Le coin des fous: Histoires horribles est un recueil de 23 nouvelles, d’Horreur majoritairement, paru cette année aux éditions Le Chat Rouge. J’avais déjà lu de cette maison d’édition deux bouquins, La laiteuse et son chat ainsi que Contes d’un Buveur d’Ether, et j’avais été charmée par le soin apporté aux ouvrages. Celui-ci ne fait pas exception à la règle, en effet on trouve là un livre aux pages épaisses en papier bouffant, illustré par une gravure type début XXème sur une jaquette à forte teneur en coton. Bref, un vrai plaisir.

Le Coin des Fous - Histoires Horribles de Jean Richepin

Ce recueil comporte des nouvelles de Jean Richepin, auteur français un brin méconnu il faut le dire. Ce dernier a vécu entre 1849 et le premier quart du XXème, cependant les nouvelles sont pour la plupart antérieures à 1900 et ont donc cette folie, ce style, propre au Paris de fin de siècle. La plupart de ces nouvelles sont parues dans des journaux, ce qui explique notamment leur taille très modeste. On dépasse rarement les 6 pages.

Comme beaucoup de nouvellistes de l’époque, on notera évidemment des ressemblances entre les nouvelles ainsi que des thèmes abordés plusieurs fois, ou des introductions similaires. Mais ce n’est pas choquant, dans le fond, compte tenu du contexte.

Jean Richepin nous emmène ici dans un monde un peu étrange, où les fous ne sont pas toujours si fous qu’on le croit. On retrouve des éléments très XIXème, comme les aliénistes, la fascination pour l’orient et le surnaturel. Le style est agréable, souvent direct et assez proche de nous, ce qui permet de rentrer très vite dans les nouvelles.

L’atmosphère dans de nombreuses nouvelles n’est pas sans rappeler un certain H.P. Lovecraft. La folie n’est jamais très loin. Cependant, l’auteur français a des chutes plus abruptes et moins ouvertes que le sieur de Providence. Ce qui marque aussi, c’est à quel point on va assez loin dans l’horreur, alors que Lovecraft est plus dans l’évocation. Certaines nouvelles pourraient presque être qualifiées de gore, surtout pour l’époque.

Le Coin des Fous - Histoires Horribles de Jean RichepinEnfin, l’atmosphère est malsaine, souvent sexuelle d’ailleurs. Ça sent l’inceste, les relations un peu ambiguës, et il y a une sorte de souffre latent. Bref, c’est une vraie ambiance que Jean Richepin réussit à retranscrire en assez peu de mots et de pages. Et ça, peu en sont réellement capables. Les personnes sont généralement très secondaires, c’est avant tout l’histoire et l’ambiance qui importent, mais quelle ambiance ! L’auteur n’a pas peur d’aborder des thèmes pourtant assez tabous au moment où il écrit, de manière courageuse et intelligente. Outre le souffre, ça sent le stupre, l’obscène et souvent le dérangeant.

Avec ses 150 pages écrites assez gros, le livre se lit très vite, peut être trop vite aussi, mais il faut avouer qu’il est assez addictif. Une fois lue une nouvelle, on a tout de suite envie de commencer la suivante.

Au final, c’est une plongée passionnante dans le début du siècle, dans cette atmosphère très particulière où on s’attend à tout. Jean Richepin est un auteur qui vaut le coup de découvrir. Je ne peux donc que vous le conseiller, surtout au vu du très beau travail qu’a réalisé la maison du Chat Rouge au niveau de l’objet en lui-même.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
2 commentaires, donnez votre avis !
  • jennifer a écrit le 17 octobre 2012 à 13 h 41 min:

    Voilà ce qui donne horriblement envie ! ^^

    RépondreRépondre
  • sarahk21 a écrit le 18 octobre 2012 à 19 h 24 min:

    Pour les gens que ca intéresse (dont moi), les nouvelles de Richepin sont dispo en libre accès sur bmlisieux.com puisqu’elles sont tombées dans le domaine public, en revanche la présentation sera bien moins agréable qu’avec un bouquin ;)
    http://www.bmlisieux.com/litterature/richepin/index.html
    merci seraph pour cette decouverte ;)

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?