elles ne sont pas pompeuses. Bref, le tout se lit donc agréablement et facilement, l’idéal pour un bon livre. Sauf que cela ne suffit pas. En choisissant une trame qui ne laisse que peu de rebondissement, puisqu’on sait dès les premières pages que le Fort tiendra, Gemmell se doit de rendre ses personnages attachants, et les événements prenants. Malheureusement, il échoue à ces deux défis. Nous avons droit à une plétore d’individu, qui seront tour à tour le centre de la narration.

Legende David Gemmell

Cependant, de toute ma lecture, je ne me suis attaché à aucun d’entre eux, même pas à Druss, qui est sans doute le personnage le plus mis en avant. Et qui est surtout le personnage le plus bateau et le moins intéressant. Tout lui réussi, et bien qu’il ait dépassé la soixantaine, et qu’il ne peut supposément se battre que deux jours sur trois, il tiendra six semaines de combat sur les murs. Réaliste isn’t it ? Bref, nos héros ne font que traverser des passages supposément périlleux, des dilemmes impossibles, mais vu qu’ils s’en sortent toujours de la même manière, et toujours d’une façon plus tirée par les cheveux que la précédente, on ne craint jamais pour eux. C’est la même chose pour tous les pseudos événements du livre. Le puit est empoisonné ? Pas d’inquiétude, à la dernière minute l’un de nos héros à mille kilomètres de la scène pensera à avertir Druss qu’il ne faut pas y boire. Par la pensée bien sûr hein.

Et c’est d’ailleurs bien dommage, puisqu’il y a quand même ici les bases d’une bonne histoire. L’auteur ne cassera pas son habitude jusqu’à la fin, où la bataille finale se fini sur une sorte de coup débile, et prévisible au plus haut point. Alors quand on lit cinq cents pages avec pour grande énigme « mais comment vont ils s’en sortir ? », cela en est d’autant plus déprimant. Surtout lorsqu’on se répète inlassablement pendant tout le livre que non, la fin ne pourra pas être aussi grosse.

L’autre très mauvais point, pire encore je dirai, sont les deux cents dernières pages: un redit interminable d’événements qui se sont déjà passés il y a moins de cinq pages. On va lire une bonne centaine de fois comment le héros H est trop fort à l’épée, comment il tue avec dextérité tous ses ennemis, sauf si il n’a pas de chance et qu’il meurt en une demi phrase. Chaque fois, la journée était trop horrible et affreuse, et à chaque fois on recommence le lendemain sans aucun événement intéressant. Et ce pendant grosso modo deux mois de temps réel dans le livre. Bien entendu, les héros, au rythme d’une lance prise dans le flan par jour, n’ont aucun problème à se relever chaque matin pour aller se battre. Vous avez parlé de réalisme ? Mais non, voyons, ils sont justes héroïques !

Druss la Légende

Les rares fois où l’on n’a pas droit à cette redite, c’est pour en faire une autre, sur le passé darkinou de nos héros, où sur combien ils ont compris le sens de la vie en se battant. Les héros de Légende, c’est un peu le club des passés difficiles à oublier. Entre Brad qui a tué son père et son frère par accident mais qui s’en veut trop et qui a abandonné sa place de prince, Pit qui a failli mourir des mains de son propre père, Roi d’une contrée lointaine, et Jules qui a tué son canard dans son bain par accident, les passés sombres ne manquent pas. Mention spéciale à une femme dont la mère s’est faite tuée par des brigands et qui a pour habitude de coucher avec des hommes pour les tuer pendant la nuit. C’est super triste, surtout quand on l’apprend une page avant qu’elle meurt. Bref, après qu’on ait appris ce passé douloureux, généralement alors qu’ils regardent au loin sur les remparts et qu’ils ne veulent surtout parler à personne, mais qu’ils vont quand même le faire, s’ils ne meurent pas le lendemain, ils constatent combien la vie est trop bien et qu’il aimerait être tout sauf sur ce rempart. Ils pourraient partir, puisque la désertion n’y est pas réprimandée, mais bien entendu, ils ne partent pas par honneur ou un truc du genre. Car oui tout homme a des principes qu’il outre passe qu’en de rares occasions blablabla. C’est la morale de la fin je crois ça.

Le deuxième type de pause est lorsque l’auteur décide d’introduire un nouveau personnage. En général, il meurt là aussi dans le prochain chapitre d’une façon totalement anonyme. Cela marche de la même façon pour les traîtres, dont les manigances sont généralement déjouées juste après avoir été commencées. Et par l’esprit s’il vous plait. Un exemple ? Bob le boulanger qui refuse de partir avec sa femme et son enfant, et on le revoit deux pages plus tard pour dire qu’il est mort.

Bref, je n’ai pas du tout aimé ce livre, et j’ai beau chercher, hormis le début, aucun moment ne restera dans ma mémoire. Je le déconseille donc forcement, même si on vous l’offre. C’est marrant parce que Tribulations d’un Mage en Aurient m’a beaucoup fait penser à ce titre, sachant que Pratchett fait souvent la parodie d’une œuvre déjà existante… Et bizarrement, ce Disque Monde est mon préféré.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
36 commentaires, donnez votre avis !
  • Céline C. a écrit le 18 octobre 2008 à 21 h 47 min:

    Bon, j’avoue je me suis faite avoir par le début. Je pensais que c’était génial tout ça. Bien joué ! XD

    Très chouette chronique en tout cas, c’est rare de voir un avis (en l’occurence négatif) aussi bien documenté…
    Je connais cet auteur uniquement de nom, et la j’avoue que ça donne pas spécialement envie.. Y’en a quand même qui sont bien au moins?

    J’vais aller parcourir le reste du blog maintenant !

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 19 octobre 2008 à 10 h 47 min:

    Céline > je n’en ai pas la moindre idée. J’ai pu parler à un camarade de classe et lui a apparement adoré ce livre… Alors je comprends, je suis peut être trop critique.

    Sinon, on a Waylander de lui aussi, qui fait parti des gros titres donc ça sera sans doute ma prochaine lecture ^^

    RépondreRépondre
  • kakasha a écrit le 24 octobre 2008 à 10 h 24 min:

    AhAhAh tu as lu son pire livre là XD
    J’ai tout lu de Gemmell [mon auteur préféré] et franchement c’est l’un des pire que j’ai lu =x

    Le problème de Gemmell, tu l’as bien défini, tout est clair comme de l’eau de roche avec lui, aucune originalité mais bon si tu devais en relire un je te dirigerai plutôt vers les « one shot » du type Renégats ou Dark Moon =x

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 28 octobre 2008 à 11 h 40 min:

    kakasha > c’est noté, je vais lire Waylander alors ;)

    RépondreRépondre
  • Céline C. a écrit le 1 novembre 2008 à 14 h 47 min:

    Ah ben je note aussi alors !!

    RépondreRépondre
  • tigerkent a écrit le 17 novembre 2009 à 23 h 27 min:

    Je trouve ta chronique intéressante :
    Il y a en effet beaucoup d’imperfections que tu décris très bien, ça oui !
    Malgré cela,moi je au trouvé « Légende » génial, autant au niveau des dialogues que de la narration, que de l’histoire tout court.
    Je ne comprend pas ta critiques des personnages, a part pour tout leur passé un peu similaire comme tu le dis, ils ont des caractéristiques évidentes de « personnages types »(que l’on retrouvent dans presque tout les livres de SF) mais que Gemmel a bien adapté.
    Et je me demande aussi comment tu peut aimer l’héroic fantasy en général car tout ce que tu critique fait partie des fondements de ce genre.

    RépondreRépondre
  • Seraf' a écrit le 18 novembre 2009 à 11 h 50 min:

    Tout d’abord, Legende n’est pas un livre de SF et heureusement.
    Si aimer l’héroic fantasy c’est aimer des histoires toutes construites sur le meme modele, sans aucune originalité.. Oui il y a des fondements, mais il faut aussi savoir ce les approprier et aller au dela. L’homme Rune par exemple reussit tres bien, avec des personnages fouillés et une bonne exploitation des bases.

    RépondreRépondre
  • tigerkent a écrit le 18 novembre 2009 à 23 h 33 min:

    Au tant pour moi pour le premier point. (mon erreur vient du fait qu’il a reçu le prix tour Eiffel qui est un prix de littérature de SF)
    Mais il faut savoir que Légende est le premier livre de david Gemmel datant de 1984, il est alors évident qu’il n’est pas parfait, et pourtant il a recu le prix tour Eiffel 2002..
    Mais comparer l’homme rune, qui est très récent, à un livre de 1984, sa me parait un peu facile..
    Sinon: « Oui il y a des fondements, mais il faut aussi savoir ce les approprier et aller au delà » je ne pourrais être plus d’accord !

    RépondreRépondre
  • Schrou a écrit le 7 décembre 2009 à 5 h 45 min:

    Il y a des écrivains géniaux qui font un super bouquin du premier coup… et d’autres qui doivent se faire la main! Je crois que sur ce coup là, on ne peut pas en vouloir à David Gemmel d’avoir écrit un livre moyen. Comme Kakasha, il fait partit de mes auteurs préférés, car son style se bonifie avec l’âge! Perso je te conseille Waylander(que tu dois avoir lu mnt) et La Quête des héros perdus. Pour finir, je dirais que D. Gemmel est le seul auteur pour qui j’ai eu un pincement au coeur en apprennant sa mort… (été 2006)
    Suc ce, bonne lecture a tous

    RépondreRépondre
  • Schrou a écrit le 7 décembre 2009 à 5 h 48 min:

    oh j’ai oublié « L’étoile du matin » dans mes recommandations!

    RépondreRépondre
  • Nateag a écrit le 14 janvier 2010 à 22 h 23 min:

    Personnelement, j’ai adoré Légende, c’est simple et clair, faut pas chercher midi à 14h avec ce livre mais je pense que tu dois pas trop aimer le fantasy, si tu as déjà du mal à accepter la séparation corps-âme ou le côté « magie » du livre!
    Et avant de critiquer ce livre comme tu le fais je pense que tu devrais p-t lire les livres que Gemmel a écrit après mais qui arrivent avant cette histoire comme « Marche Mort »,… qui développe l’histoire des héros!
    Et ceci dit en passant, quand on connait Gemmel un petit peu, on peut pas être sur que le fort tiendra, vu qu’il est pas vraiment adepte des fin où ils vécurent heureux et eurent plein d’enfants car si on regarde sur Légende les seuls a s’en tirer plutot bien a la fin sont Rek, Virae et Orrin les autres se font soit charcuter ou se ferront charcuter!^^

    RépondreRépondre
  • drattoc a écrit le 15 janvier 2010 à 2 h 21 min:

    C’est un tres bon livre. Je l’ai lu d’une traite en commencant a 22h et en finissant 4h plus tard….

    Ce n’est pas un classique mais cela se devore. J’appelle cela du roman de gare et il est plutot excellent dans son genre. C’est un de ceux que je conseille car il est facile et prenant.

    Sinon lancez vous dans la lecture des trois tomes de Pullman les royaumes du nord, le mirroir d’ambre, … là c’est un chef d’oeuvre. L’adaptation cinématographique est bonne mais ne rend pas hommage aux livres.

    RépondreRépondre
  • drattoc a écrit le 15 janvier 2010 à 2 h 22 min:

    DE Gemmell il faut lire le cycle sur la grece (cf le lion de macedoine)

    RépondreRépondre
  • Ryuuchan a écrit le 4 avril 2010 à 12 h 07 min:

    Gneuheuheu… Je cherchais sur le net des critiques qui n’encensent pas Gemmell (oui, je suis une sadique à mes heures perdues XD). Nan, parce que je me suis dit l’autre jour que j’en avait marre de voir tant de bonnes critiques alors que, à mon avis, ses ouvrages ne les méritent vraiment pas.

    Et là sur quoi je tombe ? Ta chro. Je ne savais même pas que tu en avais fait une là-dessus. Et pour tout te dire, je suis d’accord avec chacun de tes points. Sauf peut-être pour l’écriture, que j’ai trouvée toute banale elle aussi. sans compter les fautes de l’édition Milady :/ Et alors le truc qui me fait trop rire : l’ouvrage est comparé à la bataille des Thermopyles, quand j’ai lu ça je sais plus où j’ai cru m’étrangler. Bref.

    Alors par contre juste un conseil : je ne te recommande vraiment pas Waylander (oui alors moi, cruche que je suis, on me dit que c’est bien, je fonce, du coup quand j’ai vu Légende et Way en poche, j’ai acheté les deux =_=). C’est un poil mieux que Légende (sur l’échelle des bouses j’entends :p), mais tu y retrouves grosso modo les mêmes défauts que tu as soulevés.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 4 avril 2010 à 14 h 14 min:

    @Ryuuchan: Ca t’apprendras à pas chercher ici avant de chercher ailleurs pour une chronique négative :D

    J’ai malheureusement déjà Waylander :D Je le lierai sans doute un jour oui :(

    Concernant l’écriture il me semble que c’est direct et simple non ? Il me semble pas l’avoir encensé, juste dit que c’était ce que nécessitait un bon livre;.. Enfin j’ai aps souvenir l’avoir spécialement appréciée ^^

    RépondreRépondre
  • Ryuuchan a écrit le 5 avril 2010 à 10 h 46 min:

    C’était par rapport au style que tu trouvais plaisant à lire (en même temps je me suis tellement faite chier que j’en était rendue à chercher les fautes d’orthographe XD).

    Bah, j’ai retenu. Mais maintenant je suis régulièrement votre blog et ses parutions, donc si jamais tu réincendies Gemmell, je serais là :D (ouais, t’es dans le même cas que moi pour Valdemar : j’ai pas aimé et j’ai eu le malheur d’en acheter plusieurs, donc je vais les lire =_=). En même temps, connaissant maintenant un peu vos goût, je ne pensais pas trouver du Gemmell ici ;p

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 5 avril 2010 à 11 h 47 min:

    @Ryuuchan: ah oui des fautes y’en a eu pas mal :o enfin j’ai surement du trouver son style agréable parce que y’avait pas grand chose d’autre XD tu sais faut toujours trouver des points positifs ! :D

    En effet c’est vrai qu’on lit pas du Gemmel en temps normal >.> Faut bien faire des erreurs x)

    RépondreRépondre
  • Faerine a écrit le 28 avril 2010 à 17 h 06 min:

    On aime ou on aime pas, moi personnellement j’ai aimé. C’est simple, direct.
    C’est pas original, mais voilà, c’est correct.
    Je l’ai lu plusieurs fois ( eh oui ^^ ), juste pour des passages que je trouve beau, les passages durent une page, mais je me retape le bouquin.
    De plus dire que c’est prévisible, je ne suis pas d’accord, Gemmel aime que ses personnages meurent, c’est ce qui fait son charme.
    Légende c’est surtout la pierre à l’édifice du cycle drenaï, dont j’ai beaucoup de tome.

    Fin bref, c’est ton avis, j’ai le mien, ils diffèrent, c’est pas un drame.

    C’est le seul livre d’héroic fantasy que ma mère ai lu, elle a aimé. Comme quoi, ça respect le genre, sans être extraordinaire.

    Waylander est pas mal. Mon préféré de lui est renégats, un bon bouquin, où il faut pas trop s’attacher aux personnages sinon on va être déçus ( ils meurent presque tous ).

    Cordialement,
    Faerine

    RépondreRépondre
  • morrandir a écrit le 23 juillet 2010 à 23 h 49 min:

    ohhhhhhhhhhhhhh!! Eh bien mes amis que de critiques…..
    Mais un peu de retenue tout de même…. parler des oeuvres de Gemmel (comme de tout auteur) en termes de « bouses » est un manque total de respect.
    Pour dire que c’est une « bouse » essais de faire mieux.

    Tu peux dire que tu n’aimes pas certes et personne ne t’en voudra mais il ne faut tout de meme pas oublier le travail de l’auteur qui est d’ailleur colossal.

    Comme tout un chacun, il y a des points forts et des points faibles cela etant Gemmel reste un pilier dans son domaine. Mais quand vous faites une critque tentez de rester partiaux non de dieux!!! Vous critiquez pour critiquer la… Enfin bref.

    Bonnes lectures à tous et au plaisir de ne pas vous relire!

    RépondreRépondre
  • Bartimeus a écrit le 25 juillet 2010 à 13 h 30 min:

    Hé, y’a toujours un commentaire comme celui-là…
    Donc, tu crois que pour critiquer un livre, il faut être capable d’écrire mieux ? C’est fou quand même de pouvoir penser ça…Un écrivain écrit pour des lecteurs, les lecteurs sont juges de la qualité du livre et donnent leur avis en conséquence. Si l’image qui leur vient est une bouse après la lecture, ça n’engage que leur avis, d’autres pensent le contraire, tant mieux.
    Gemmel un pilier dans son domaine ? Ca dépend pour qui, si tu as lu exclusivement du Gemmel en Fantasy, alors oui, il est pour toi un pilier de ta culture Fantasy. Mais dire que Gemmel est un pilier de la Fantasy, c’est comme si on disait que Paolini est un pilier de la Fantasy, c’est parce qu’on ne se rend pas compte de combien cet univers est vaste ert qu’on ne lit que les coups de marketing des grosses maisons d’édition comme Bragelonne ou Milady (et j’ai pas pris ces maisons d’édition parce qu’elles éditaient beaucoup de Gemmel :D).
    Tu es sur un blog, tu auras forcément des avis subjectifs, si ce n’est pas ce que tu cherches, sors des blogs.
    De toute façon, j’imagine que pour toi, un avis partial est un avis qui concorde avec le tien, parce que tu es vérité absolue.

    RépondreRépondre
  • morrandir a écrit le 11 septembre 2010 à 0 h 27 min:

    Pour repondre avec du retard à ce sujet :
    Non un avis partial n’a pas besoin de concorder avec le mien, mes gouts n’engagent que moi mais je ne dirais jamais d’une oeuvre quelle qu’elle soit que c’est une bouse ou autre commentaire degradant…… Juste question de respect.

    Ensuite je ne cherche rien dans les blogs, que je frequente peu, je suis tombé sur ce post pas hasard et y suis revenu en voyant mon pseudo sur google… pour voir ton post qui me fait doucement rire… Je ne saurais dire qui de nous deux se prend pour la verité absolue, surtout à ta facon de juger une personne que tu n’as jamais cotoyée..

    Pour en revenir au sujet il suffit de lire un livre de Gemmell pour se faire une idée, au lieu de se laisser influencer par les avis des autres lecteurs, que ce soit en bien ou en mal.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 11 septembre 2010 à 7 h 59 min:

    Morrandir > je dois être aveugle, mais je ne vois pas où j’ai utilisé le mot « bouse » dans cette critique, qui même un an après reste je trouve très argumentée.

    J’ai parlé de « mauvais livre » mais il faut être point exigeant pour ne pas voir Légende comme tel.

    RépondreRépondre
  • morrandir a écrit le 13 septembre 2010 à 2 h 30 min:

    desolé dabYo ton argumentaire tient la route et je n’ai aucun probleme avec…..

    C’est plutot avec ceux de Ryuuchan que j’ai un probleme et ensuite ceux de Bartimeus.

    A toi je dirais plutot chapeau , mais bon c’est vrai que j’ai déterré un vieux topic et m’en excuse.

    Bonne continuation à toi.

    RépondreRépondre
  • joris a écrit le 20 juin 2011 à 20 h 08 min:

    salut, je suis desoler mais je ne suis pas dacor avec vous , certe si on ne s atarde que sur legende cela est logique que vous pensiez cela du roman de gemmel mais une fois que l on a lu tous les tome retasant la vie de druss , ou de waylander , ou de skylgammon on change completement d idee. Je peut avouer d ailleur sans honte avoir pris plaisir a lire et relire tous les tome de la saga drenai et d autant plus ceux sur druss

    RépondreRépondre
  • joris a écrit le 20 juin 2011 à 20 h 10 min:

    ce n est pas parceque vous vous n avez pas aimer le style d ecriture de gemmel que cela en fait necesairement un mauvais livre comme vous dite

    RépondreRépondre
  • joris a écrit le 20 juin 2011 à 20 h 14 min:

    et pour prevenir a une reponse comme tu a faite a certaine autre personne , je tien tout de meme a preciser que je suis ce que l on apel un rat de bibliotheque et que je ne m arete pas a ne lire que du gemmel dans le style heroico fantasy
    et pourtant meme en comparant a des saga comme , « ewilan  » ; « les chevalier d emeraude » , « l epee de verite » , cavalier vert ……. et bien d autre oeuvre de bien d autre auteur de ce genre je continu de penser que drenai et plus particulierement legende , la legende de marche mort , et druss la legende sont des livre tres bien ecrit , tres prenant et non de mauvais livre

    RépondreRépondre
  • Pierstoval a écrit le 21 juin 2011 à 13 h 43 min:

    @ Joris => Un rat de bibliothèque ? Comment tu fais pour écrire aussi mal alors ?

    RépondreRépondre
  • Serafina a écrit le 21 juin 2011 à 16 h 51 min:

    Ah purée, Piers, jolie !

    @Joris en meme temps les saga que tu cites font (a mon avis) partie du bas du panier :/

    RépondreRépondre
  • joris a écrit le 22 juin 2011 à 22 h 12 min:

    justement c est TON avis , il ne faut pas generalise c est se que je reproche a la critique faite par l auteur de cette page
    et piers meme pas je repondrais a cette ataque, je suis desoler d avoir des probleme avec l orthographe mais je doute que l on soit la pour traite de se sujet alors evite de sortir du sujet de conversation je t en serais gres ^^ merci surtout que l on ne se connais pas donc reste courtois ^^ car si moi j ecrit certe mal je ne n autorise pas a critiquer les autres pour autant ^^

    RépondreRépondre
  • joris a écrit le 22 juin 2011 à 22 h 16 min:

    et pour en revenir a ton commentaire serafina, l avantage de l ecriture c’est qu au final chacun y trouve son bonheur et cela meme si les gout de chacun sont different donc de mon point de vu je trouve que faire la critique d un livre serai plus interessante si justement elle etait ecrite par une personne qui aprecie le livre car comme on peut le voir dans les commentaire qui suivent cette derniere elle a degouter de nombreuse personne ce qui au final est regretable car cela est du au simple point de vu de l auteur de la critique

    RépondreRépondre
  • parmenion a écrit le 20 janvier 2012 à 17 h 40 min:

    j arrive tardivement sur ces commentaires,et suis surpris d une telle ou de telles critiques négatives. c est un de mes auteurs préféré,et il faut lire le lion de macédoine pour avoir une idée de son talent.mais je comprends que l on ne puisse pas aimer.mais ayant lu énormément dans ma vie de bouquins de ce style, je suis juste curieux de savoir ,concernant les 2-3 critiqueurs, quel est leur top 3 SF ou fantasy.cordialement.

    RépondreRépondre
  • joris a écrit le 15 mars 2012 à 11 h 51 min:

    1) toute la serie ewilan et elana
    2) la serie drenai
    3) la trilogie des dieu de werber

    RépondreRépondre
  • ariane a écrit le 16 octobre 2012 à 22 h 52 min:

    Gemmel, en principe c’est sympa et y a pas d’âge. Druss la légende, ben oui, un certain nombre de choses sont prévisibles mais c’est comme ça avec beaucoup d’auteurs d’héroicfantaisy. Ils seraient tous les meilleurs de leur cru et tant qu’à faire, des betseller du genre, unanimement. Je trouve que cette bataille et ces éternels abattages détaillés de viande froide, d’un bout à l’autre de l’ouvrage, ça commence à faire. A vouloir achever cette lecture, je commence à me demander si je vais en voir la fin. Véridique… Trop, c’est trop. Mais toi, le jeune critique du genre, la critique précisément, c’est tout un art. Gemmel a un style simple, fluide, non dépourvu de poésie dans sa description des horreurs qui jalonnent cet ouvrage. C’est sans doute ce qui le rend parfois plus digeste et nous pousse bon gré malgré nous à aller jusqu’au bout de cette sanglante saga sur les mêmes murs en espérant, précisément, en saisir avant la fin, l’aboutissement, pour ne pas lire le reste. Quand à la critique littéraire, jeune homme, étant une esthtète de notre riche langue, j’ose vous dire qu’il vous reste encore bien du chemin à faire, notamment sur le style et la fluidité du langage écrit à l’image de Gemmel, la syntaxe et la concordance des temps. Cela dit, certains de vos traits méritent que vous creusiez la question en laquelle vous vous placez et où je vous croise. La critique littéraire.

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 17 octobre 2012 à 12 h 46 min:

    @ariane: Chère ariane, je n’ai pas l’habitude de répondre aux commentaires de cet article, notamment parce qu’ils sont généralement aussi véhéments que l’article ci dessus. Mais je fais là une exception.

    Bien que je n’ai su dire si votre avis sur ma chronique était au mieux partagé, sinon négatif mais avec retenue, je rejoins votre avis concernant mon style, clairement lourd. Je m’efforce cependant de m’améliorer, même si je dois avouer que rares sont les œuvres qui permettent de le faire aussi bien que Légende de David Gemmell.

    RépondreRépondre
  • al l'ancien a écrit le 22 décembre 2012 à 13 h 33 min:

    Il y a effectivement des redites et un coté « positive thinking, happy end » qui peut peser mais le roman est infiniment moins nul que la critique d’ado attardé que nous donne dabyo, ridicule et prétentieux dans sa pose du grand cynique de 14 ans à qui on ne la fait pas. bref tout ça me rappelle les sarcasmes du même genre qui avaient suivis la sortie de la guerre des étoiles (1) en 1977. Lamentable.

    RépondreRépondre
  • HaldorPrime a écrit le 23 janvier 2014 à 22 h 16 min:

    Légend est un livre sublime, si vous voulez de vrais critiques qui ont un véritable sens sur le travail de Gemmel, surtout ne restez pas ici.
    L’irrespect de certain est à vomir de mépris et de pitié.

    On peut ne pas aimer Gemmel mais quand on fait une critique sans aucune objectivité on se demande bien à quoi elle peut servir cette critique…

    Ce livre est une œuvre à part entière avec un sens caché lié à la vie de l’auteur.
    Il est un pilier parmi les plus grands pour qui sauront savourer sa nature.

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?