Je vous l’avais dit, j’avais été plutôt séduite par le premier tome de la Tétralogie des Origines. Sans être non plus un coup de coeur absolu, ce premier tome mélangeait habilement nazisme, aliens et ambiance Lovecraftienne. Du coup, j’ai rapidement entamé le tome 2 au nombre de pages bien plus conséquent. Alors essai confirmé ou non ? (Cette chronique est garantie sans spoilers).

Nous retrouvons dans ce deuxième tome ce qui faisait le premier. C’est à dire dans un premier temps une trame narrative qui use et abuse des flash backs, flash forwards, nous demandant de bien regarder en haut du chapitre dans quel endroit et quelle époque nous nous trouvons. Après avoir été gênée par ce procédé dans le premier tome, j’y étais préparée, et faisais presque une pause avant chaque nouveau point de vue pour analyser ou et quand j’étais. Les entremelements de l’histoire sont la marque de fabrique de cette série, et il faut les enquiller. J’ai été moins gênée, mais du coup ma lecture s’en est trouvée ralentie (et sur un aussi gros tome, cela se voit).

Les flash backs sont encore plus exploités ici et de manière interessante. En effet, a un moment du récit, pour mettre en emphase l’action, on a carrément des alternances sur la même page de flash back se déroulant genre une heure avant ! C’est assez inédit dans un roman de SFFF et j’ai trouvé le procédé intelligent. Cela complique la lecture, mais cette alternance rapide permet de retranscrire l’action et le suspens d’une manière inédite. De même, nous alternons entre récit, extraits de reports, extraits de journaux. Les sources formant le récit sont nombreuses et se mélangent de manière harmonieuse.

L’action s’est déportée. Nous ne sommes plus au milieu des terres irakiennes ni en Afrique du Nord d’ailleurs, la majorité du roman se passe en Angleterre. L’ambiance du récit est donc changée. Exit le coté archéologue à la Indy et bonjour les agents doubles du Royaume Uni, les côtes ventées et les landes. Les héros changent et autant j’avais pu m’attacher à Saxhauser autant j’ai eu beaucoup plus de mal avec le trio qui occupe la majeure partie du récit. Les deux allemands m’ont semblés indisociables tandis que Maud l’anglaise était un cliché ambulant.

L’ambiance quand à elle change. Si le tome 1 était assez contemplatif, un roman de SFFF saupoudré de guerre, ici c’est l’inverse, c’est un roman de guerre saupoudré d’imaginaire. Le ressenti et le rythme est donc totalement différent. N’étant que le tome 2 de la sage, ce roman est je suppose une sorte d’articulation entre la présentation du contexte qu’était le tome 1 et l’histoire en elle même. D’un point de vue temporalité, le tome 2 s’étale sur deux mois environ et se termine donc en octobre 1939. Autant dire que nous n’avons pas beaucoup avancé dans l’Histoire.

Au final, j’ai beaucoup aimé ce roman, car j’aime les récits de guerre, et le coté historique est extrêmement bien travaillé. Je n’ai pas retrouvé l’ambiance Lovecraftienne du premier tome, mais j’y ai gagné une ambiance espionnage que j’apprécie. Cela reste un roman demandant une certaine implication, puisqu’il faut constamment être alerte et savoir ou et quand on se situe. Ce n’est pas un coup de coeur absolu, mais bien une bonne lecture, interessante, complexe et rythmée. Je ne saurais que vous la conseiller si vous aimez, globalement, les uchronies se passant pendant la seconde guerre mondiale.

 

Le marteau de Thor de Stéphane Przybylski

Le marteau de Thor de Stéphane Przybylski
7.8

Personnages

6/10

    Histoire

    7/10

      Univers

      9/10

        Rythme

        8/10

          Originalité

          9/10

            Points positifs

            • - Une construction interessante et originale
            • - Un ancrage dans l'Histoire bien pensé
            • - Une histoire qui évolue
            • - Un coté Espionnage interessant

            Points négatifs

            • - Des personnages parfois stéréotypés
            • - Une construction très complexe

            Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
            • No comments yet.
            • Donnez votre avis !

              Comment avoir son avatar sur ifisDead ?