Le Guide du Voyageur Galactique est le premier tome de la série H2G2 écrite par Douglas Adams, qui est à la Science Fiction ce que Terry Pratchett est à la Fantasy. Si manque de pot, vous ne connaissez aucun des deux, vous présenter la série comme la première trilogie écrite en cinq volumes va peut être vous mettre la puce à l’oreille… Car oui, Douglas Adams est un spécialiste de l’humour anglais que nous apprécions tant ici, et qui s’illustre dans un Space Opera digne de Star Wars.

H2G2: Le guide du voyageur galactique

Arthur Dent se réveille un jour pour une journée tout ce qu’il y a de plus normal jusqu’à ce qu’il apprenne que sa maison va être détruite par les bulldozer qui se trouve devant chez lui. Pourquoi ? Parce qu’une déviation doit y être construite. Malheureusement pour lui, en plus de voir sa maison détruite, il va voir ensuite sa planète détruite, et surtout, pire que tout: découvrir que son ami est un extra terrestre. Débute alors une course folle de non sens dont le but est véritablement rocambolesque et totalement inutilement crédible et crétine. Mais c’est quand même génial !

Ca, c’était pour le synopsis. Mais je ne suis pas sûr que ce dernier ne vous ai convaincu, si ? C’est pourtant l’aspect décalé du récit qui peut vous convaincre, et lui seul. Car si vous êtes allergique à l’humour anglais, passez votre chemin, le scénario est sans queue ni tête et tout au long de votre lecture vous ne ferez que lire des notes d’humour qui ne vous plairont pas. Et même si elles ne vous dérangent pas, il n’y aura rien pour relever le niveau livre. Mais si c’est l’inverse, que les Monty Python font parti de vos films préférés, et que vous vous êtes toujours demandé pourquoi l’outil de traduction numéro un du net s’appelle BabelFish, alors ce livre est pour vous.

H2G2: Marvin

Marvin, le premier robot doté d'une particularité très peu recherché: l'envie de se suicider. Il fait équipe avec de nombreuses portes qui n'hésiteront pas à vous faire part de leur plaisir de vous laisser passer et à s'ouvrir en émettant dans de longs soupirs langoureux...

Avec un univers ultra fouillé et superbement incohérent, ce livre de Douglas Adams est une vraie mine de plaisir et d’hilarité. Je n’ai pas souvenir d’avoir aussi souvent rit en lisant, et pourtant je me suis tout de même fait une bonne dizaines de tomes du Disque Monde. Les dialogues entre les personnages sont géniaux, et ces derniers sont assez fouillés pour être charismatiques et compréhensibles. Toutes les races présentées pendant le livre, grâce au principe d’Encyclopédie, sont bien détaillées et le niveau de description est aussi élevé que celui que l’on peut trouver dans n’importe quel livre dit sérieux. Tolkien n’a qu’à bien se tenir. La différence étant qu’il est rare de ne pas laisser passer un éclat de rire lors de la lecture de l’une d’entre elle, alors que la description de l’herbe à pipe pour Hobbit en a laissé plus d’un sur le carreau…

Ceci dit, je me demande si y revenir pour le deuxième tome de la série sera tout aussi agréable. En effet, une fois la surprise passée, Douglas Adams arrivera il à se renouveller ? Car ce n’est malheureusement pas sur le scenario qu’il peut compter, mais plus sur l’aspect cocasse d’en découdre. Je ne peux pas encore vous le dire, car pour cela je dois lire Le dernier restaurant du monde, deuxième tome de la série, que Serafina a lu et qu’elle aurait déjà dû vous présenter, ahem.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
3 commentaires, donnez votre avis !
  • aude a écrit le 18 février 2010 à 12 h 40 min:

    je l’ai vu et çà m’a fait marrer!!
    mais bon j’ai trouvé çà moyen…

    RépondreRépondre
  • Wykiwyc a écrit le 10 octobre 2010 à 15 h 17 min:

    Les livres sont absolument géniaux, le film est pas mal du tout : il ne respecte pas totalement le scénario mais l’univers est bien rendu et c’est le principal.

    Au passage aujourd’hui on est le 10/10/10 et 101010 en binaire c’est 42 :D

    RépondreRépondre
  • Fannt a écrit le 30 novembre 2010 à 13 h 09 min:

    J’ai lu les deux premiers tomes récemment et je suis fan! On ne s’ennuie pas une minute à suivre les aventures d’Arthur Dent et de toute cette clique de déjantés. Il ne me reste plus qu’à voir le film!

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?