Outlander est une série de Diana Gabaldon auparavant parue en France sous le titre Le Chardon et le Tartan. A l’occasion de l’adaptation en série télévisée, J’ai Lu a réédité la saga avec le découpage originel et sous son titre anglophone, du coup. Ce premier tome avait en effet été découpé en deux auparavant. Synopsis ?

Outlander de Diane Gabaldon

Claire a été infirmière pendant la seconde guerre. Elle en a vu des vertes et des pas mures, du coup, elle n’est pas mécontente de partir enfin en lune de miel avec son mari épousé juste avant la guerre. Mais voilà, se promenant dans l’Écosse autour du cercle de pierre du coin, un mini Stonehenge, elle se retrouve parachutée en … 1743 au cœur de la lutte entre écossais et anglais.

Avec un synopsis pareil, moi qui kiffe à mort les voyages temporels et les fictions historiques, j’étais très emballée par le résumé. Et tout aussi emballée par le début du livre. Claire et son mari sont des personnages vifs, érudits, qui aiment voyager. Avec la passion pour la généalogie du mari et les connaissances médicales de Claire, on est face à des personnages forts, avec des dialogues pleins d’humour et d’entrain. Claire n’est pas une héroïne neuneu et ça, ça fait plaisir.

Malheureusement, tout ce bon début se retrouve rapidement gâté lorsqu’on aborde le cœur du bouquin : le voyage dans le temps. A partir de là, on va aller de plus en plus loin dans le n’importe quoi. Déjà, la crédibilité des personnages en prend un coup. Je sais pas vous, mais moi, si je me retrouvais parachutée y a 200 ans, je serais vachement angoissée et ferait n’importe quoi pour rentrer chez moi, retrouver mon mari, l’eau courante, l’électricité. Là, notre héroïne se laisse gentiment balader, acceptant un travail au château du coin, et tissant des amitiés. Bien sûr, pour la forme, elle essaie une ou deux fois de s’enfuir, mais c’est clairement pas la priorité dans sa tête. Je passerais sur la crédibilité du grand méchant, prêt à libérer des vilains espions pour les fesses d’un beau gosse.

Le Chardon et Le Tartan de Diana Gabaldon

Et puis surtout, contrairement à ce que le résumé me laissait penser, il ne s’agit pas réellement d’un roman Fantastique, mais avant tout d’une romance historique. En réalité le fait que Claire vienne du futur n’a quasiment aucun impact, ça aurait pu être une naufragée amnésique en 1743 ça aurait été à peu près la même chose. Non, c’est surtout centré sur l’histoire d’amour entre Claire et Jamie, beau gosse en kilt de son état. Bon, déjà, je suis pas super bon public pour ce genre de choses, mais là, j’ai trouvé Jamie totalement détestable. Okay, c’est un mec de l’époque, mais il est rustre, n’hésite pas à battre sa femme quand elle lui désobéit, bref, c’est pas du tout un mec qui me ferait rêver, donc a partir de là, leur romance m’a laissé de marbre.

Outlander de Diane GabaldonAu niveau de l’histoire, j’ai parfois eu du mal à suivre les événements, ce qui est un comble car le bouquin n’est pas petit avec ses 850 pages. Les personnages changent parfois d’avis en deux pages, surtout sur la fin, tellement que je me suis demandée si dans mon ennui je n’avais pas sauté des pages. Cependant, certaines scènes sont traitées rapidement, des événements n’apportent pas grand chose à l’intrigue et on est plutôt baladé. Bon nombre d’événements n’ont au final que peu d’impact et je n’ai jamais eu peur pour les héros, faut dire qu’après être passé 4 fois à coté de la mort, la 5ème fois ne fait plus le même effet.

Bref, une histoire qui est un prétexte, une héroïne peu crédible, un beau gosse qui fout des coups de ceinture à sa nana, des scènes pas facile à suivre… Faut bien l’avouer, cette fin d’année n’est pas la plus heureuse pour moi niveau littéraire. Ce premier tome d’Outlander de Diana Gabaldon ne m’a clairement pas convaincu et je ne lirai sans doute pas sa suite.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser:
4 Comments, donnez votre avis !
  • valea a écrit le 28 octobre 2014 à 9 h 13 min:

    On m’a offert il y a quelques années maintenant, 3 tomes de le chardon et le tartan, je suis allée au bout du 1 er mais je n’ai jamais fini le 2 eme et pourtant je suis fan de ces univers…..les relations humaines de l’époque me laissent perplexe…..

    RépondreRépondre
  • Sobloggue a écrit le 13 janvier 2015 à 22 h 22 min:

    Coucou :)
    Tu ne peux pas savoir comme je suis rassurée de voir quelqu’un qui pense comme moi ! Je suis à la moitié de la première intégrale, et je relève les mêmes défauts que toi. Claire n’est pas crédible, et Jamie, que toutes les filles adorent, je le trouve détestable (bon peut être pas autant que ça, mais je l’ai trouvé assez animal et même violent avec Claire). Je sais qu’il faut remettre dans le contexte de l’histoire, l’époque etc… mais j’ai lu tellement de bon avis, et d’éloges concernant Jamie que je m’attendais à un mec super ^^. Merci pour ta chronique !

    RépondreRépondre
  • Anassete a écrit le 25 février 2015 à 13 h 03 min:

    J’ai euexactement le même ressenti que toi, surtout à partir du moment où Jamie montre qu’il est surtout un jeune qui veut asseoir son autorité de façon bête et méchante. En quoi fait-il rêver ce mec ?!
    On m’a dit de continuer la série parce que ça s’améliorerait par la suite.

    Mais c’est vrai qu’il y beaucoup de scènes qui ne servent rien, ou même pire qui ont du potentiel pour des rebondissements mais que l’auteur a mis de côté… (notamment la scène au lac du Lochness… comment ça aurait été intéressant de développer ça…)

    RépondreRépondre
  • Maureen a écrit le 8 juin 2015 à 15 h 36 min:

    Je faisais un tour sur Livraddict, sur la fiche du livre, juste pour jeter un oeil aux notes… et je n’ai pas trouvé beaucoup d’avis qui mettent moins de 15 à ce bouquin.

    Complètement d’accord avec toi sur tous les points. Jamie ne m’a pas fait rêver, les « allez, y a du monde mais ils dorment donc on s’en fout, on fait ça vite fait au milieu des copains, ça se verra pas » et les coups de fouet, très peu pour moi.
    Je l’ai trouvé plus « aimable » dans la série télé même si je ne suis pas arrivée au bout de la première saison (les épisodes de 55 minutes me lassent trop vite).
    Et puis, moi qui souhaitais voyager en Ecosse, à part la notion répétée de kilts et quelques batailles avec les anglais, j’ai pas trop eu l’impression d’être dans un paysage écossais… déception !

    Un peu épatée par les excellentes notes reçues par le bouquin !

    RépondreRépondre
  • Donnez votre avis !

    Comment avoir son avatar sur ifisDead ?