A l’occasion de la sortie de la série télévisée Game of Thrones, j’ai décidé de relire le premier tome de la série de George R. R. Martin. Et pour fêter la sortie du cinquième tome outre Atlantique que nous attendons depuis des mois, quoi de mieux qu’en publier la chronique ? Ce premier tome a été en France découpé en deux sous les titres Le Trône de Fer et Le Donjon Rouge, puis réunifié lors de la sortie des éditions intégrales par J’ai Lu avec une superbe illustration de Marc Simonetti. Il est sorti en 1996 aux États-Unis et la première et seule traduction française date de 1998, elle est réalisée par Jean Sola. Pour les quelques perdu du fond, synopsis ?

Le Trône de Fer, Intégrale Tome 1, de George R. R. Martin

Le continent de Westeros a été unifié sous un seul roi, et actuellement c’est Robert Baratheon qui siège sur le Trône de Fer. Lorsque sa Main, sorte de premier ministre, meurt  il décide de faire appel à son ancien compagnon d’arme Lord Eddard Stark de Winterfell pour prendre la succession. Eddard doit donc quitter le nord, aller à la cour avec une partie de sa maison. Là-bas l’attendent luttes de pouvoirs, petits secrets et autres fourberies. Surtout que d’autres complots viennent de par delà les océans.

Faire le synopsis de ce premier tome, et de la série en général est incroyablement difficile et surtout incroyablement complexe. Le Trône de Fer est une série où chaque chapitre est narré du point de vue d’un des protagonistes, et des protagonistes il y en a beaucoup. On en suit plus d’une dizaine, dispersés aux quatre coins de Westeros mais aussi au delà des océans qui l’entourent. Cela peut faire peur, mais en réalité c’est une des grandes forces de ce roman.

Les personnages, très différents, permettant à chacun de trouver son préféré : on a le noble et droit Eddard, les saligauds sans foi ni loi, les jeunes filles innocentes, le bâtard paumé, bref, il y en a pour tous les goûts. Et comme tous ne sont pas intéressants en même temps, le fait que les passages « ennuyeux » ou lents soient intercalés avec des passages passionnants permettent de ne pas s’ennuyer à la lecture. C’est aussi une manière de rendre la lecture addictive, vu que chaque chapitre ou presque se termine par un cliffhanger qui, au fur et à mesure du tome, de la découverte de nouveaux éléments via d’autres personnages, devient de plus en plus insoutenable et nous force à avancer pour connaître la suite.

Le Trône de Fer, Intégrale Tome 1, de George R. R. Martin

Sortie de Game Of Thrones oblige, J'ai Lu a commencé à remplacer la superbe illustration de Marc Simonetti par des images tirées de la série... Sad.

Évidemment, à la première lecture, il n’est pas aisé de retenir qui est avec qui et autres liens entre les personnages. Je dois dire que j’avais loupé certaines informations lors de m première lecture. Heureusement on prend vite le pli et une fois assimilées les maisons et leurs liens, la lecture devient très fluide. Ce premier tome est assez long, 800 pages en intégral je crois, ce qui fait que ce n’est pas juste un tome de présentation et de placement des pions. Les 200 premières pages maximum le sont, mais c’est tout, après on rentre réellement dans l’histoire.

Et cette histoire est loin d’être simple ou manichéenne. George R. R. Martin présente là une histoire très réaliste et très nuancée, qui n’est pas sans faire penser à la saga des Rois Maudits de Maurice Druon, sauf que l’on est dans de la Fantasy. Enfin, pour ce premier tome, la magie est assez peu présente et à part pour les saisons qui durent des années, on pourrait très bien être dans un univers médiéval fictif. Le roman est donc accessible aussi aux personnes pas vraiment fanes du genre.

Cet aspect médiéval est très fortement renforcé par la traduction de Jean Sola. Le style original de George R.R. Martin est décrit comme assez sobre, voir simple, alors que la version française use (et abuse) de termes désuets ou de tournures de phrases vieillottes. Je sais que cette traduction divise les fans du Trône de Fer en France. Voir même rebute certains lecteurs, même dans nos rangs. Mais personnellement je l’aime énormément. Il est vrai que certaines traductions sont maladroites, que certaines phrases sont parfois incompréhensibles, mais malgré tout je trouve que le style désuet est une des forces du roman. C’est un argument de plus qui démarque Le Trône de Fer du reste de la Fantasy. Certains le verrons comme une trahison envers l’auteur, pas nous.

Le Trône de Fer Tome 1 de George R.R. Martin par Oliver Frot

La série des tomes individuels chez J'ai Lu été illustrée par Oliver Frot. Ici le premier tome.

Ce premier tome alterne les ambiances, un peu d’humour, du drame, de l’épique, je pense que tous ceux qui aiment les grands romans, ceux qui vous font trembler pour vos héros et vous tiennent en haleine jusqu’au bout pourront se jeter sans crainte dessus. Si il apparait au départ plus comme un bon roman sans être le chef d’œuvre qu’il est pourtant, pour moi le réel tournant se déroule vers le dernier quart du roman, avec un événement absolument inattendu qui montre à quel point la série de Martin est différente de toutes les autres.

L’auteur n’a aucune complaisance et n’obéit à aucun des schémas prédéfinis qu’on pourrait attendre. Cet événement, que les gens qui ont lu devinent fort bien, est pour moi l’un des chocs littéraires les plus forts que j’ai pu lire… avec un autre moment, se déroulant dans la même série un peu plus tard. Une scène inattendue, surréaliste et tellement incroyable qu’on passe les chapitres suivant à ce dire « non, ce n’est pas possible ». Et pourtant si. Ce genre de claques, peu de romans savent les amener et les gérer de façon cohérente, grâce à des éléments amenés intelligemment dans les pages précédentes. Le Trône de Fer est de ceux là.

Le Trône de Fer, Intégrale Tome 1, de George R. R. MartinEnfin, si la première lecture est une réelle découverte et une vraie claque, il faut bien le dire, la relecture est aussi jouissive que la première. On a beau connaitre les rebondissements, s’y préparer, on découvre de nouvelles choses et on comprend que certains événements qui se déroulent bien plus tard étaient déjà visibles à ce moment, juste là, sous notre nez.

Au final, il est bien difficile de faire une réelle chronique de ce premier tome du Trône de Fer. Je ne dirais qu’une chose, vous devez lire cette série, même si vous n’aimez pas trop la Fantasy, même si son style archaïque vous en détourne au début, et surtout si vous pensez avoir tout lu et vu dans le genre. Martin signe là un des chefs d’œuvre du genre, qui dépasse d’ailleurs les simples bornes de la Fantasy. D’autant que l’édition tant attendue des intégrales vous permet de bénéficier du découpage originel, bien mieux ficelé et beaucoup plus logique, et qu’avec la sortie prochaine du tome 13, le spectacle reprend pour notre plus grand plaisir.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
7 commentaires, donnez votre avis !
  • Mylouki a écrit le 12 juillet 2011 à 10 h 34 min:

    J’ai commencé à relire moi aussi le tome 1, en fait j’étais curieuse de reprendre le bouquin avec l’image les persos de la série… c’est vrai que pour la plupart ils collent plutôt bien. Je trouve quand même que Jaime manque un peu de panache, et Cersei de piquant…
    Mais c’est vrai que c’est une série assez compliquée, avec de multiples histoires qui s’entrecroisent, beaucoup de personnages, mais très prenant et passionnant…
    Je ne savais pas que bientôt (« enfin » dirais-je !!) le tome 13 allait sortir. D’ici que que l’auteur passe l’arme à gauche (il est pas jeune me semble t’il le bougre) ! quelle frustration de ne connaître le dénouement ! Pierre Bottero m’a déjà fait le coup je lui en veux énormément !

    RépondreRépondre
  • Amaltheren a écrit le 12 juillet 2011 à 10 h 46 min:

    Juste pour Mylouki => Pierre Bottero est mort dans un accident de moto… Je ne suis pas spécialement prude mais ta formulation me heurte beaucoup quand même :/ Sans doute sa famille aussi aurait préférée qu’il ne leur « fasse pas le coup » de mourir à 40 ans.

    RépondreRépondre
  • Mylouki a écrit le 12 juillet 2011 à 11 h 00 min:

    @Amalthere : Désolé d’avoir heurté ta sensibilité, je sais très bien comment est mort Pierre Bottero et a quel âge, sa disparition m’a vraiment fait qq chose, parce que c’était un auteur généreux et enthousiaste, c’est vrai aussi que j’ai été frustrée de me dire qu’il n’y aurait jamais de suites aux aventures qui ont peuplées mon imaginaire. Désolé encore de t’avoir choqué, mais c’est juste un petit trait d’humour, pas bien méchant, pour évoquer la privation définitive de ses sagas et histoires passionnantes….

    RépondreRépondre
  • yao a écrit le 12 juillet 2011 à 19 h 57 min:

    Moi je me suis toujours dit que dès que Martin termine le Trône de Fer, je lui donne l’autorisation de mourir… mais surtout pas avant !!! xD

    En ce qui concerne le tome 1, je l’ai beaucoup aimé mais je n’ai malheureusement été passionné que vers la fin du volume.

    RépondreRépondre
  • arama a écrit le 12 juillet 2011 à 20 h 57 min:

    c’est vrai que c’est un roman vraiment addictif, même le style un peu vieillot trouve son utilité a mon sens, en renforçant le coté réaliste.
    par contre le truc pénible a lire a la longue c’est la manie de faire parler les personnages de pécors et autre bouseux a la façon de willie le jardinier des simpsons

    RépondreRépondre
  • THEjortex a écrit le 27 juillet 2011 à 17 h 13 min:

    Bonjour,

    Presque tout est dans le titre mais je précise quand même que je ne cherche que la première édition J’ai Lu (celle avec l’illustration de Simonetti)

    Donc celle ci : http://www.alapage.com/m/ps/mpid:MP-…-3F16AM5269310
    plutot que celle là http://www.amazon.fr/Tr%C3%B4ne-fer-…1612718&sr=8-1

    Donc si quelqu’un a ça et souhaite s’en débarasser (ou simplement s’il a une librairie qui a encore du stock de l’ancienne édition), qu’il n’hésite pas à me faire signe

    Merci

    RépondreRépondre
  • Xapur a écrit le 21 septembre 2011 à 9 h 35 min:

    Un peu difficile de s’y mettre au début, avec tous les personnages mis en oeuvre, mais vraiment addictif ensuite.
    Une très bonne saga !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?