Le Palais Adamantin est le premier tome de la série Les Rois-Dragons écrite par Stephen Deas, qui vient tout juste d’être édité en poche par J’ai Lu. Cette série de Dark Fantasy est très jeune, le premier tome au Royaume Uni date de 2009, avec une traduction seulement 3 mois après aux éditions Pygmalion par Florence Dolisi. Pour une fois que nous ne sommes pas obligés d’attendre plusieurs années avant la parution d’un tome en France, on  ne va pas se plaindre. Pour l’instant, le tome 2 est sorti en Janvier dernier et le tome 3 ne sortira pas avant 2012 dans notre chère contrée. Passons maintenant au synopsis.

Le Palais Adamantin, Les Rois-Dragons Tome 1, de Stephen Deas

Il y de cela bien longtemps, les dragons alors maître du ciel furent asservis par les humains. Depuis, ils servent de montures et de monnaie d’échange ou de cadeaux entre les royaumes. C’est le cas de Neige, une dragonne d’un blanc immaculée, offerte par la reine Shezira en cadeau de mariage pour son futur gendre, afin de rallier son vote lors de la prochaine succession de l’Orateur, sorte d’empereur et de chef des rois dragons. Mais c’était sans compter la fuite de Neige, qui malheureusement pour tout le monde a retrouvé son libre arbitre, et une chose est sûre, elle n’est pas contente.

Je ne vous en dit pas plus car il est très difficile de rester bref. L’histoire principale est divisée en deux, et mêle complots et combats. D’un côté nous suivons les membres de plusieurs maisons nobles, où les manigances et la trahison sont monnaies courantes, et de l’autre nous suivons la vengeance de Neige. L’action est assez soutenue tout au long du livre, on ne s’ennuie pas, elle est bien dosée entre les différents chapitres.

L’univers de cette série est clairement de la Dark Fantasy. Ce volume d’introduction ne présente pas un univers où tout le monde est gentil et uni face à une menace. Non, ici la mort, la vengeance et la trahison ont leur place, et c’est ce qui rend l’ouvrage intéressant. Stephen Deas maîtrise bien ces éléments, si bien que l’on se demande sur la fin où est ce qu’il nous emmène. La magie est aussi présente, bien que pour l’instant elle n’ait qu’un rôle mineur. Peut être prendra-t’elle plus d’ampleur dans la suite. L’auteur nous la montre comme repoussante et méconnue, répugnante pour les communs des mortels. Ce n’est pas un appel aux forces de la nature ou autre qui se fait ici, mais de la magie du sang, rajoutant un élément à la noirceur du monde qu’il a créé.

Le Palais Adamantin, Les Rois-Dragons Tome 1, de Stephen Deas

Une des différentes couvertures de la version originale

Concernant les personnages, on voyage principalement avec plusieurs familles nobles, mais aussi des mercenaires. Des arbres généalogiques sont inscrits au début du roman, permettant ainsi de faire le lien entre les membres des différentes familles, ce qui n’est pas négligeable, bien que le nombre de personnes reste gérable pour que l’on puisse s’en souvenir rapidement. Malheureusement, aucun ne sort vraiment du lot. On les suit sans vraiment s’y attacher, et quand enfin on commence à ressentir de l’empathie pour ceux qui sortent un peu du lot, l’auteur semble s’amuser à ce qu’il leur arrive malheur. Mais d’un autre côté, ils ne manquent plus vraiment à l’histoire, ce qui n’est du coup pas dérangeant à moyen terme. On commence alors à se concentrer et à apprécier un peu plus les autres personnages.

Le Palais Adamantin, Les Rois-Dragons Tome 1, de Stephen DeasStephen Deas a réussi à écrire un bon livre d’introduction à une série prometteuse. Espérons qu’il continue sur sa lancée et que les complots ne laissent pas la place à de l’action pure. Bien que j’ai apprécié de lire Le Palais Adamantin, il est à remarquer qu’on ne peut s’empêcher de le comparer au Trône de Fer de Georges R.R. Martin. Les univers se ressemblent mais sont aussi différents. Peut être est ce le genre des livres, la Dark Fantasy combinée aux complots, qui veut ça, La Couronne des Sept Royaumes souffrant du même problème.

Pour conclure, je vous conseille de lire cette série prometteuse en attendant l’arrivée du prochain volume du Trône de Fer.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
Un commentaire, donnez votre avis !
  • Phooka a écrit le 18 avril 2011 à 9 h 41 min:

    J’ai beaucoup aimé ce premier tome moi aussi et j’ai hâte de découvrir la suite, en espérant qu’elle soit à la hauteur de mes attentes!

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?