Le Trône de Fer, Intégrale Tome 4, de George R.R. Martin

Calme plat après la tempête... ou le calme avant la tempête ?

Serafina dans Critiques, Livres le 25 mai 2012, avec 2 commentaires
Critiques

Le Trône de Fer est de loin notre saga préférée ici à la rédac’. Tellement que tout prétexte est bon pour la relire. Pour la sortie du tome 13, Le Bûcher d’un Roi, dans sa traduction française j’ai décidé de relire l’Intégrale Tome 4. C’est donc l’occasion de la chroniquer ici, dabYo ayant partiellement chroniqué cette dernière avec son avis sur le tome 11 et le tome 12. Comme c’est une suite, je vous passerais les synopsis, et je vous garantis une chronique sans spoiler.

Le Trône de Fer, Intégrale Tome 4, de George R.R. Martin Illustration Marc Simonetti

Cette intégrale 4 nommée en version originale A Feast for Crows se compose de 960 pages, rien que ça. Mais surtout, cette intégrale est un peu particulière, car on n’y voit que la moitié de nos héros. Prenant directement la suite de la précédente, elle se contente cependant de relater les événements se déroulant dans le Sud de Westeros. Vous pouvez oublier Jon, Bran ou Daenerys, vous ne les retrouverez pas dans ce tome. Les aventures du Nord et d’au-delà de l’océan seront relatées à partir du tome 13, ou de l’intégrale 5, c’est au choix.

Ce découpage est en premier lieu frustrant, surtout après la précédente intégrale. Laisser Jon, comme ça, c’est juste crève-cœur. Cependant, c’est aussi l’occasion pour Martin d’introduire de nouveaux personnages et de creuser les intrigues politiques. J’ai particulièrement aimé l’importance de la politique Fer-né ainsi que les personnages de Dorne qu’on découvre pour la première fois. C’est bien fait, c’est plutôt recherché, et les nouveaux personnages sont loin d’être en reste par rapport à nos héros habituels, on fini très vite par les apprécier.

Après les retournements de situation monumentaux et l’intensité de la fin de l’intégrale précédente, Les Noces Pourpres et La Loi du Régicide, il était logique que l’auteur prenne le temps de reposer les cartes à plat et de redonner un souffle à la série. Difficile de continuer avec la même frénésie et la même surenchère. Cependant, voilà, pour le lecteur, c’est frustrant. Nécessaire, mais frustrant. Car l’intensité est bien moindre, les 1000 pages de cette intégrale n’arrivent même pas à la cheville des dix pages du chapitre des Noces Pourpres. Vraiment.

Du coup, il faut s’accrocher. Si je n’avais pas eu Le Bûcher d’un Roi en carotte, je l’aurais probablement abandonné au bout du premier tiers. Et j’imagine que c’est encore pire si vous n’aimez pas les personnages de Port-Réal, personnellement, je suis une Lannister convaincue, donc j’ai apprécié. Mais je sais que dabYo lui voulait foutre des baffes à bien des personnages.

De nombreuses pages sont consacrées à la mise en place des nouveaux personnages, de la nouvelle répartition des pouvoirs, et les intrigues à Port Réal stagnent. Sur les 1000 pages, seuls 5 chapitres tout au plus m’ont fait frémir comme seul un Trône de Fer sait le faire.  5 chapitres, cela peut paraitre peu, évidemment, mais quand on comprend ce qu’ils veulent dire, et ce que cela augure, difficile de ne pas trépigner d’impatience.

Le Trône de Fer, Intégrale Tome 4, de George R.R. MartinJe ne peux pas dire que j’ai eu autant de plaisir à lire cette intégrale que les précédentes. C’est long et laborieux, même si je comprend parfaitement qu’il était nécessaire d’en passer par là, pour permettre à la série de redémarrer après le tremblement de terre de l’intégrale 3. C’était nécessaire mais on ne peut qu’espérer que la prochaine, elle, mette un peu le turbo.

Visiblement, Le Bûcher d’un Roi semble tenir ses promesses. Mais je n’en sais pas plus, j’ai préféré relire l’Intégrale 2 en même temps que la série plutôt que commencer la suite, c’est n’importe quoi, je sais…


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 commentaires, donnez votre avis !
  • patoz a écrit le 16 août 2012 à 15 h 29 min:

    J’ai lu la saga de A song if ice and fire en anglais et j’ai adoré. Je viens de finir A dance with dragons et j’ai du mal a lâcher G. R.R. Martin en anglais. Merci de m’indiquer un site où je pourrais acheter ses éditons originales

    RépondreRépondre
  • dabYo a écrit le 20 août 2012 à 21 h 54 min:

    @patoz: tu parles des premiers tomes dans la langue originale ? Amazon je suppose…

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?