Le Tournoi des Ombres de Hervé Jubert

dabYo dans Critiques, Livres le 22 novembre 2013, avec aucun commentaire
Critiques

J’ai découvert l’ingénieur-mage Beauregard au début de cette année avec Magies secrètes de Hervé Jubert. L’auteur français signait un des premiers Young Adult de la nouvelle collection des éditions le Pré-aux-Clercs. Il revient donc à la charge avec une suite, Le Tournoi des Ombres qui peut tout à fait se lire indépendamment et dont je viens de tourner les dernières mages. J’étais plutôt enthousiaste après Magies secrètes, l’auteur a t’il autant réussi son deuxième épisode ? Synopsis.

Le Tournoi des Ombres de Herve Jubert

Le tyran de Sequana et accessoirement employeur de Beauregard l’a à la botte en ce moment, et c’est donc l’ingénieur-mage qu’il a décidé d’envoyer de l’autre côté de la mer pour assurer la sécurité du souverain lors de son voyage diplomatique. Car les deux nations sont sur le point d’inaugurer un tunnel qui permettra aux trains de faire le trajet au sec.

Il est difficile de faire le synopsis du Tournoi des Ombres pour une raison assez simple: l’auteur a décidé de complètement calqué les lieux et les évènements sur la France et le Royaume Uni sans pour autant en prendre les vrais noms. Bref, une sorte d’Uchronie assez loufoque où le monde faerique existe. C’est un peu mêlant et parfois je suis partagé sur le côté positif d’un tel choix. Après tout, parfois appeler un chat un chat à du bon, tant qu’on est d’accord que la chronologie n’est pas exacte et qu’il peut y avoir des changements face à la réalité.

Cela va être d’autant plus mêlant qu’à côté de ces changements, Paris devenant Sequana par exemple, il y a des personnages qui ne sont pas du tout remplacés. Ainsi, si on peut sans doute penser que notre tyran n’est autre qu’un Napoléon renommé, d’autres sont cités tels quels: l’auteur Dickens par exemple apparaît, mais aussi le capitaine Némo ou encore Sherlock Holmes. Bref, une sorte de melting pot qui m’a parfois laissé perplexe, parfois empêcher de correctement démêler les évènements.

Le Tournoi des Ombres de Herve JubertOn a tout de même un univers toujours aussi vaste, toujours aussi plaisant à découvrir et qui regorge de surprises. C’est un vrai plaisir d’accompagner Beauregard dans son enquête, qui va l’amener à collaborer avec un autre grand détective. On prend un certain plaisir à lire tout ça, et ça se lit vraiment facilement et aisément. Le style de Hervé Jubert va très bien à l’ambiance, bien que difficile à expliquer.

Le Tournoi des Ombres de Hervé Jubert est donc un bon roman Young Adult qui va nous faire voir du paysage. Il m’a un peu moins enchanté que son prédécesseur, notamment à cause de cet univers insaisissable qui donne parfois l’impression que l’auteur peut sortir des personnages célèbres de sous son chapeau dès qu’il le souhaite. Je suis toujours partagé quand il s’agit de s’inspirer la réalité sans en avoir clairement défini les règles, et cet univers fait clairement partie de ces œuvres. Est ce que ça m’empêchera de lire la suite ? Surement pas !


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?