Le Souffle des Ténèbres est un court roman horrifique de Frédéric Livyns paru chez Val Sombre Éditions. Il est servi par une élégante couverture de Sylvie Veyres. Il a été finaliste du Prix Masterton 2013, catégorie roman francophone. Synopsis ?

Le Souffle des Ténèbres de Frédéric Livyns

Bryan et Suzy viennent en Bretagne pour se ressourcer après une épreuve familiale. Le village où ils résident n’est autre que le village où le grand-père de Bryan a vécu. Le couple découvre bientôt les ruines d’un château, qu’aucun guide n’indiquait et dont les villageois semblent avoir peur.

Frédéric Livyns

Frédéric Livyns

On se trouve dans un roman très ancré dans notre quotidien. En effet, on va en Bretagne, et le village est très réaliste. Bien que se déroulant de nos jours, la superstition des villageois n’est pas exagérée, et m’a même semblée logique. Pour avoir connu bien des trous perdus, pas forcément en Bretagne, je dois dire que je n’ai eu aucun mal à me mettre dans le bain.

Le roman étant très court (150 pages seulement), les personnages ne sont pas super développés, et sont souvent définis par un ou deux traits caractéristiques, c’est tout. C’est à peine si on sait à quoi les personnages ressemblent, et au final il faut bien le dire ils sont assez transparents voir stéréotypés. Ce n’est pas gênant car ce qui est particulièrement mis en avant, ce sont les événements, et l’ambiance.

Car en très peu de pages, l’auteur réussit à mettre en place une ambiance entre le flippant et l’oppressant, et qui m’a fait beaucoup penser à un film de Polanski, un peu comme le malaise qu’on ressent devant Rosemary’s Baby ou La 7ème porte. Le roman est vraiment très immersif, on sent la tension, on sent le coté oppressant, et je n’avais qu’une envie : tourner les pages, totalement happée.

Le Souffle des Ténèbres de Frédéric LivynsOn comprend très vite le problème et Frédéric Livyns va réellement droit au but. Cela n’est pas gênant, car cela contribue au coté addictif du livre : on ne s’ennuie pas une seule seconde. Cette impression est renforcée par le découpage en chapitres courts. Pour mettre en place son intrigue, l’auteur s’appuie sur des rumeurs sur des faits historiques plutôt crédibles (je n’ai absolument pas fait de recherche sur leur réalité, mais ca m’a paru plausible). La fin est peut être un peu too much, mais dans l’ensemble c’est une lecture agréable, son statut de finaliste au prix Masterton n’est pas usurpé.

Le Souffle des Ténèbres est donc un très bon livre d’Horreur, qui n’a rien à envier à des productions étrangères. Son coté terroir est un plus, car il est du coup plus aisé d’y entrer, et on a l’impression que ça pourrait se passer dans le village du coin. Il se lit plutôt vite en plus, alors vous n’avez aucune excuse pour ne pas le découvrir.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
  • No comments yet.
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?